Genèse 44
BFC
44
Joseph met ses frères à l'épreuve
1Plus tard Joseph donna cet ordre à son intendant: «Remplis les sacs de ces gens, donne-leur autant de vivres qu'ils peuvent en emporter. Remets aussi l'argent de chacun à l'entrée de son sac. 2Dans le sac du plus jeune tu placeras non seulement la somme qu'il voulait payer mais aussi ma coupe d'argent.» L'homme exécuta les ordres de Joseph. 3Le lendemain, dès qu'il fit jour, on laissa les fils de Jacob partir avec leurs ânes. 4Ils quittèrent la ville, mais ils n'étaient pas encore bien loin quand Joseph dit à son intendant: «Poursuis ces gens, rattrape-les. Tu leur demanderas: “Pourquoi avez-vous rendu le mal pour le bien? 5Pourquoi avez-vous volé la coupe que mon maître utilise pour boire et pratiquer la divination#44.5 Joseph fait allusion à une forme de divination, qui consistait à interpréter la forme prise par une goutte d'huile déposée à la surface de l'eau contenue dans une coupe.? C'est mal, ce que vous avez fait là!” »
6L'homme rattrapa les frères et leur répéta ces paroles. 7Les frères répondirent: «Comment Monsieur l'Intendant peut-il nous accuser ainsi? Jamais nous n'aurions osé faire une chose pareille! 8Nous avions rapporté de Canaan l'argent retrouvé dans nos sacs. Pourquoi aurions-nous donc volé de l'argent ou de l'or dans la maison de ton maître? 9Si l'on trouve cette coupe dans les bagages de l'un d'entre nous, eh bien, qu'on le mette à mort! Et nous deviendrons nous-mêmes tes esclaves.» 10L'homme répondit: «Eh bien, je vous prends au mot. Toutefois le coupable seul deviendra mon esclave; les autres seront libres.» 11Les frères déchargèrent rapidement leurs sacs et ouvrirent chacun le sien. 12L'homme fouilla tous les sacs, en commençant par celui de l'aîné et en finissant par celui du plus jeune. On trouva la coupe dans le sac de Benjamin. 13Les frères, consternés, déchirèrent leurs vêtements. Chacun rechargea son âne, et ils retournèrent à la ville.
Juda intervient en faveur de Benjamin
14Juda et ses frères arrivèrent chez Joseph; il était encore là. Ils se jetèrent à terre devant lui. 15Joseph leur dit: «Pourquoi avez-vous fait cela? Ne savez-vous pas qu'un homme tel que moi a le pouvoir de tout deviner?» – 16«Que pourrions-nous dire, Monsieur l'Administrateur? répondit Juda. Que pourrions-nous dire pour prouver notre innocence? Dieu nous a démasqués: nous sommes coupables. Nous serons donc tes esclaves, avec celui qui avait la coupe dans son sac.» 17Joseph reprit: «Non, il n'est pas question que j'agisse ainsi. Je ne prendrai pour esclave que celui qui avait la coupe. Quant à vous, rentrez tranquillement chez votre père.»
18Juda s'avança vers Joseph et dit: «Qu'il me soit permis de dire encore quelques mots à l'adresse de Monsieur l'Administrateur, sans provoquer sa colère, alors même qu'il est l'égal du Pharaon. 19La première fois, tu nous as demandé si nous avions encore notre père, ou un autre frère. 20Nous avons répondu: “Nous avons encore notre vieux père, ainsi qu'un jeune frère, qui lui est né dans sa vieillesse. Notre père l'aime particulièrement, car c'est le seul enfant qui lui reste de son épouse préférée; l'autre fils est mort.” 21Tu nous as dit: “Amenez-le-moi, je désire le voir.” 22Nous t'avons expliqué alors que cet enfant ne pouvait pas quitter son père; que, s'il le quittait, le père en mourrait. 23Mais tu nous as déclaré que tu ne nous recevrais plus si notre jeune frère ne venait pas avec nous. 24Nous sommes donc retournés auprès de notre père, ton humble serviteur, et nous lui avons rapporté ce que tu avais dit. 25Lorsqu'il nous a chargés de revenir acheter quelques vivres, 26nous lui avons dit: “Nous ne pouvons pas y aller, à moins que notre jeune frère nous accompagne. S'il n'est pas avec nous, l'administrateur du pays ne nous recevra pas.” 27Notre père nous a répondu: “Vous le savez bien, mon épouse Rachel ne m'a donné que deux fils. 28L'un d'eux a disparu; je pense qu'il a été dévoré par une bête sauvage, car je ne l'ai jamais revu. 29Et vous voulez me prendre aussi l'autre! Si un malheur lui arrive, âgé comme je suis, je mourrai de tristesse par votre faute.” 30Maintenant donc, Monsieur l'Administrateur, comment pourrais-je retourner auprès de mon père sans que l'enfant soit avec nous? La vie de mon père dépend tellement du sort de cet enfant 31qu'il mourra s'il ne le voit pas revenir. Nous serons alors coupables de l'avoir fait mourir de douleur dans sa vieillesse. 32De plus, je me suis déclaré responsable de l'enfant devant mon père; je lui ai dit: “Si je ne te le ramène pas, je serai pour toujours coupable à ton égard.” 33Je t'en supplie, permets-moi donc de rester ici comme esclave à ton service, à la place de l'enfant, pour qu'il puisse repartir avec ses autres frères. 34Je ne pourrais jamais retourner chez mon père sans être accompagné de l'enfant. Je ne supporterais pas de voir le malheur qui atteindrait mon père.»

© Société biblique française - Bibli'O 1997

Learn More about the Bible en français courant