Parallel
31
Seigneur, c’est toi qui es ma sécurité
1Du répertoire du chef de chorale. Psaume appartenant au recueil de David.
2J’ai recours à toi, Seigneur ; ne me laisse pas déçu, jamais !
Au nom de ta loyauté, mets-moi en lieu sûr.
3Tends vers moi une oreille attentive et viens vite me délivrer.
Sois pour moi un rocher fortifié,
une forteresse où je trouve le salut.
4Oui, tu es bien mon rocher fortifié#31.4 V. 2-4 : voir 71.1-3..
Par fidélité à toi-même, sois mon guide et mon berger.
5Fais-moi échapper au piège qu’on m’a tendu#31.5 Ou au filet qu’on a dissimulé (pour me prendre).,
car c’est toi qui es ma sécurité.
6Je me remets entre tes mains, Seigneur#31.6 Ou Je remets mon esprit (ou mon souffle ) entre tes mains. Ce verset est repris par Jésus sur la croix d’après Luc 23.46.,
toi qui m’as pris en charge, Dieu fidèle.
7Je déteste le culte qu’on rend aux faux dieux ;
moi, je me confie en toi, Seigneur.
8Je veux crier ma joie pour ta bonté,
car tu as vu ma misère, tu as reconnu ma détresse.
9Tu ne m’as pas laissé tomber aux mains de l’ennemi,
tu m’as remis sur pied, tu m’as rendu la liberté.
10Accorde-moi ton appui, Seigneur,
je suis dans la détresse, corps et âme,
mes yeux se voilent, tant j’ai de chagrin.
11Ma vie décline sous l’effet des tourments,
les années passent, je m’épuise en soupirs.
Les torts que j’ai m’ont fait perdre toute énergie#31.11 Les torts que j’ai m’ont fait perdre… : autre traduction (d’après les anciennes versions grecque et syriaque) la misère m’a fait perdre…,
mes dernières forces s’en vont.
12Tous mes adversaires me couvrent d’insultes
et mes voisins en rajoutent.
Ceux qui me connaissent ont peur de moi ;
s’ils me rencontrent dans la rue, ils me fuient.
13On ne me connaît plus, on m’a oublié
comme un mort, comme un objet hors d’usage.
14J’entends ce que les gens disent contre moi,
la terreur m’entoure de toutes parts#31.14 Voir Jér 6.25 ; 20.3,10 ; 46.5 ; 49.29.,
ils se concertent contre moi, ils complotent pour m’ôter la vie.
15Mais moi, je me fie à toi, Seigneur ;
Je dis : « Mon Dieu, c’est toi ».
16A tout moment ma vie est entre tes mains ;
arrache-moi aux griffes de mes ennemis, de mes persécuteurs.
17Fais-moi bon accueil, à moi, ton serviteur ;
dans ta bonté, sauve-moi.
18Seigneur, ne me laisse pas déçu d’avoir fait appel à toi.
Honte plutôt à ces gens sans foi ni loi !
Qu’ils soient réduits au silence de la mort !
19Fais qu’ils deviennent muets,
ces menteurs pleins d’arrogance et de mépris,
ces insolents qui accablent un fidèle.
20Mais Seigneur, quel grand bienfait tu réserves à tes fidèles !
Tout le monde peut voir que tu l’accordes
à ceux qui ont recours à toi.
21Tu les abrites en ta présence,
hors de portée des intrigues humaines.
Tu les caches à l’abri#31.21 des intrigues humaines : le sens du terme hébreu correspondant est incertain ; autre traduction de la calomnie des gens. – à l’abri : voir 27.5.,
loin des mauvaises langues.
22Seigneur, merci de m’avoir montré ta bonté merveilleuse,
à moi qui étais comme une ville assiégée#31.22 à moi… assiégée : la fin du v. 22 est peu claire en hébreu. Certains proposent de lire en ce temps de détresse..
23J’étais troublé, au point de dire :
« Me voilà chassé loin de ton regard. »
Mais tu m’as entendu quand je te suppliais,
quand je t’appelais à mon secours.
24Aimez le Seigneur, vous tous ses fidèles,
car le Seigneur veille sur ceux qui croient en lui.
Quant aux arrogants, il leur rend largement
la monnaie de leur pièce.
25Vous tous qui comptez sur le Seigneur,
ressaisissez-vous et reprenez courage.