Surpris par la grâce de Dieu !

Méditation quotidienne

Réconciliation, je ne suis plus en guerre contre Dieu 


« Alors que nous étions ses ennemis, Dieu nous a réconcilié avec lui par la mort de son Fils ; à plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés, serons-nous sauvés (de la colère à venir) par sa vie. » Romains 5.10 


Le mot « réconcilié » vient du grec « katallasso » qui signifie « retourner en faveur avec » ou « recevoir dans notre faveur. »


Ennemis de Dieu


Qu'est-ce qu'un ennemi de Dieu ? Rappelez-vous les plus gros péchés que vous ayez jamais commis et dont vous avez le plus honte. Dieu les connaissait tous et la Bible dit que nous étions réellement ennemis de Dieu, que nous méritions en conséquence la punition éternelle en enfer.


Et pourtant, ce verset dit qu’alors que nous étions ses ennemis, donc pas du tout ses amis, Dieu a fait la chose la plus incroyable et la plus invraisemblable : « Il nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils »


Question de logique 


Encore une fois, le raisonnement de l’apôtre Paul est le suivant : si Dieu a fait la chose la plus invraisemblable et la plus coûteuse, la mort de son Fils pour nous, alors que nous étions dans la condition la plus difficile et la plus terrible, à savoir que nous étions ses ennemis, alors maintenant que nous sommes ses amis, il est invraisemblable qu’il ne fasse pas mieux et ne nous sauve pas entièrement au jour de la colère !


S'il a déjà fait la chose la plus grande possible alors, il fera les choses qui paraissent moindres en importance, surtout maintenant que nous sommes ses amis ! Une fois de plus, qui peut le plus peut le moins.


Dieu ne change pas



Si Dieu changeait, cela voudrait dire qu'il est capricieux, d'humeur changeante ou schizophrène, ce qui est impossible, car la Bible dit que « Dieu ne change pas, il ne produit pas d’ombre par des variations de position. ».


L’apôtre Paul semble dire : « Si vous avez la foi en Jésus, ayez de l'assurance dans votre salut. Dieu vous considère maintenant comme ses amis et même plus, comme ses enfants bien-aimés ! » Oui, la relation maintenant, est celle d'un Père avec un fils ou une fille.


Autrement dit : est-il concevable que Dieu, qui a fait la plus grande des choses pour moi alors que j'étais un ennemi, puisse soudainement m'abandonner alors que je suis maintenant son enfant ?



La réponse est non, car : « Alors que nous étions ses ennemis, Dieu nous a réconciliés avec lui par la mort de son Fils ; à plus forte raison, maintenant que nous sommes réconciliés, serons-nous sauvés par sa vie. ».


Ce très célèbre cantique résume bien les deux derniers chapitres :


« Grâce infinie de notre Dieu;

Qui un jour m’a sauvé !

’étais perdu, errant de lieu en lieu,

Lorsqu’il m’a retrouvé.

Ma vie fut complètement changée

Au moment où j’ai cru

Depuis ce jour, de tous les dangers

Sa grâce m’a secouru.

Dans mes épreuves et mes labeurs,

Suffisante est sa grâce.

Je peux toujours compter sur sa faveur

À chaque heure qui passe. »


Une confession pour aujourd’hui


Père, je crois et confesse que tu m’as réconcilié avec toi par la mort de ton Fils et je déclare que je ne suis plus ton ennemi mais ton enfant. Je ne veux plus douter de cela et, au nom de Jésus, je rejette les mensonges de Satan qui me dit que je ne suis pas digne de m’approcher de toi parce qu’il m’arrive quelques fois de pécher. Je crois que la Bible dit dans 1 Jean 1.8 que « si nous prétendons ne pas être pécheur, nous faisons de Dieu un menteur et sa Parole n’est pas en nous. » ; il arrive donc aux amis de Dieu de pécher. Je désire courir dans tes bras d’amour aujourd’hui, Père, grâce à la réconciliation avec toi !


Une réflexion pour aujourd’hui


Et si aujourd’hui, vous décidiez d’agir comme Dieu a agi pour vous ? « Témoignez de l’amour à vos ennemis et priez pour ceux qui vous poursuivent de leur haine. » Matthieu 5.44