Parallel
89
Où sont passées les promesses faites à David ?
1Poème chanté attribué à Étan l’Ezrahite#89.1 Poème chanté : voir 32.1 et la note. – Étan : sage nommé en 1 Rois 5.11. D’après 1 Chron 6.16-29 ; 15.17-19, il était un des responsables du chant et de la musique sacrés au temple de Jérusalem à l’époque de David. – l’Ezrahite : voir Ps 88.1 et la note..
2Je veux chanter toujours tes bontés, Seigneur,
pour toutes les générations à venir,
je veux proclamer ta fidélité.
3Je le déclare : Ta bonté est bâtie pour l’éternité,
ta fidélité est ancrée dans le ciel#89.3 est ancrée : d’après deux versions grecques anciennes on lit ici d’autres voyelles que le texte hébreu traditionnel, qui comprend tu ancres ou tu affermis..
4Tu l’as dit : « J’ai pris un engagement solennel
envers celui que j’ai choisi, mon serviteur David,
et je lui ai promis ceci :
5J’établirai toujours un de tes descendants comme roi après toi.
Je construirai ainsi ta dynastie pour tous les siècles à venir#89.5 Voir 2 Sam 7.12-16 ; 1 Chron 17.11-14 ; Ps 132.11-12 ; Act 2.30.. » Pause
6Que les anges du ciel te louent
pour les miracles que tu fais, Seigneur,
et que leur assemblée loue ta fidélité !
7Seigneur, tu n’as pas ton pareil, là-haut ;
dans le monde des dieux, personne ne t’égale.
8Dieu, tu es terrible dans le conseil des anges,
beaucoup plus redouté que ceux qui t’entourent.
9Seigneur, Dieu de l’univers, qui est comme toi ?
Force et fidélité t’environnent, Seigneur.
10C’est toi qui domptes la mer orgueilleuse
et qui apaises ses vagues en colère.
11C’est toi qui as transpercé le monstre Rahab#89.11 le monstre Rahab : dans les vieux récits babyloniens de la création le monstre Rahab, personnifiant l’océan, était vaincu par le dieu créateur. Le Ps 89 revendique cette victoire pour le Seigneur., qui l’as écrasé
et qui as éparpillé tes ennemis d’une main de fer.
12A toi le ciel, à toi aussi la terre,
le monde entier et tout ce qui s’y trouve ;
c’est toi qui en as posé les bases.
13C’est toi qui as créé le Nord et le Sud ;
les montagnes du Tabor et de l’Hermon
crient de joie en entendant ton nom#89.13 Le Tabor et l’Hermon : montagnes sacrées de la religion cananéenne, situées la première en Galilée, la seconde à l’extrême nord de la Palestine..
14C’est toi qui as le bras vigoureux,
la poigne forte, la main droite haut levée#89.14 Dans la religion cananéenne le dieu Baal était souvent représenté la main droite levée, en signe de puissance. Le Ps 89 revendique cette puissance pour le Seigneur exclusivement..
15Justice et droit : voilà les bases de ton règne.
Bonté et fidélité marchent devant toi.
16Heureux ceux qui savent t’acclamer, Seigneur !
Ils vivent en ta présence accueillante.
17Ils se félicitent que tu sois leur Dieu,
tous les jours, ils s’honorent de ta loyauté.
18C’est toi qui es leur force souveraine,
grâce à toi notre défenseur prend le dessus#89.18 notre défenseur prend le dessus : autre interprétation nous relevons la tête (nous retrouvons notre fierté)..
19Notre protecteur#89.19 Notre protecteur ou Notre bouclier. t’est redevable, Seigneur,
notre roi te doit tout, toi l’unique vrai Dieu, Dieu d’Israël.
20Un jour, tu as parlé dans une vision,
tu as dit à l’intention de tes fidèles :
« J’ai accordé mon appui à un homme vaillant,
dans le peuple j’ai distingué un jeune homme#89.20 un jeune homme : autre traduction quelqu’un que j’ai choisi..
21J’ai trouvé David pour être mon serviteur,
je l’ai consacré de mon huile d’onction#89.21 Voir 1 Sam 13.14 ; Act 13.22 ; 1 Sam 16.12-13..
22Je le soutiendrai d’une main ferme,
ma vigueur fera de lui un homme fort.
23L’ennemi ne pourra pas le surprendre,
le rebelle ne pourra pas l’humilier.
24Sous ses yeux, j’écraserai ses adversaires,
je frapperai ceux qui lui en veulent.
25Ma fidèle bonté lui est assurée,
c’est moi qui ferai grandir son pouvoir.
26Je lui donnerai autorité sur la mer,
il aura la haute main sur les fleuves.
27Et voici comment il s’adressera à moi :
“Tu es mon Père, tu es mon Dieu,
le rocher où je trouve le salut”.
28Bien plus, je ferai de lui mon fils aîné,
le plus grand des rois de la terre#89.28 Voir Apoc 1.5..
29Je lui conserverai ma bonté pour toujours,
et je prends ce ferme engagement envers lui :
30Je lui assurerai toujours un descendant,
sa dynastie durera autant que le ciel.
31« Si ses descendants abandonnent ma loi,
s’ils ne suivent pas mes décisions,
32s’ils violent mes ordres
et n’observent pas mes commandements,
33alors je prendrai un bâton
pour punir leur désobéissance,
et j’userai de coups pour châtier leur faute.
34Mais je ne leur retirerai pas ma bonté,
je ne trahirai pas ma fidélité.
35Je ne romprai pas mon engagement,
je ne reviendrai pas sur ce que j’ai promis.
36J’ai fait ce serment solennel :
aussi vrai que je suis Dieu,
jamais je ne serai déloyal à David.
37Sa descendance continuera toujours, j’y veillerai ;
sa dynastie se maintiendra aussi longtemps que le soleil,
38tant que la lune sera là,
fidèle témoin, derrière les nuages. » Pause
39Mais tu as rejeté, tu as laissé tomber le roi que tu avais consacré ;
tu t’es fâché contre lui.
40Tu as rompu l’engagement que tu avais pris envers ton serviteur ;
tu as souillé sa couronne en la jetant à terre.
41Tu as enfoncé tous ses murs de défense,
tu as mis en ruine ses fortifications.
42Tous les passants le dépouillent,
il est devenu la risée de ses voisins.
43Tu as rendu courage à ses ennemis,
tu as fait plaisir à ses adversaires.
44Tu as rendu ses armes inefficaces#89.44 Ou Tu as retenu le tranchant de son épée.,
tu ne l’as pas soutenu dans la bataille.
45Tu lui as fait perdre sa splendeur,
tu as renversé son trône à terre.
46Tu as abrégé sa jeunesse,
tu l’as couvert d’humiliation. Pause
47Seigneur, te cacheras-tu encore longtemps ?
Jusqu’à quand seras-tu flambant de colère ?
48Souviens-toi de moi, la vie est si courte !
On dirait que tu as créé les humains pour les envoyer au néant#89.48 Le texte hébreu du v. 48 est peu clair et la traduction incertaine. !
49Y a-t-il un homme capable de vivre sans voir jamais sa fin,
ou d’arracher sa propre vie aux griffes de la mort ? Pause
50Seigneur, où sont passées tes bontés d’autrefois,
et les promesses que, dans ta fidélité, tu avais faites à David ?
51Seigneur, n’oublie pas le déshonneur
qui pèse sur tes serviteurs.
N’oublie pas que je porte la charge de tous ces gens#89.51 Fin du v. 51 : texte peu clair, traduction incertaine..
52Tes ennemis, Seigneur,
jettent le déshonneur, oui le déshonneur
sur les pas du roi que tu as consacré.
53Merci au Seigneur, pour toujours !
Amen, oui, qu’il en soit bien ainsi !