Surpris par la grâce de Dieu !

Méditation quotidienne

Le divin échange: côté pile, côté face - 2


De la soif aux Eaux vives !


J’ai souvenir de ce week-end d’intégration avec ma classe d’école d’ingénieur. J’avais 21 ans. Je me rappelle un moment en particulier : les épreuves de sport sur la plage. Pendant une heure, ce fut du « non-stop », sans eau pour se désaltérer ! Je n’ai jamais eu autant soif de toute ma vie ! J’aurais donné n’importe quoi pour boire juste un verre d’eau ! La soif physique, c’est une chose, mais la soif spirituelle en est une autre ; c’est d’une dimension encore plus grande. L’homme qui a soif de devenir juste devant Dieu donnerait n’importe quoi pour le rachat de ses fautes !


Fort heureusement, la Bible nous dit: " Vous tous qui avez soif, venez, voici de l’eau ! Et même vous qui n’avez pas d’argent, venez, achetez et mangez ! Venez acheter sans argent, oui, sans paiement, du vin, du lait ! Pourquoi dépensez-vous votre argent pour payer ce qui ne nourrit pas ? Pourquoi travaillez-vous pour une nourriture qui ne rassasie pas ? Écoutez, oui, écoutez-moi, alors vous mangerez ce qui est bon, vous vous délecterez d’aliments savoureux. Tendez l’oreille, venez à moi, écoutez-moi et vous vivrez. Car je conclurai avec vous une alliance éternelle... " Esaïe 55:1-3


Des ténèbres à la Lumière


La rédemption, le divin échange, a lieu à la croix par Dieu le Père car Jésus s'est chargé de nos péchés pour que nous devenions la justice de Dieu.


La rédemption, c’est aussi un passage « des ténèbres à la lumière et de la puissance de Satan à Dieu. ». Nous appartenions à Satan mais par le sang de Jésus, nous avons été rachetés pour lui appartenir. Quelle grâce, quelle merveilleuse nouvelle, la rédemption ! Grâce au sacrifice de Jésus, nous pouvons étancher notre soif dans une relation avec lui. Il a dit : « Si quelqu’un a soif, qu’il vienne à moi, et que celui qui croit en moi boive. Car, comme le dit l’Écriture, des fleuves d’eau vive jailliront de lui.».   


Une confession pour aujourd'hui 


Je confesse que tu m’as racheté(e) et que je suis sauvé(e) ! Grâce à ton sacrifice à la croix, je ne suis plus esclave mais libre. Je n’appartiens plus à Satan mais à Jésus ! Je ne bois plus les eaux amères du péché, mais je bois à la  source de l’amour et de la paix qui coulent de ton cœur vers le mien. Merci parce que tu as été rejeté pour que je sois accepté(e). Je décide aujourd’hui de partager la merveilleuse nouvelle de la rédemption aux autres ! 


Une réflexion pour aujourd'hui


A qui pourriez-vous manifester le principe de rédemption aujourd’hui ? Un collègue qui vous a calomnié(e) ? Un proche qui vous a blessé(e) ?