Ésaïe 15
BFC
15
Complainte sur Moab
(Chap. 15–16: voir Jér 48)
1Message intitulé “Moab”.
Un silence de mort plane
sur la ville d'Ar-en-Moab,
anéantie en une nuit.
Un silence de mort plane
sur Quir-en-Moab,
elle aussi anéantie en une nuit#15.1 Ar et Quir-en-Moab: deux des principales villes moabites situées au sud de l'Arnon. La seconde est aussi nommée Quir-Hérès en Jér 48.31 (voir És 16.7). C'était probablement la capitale du royaume. – Sur les Moabites voir 25.10-12; Jér 48; Ézék 25.8-11; Amos 2.1-3; Soph 2.8-11..
2Les gens de la Maison et de Dibon
sont montés au lieu sacré pour y pleurer;
à Nébo et à Mèdeba,
Moab entonne des complaintes.
Toutes les têtes sont rasées
et toutes les barbes coupées#15.2 la Maison: localité inconnue. Elle est peut-être mentionnée sur la stèle du roi Mécha. – Dibon semble avoir été la capitale religieuse de Moab. – têtes rasées, barbes coupées: signes de deuil; voir Jér 48.37..
3Dans les rues des villes,
on porte l'habit de deuil;
sur les terrasses des maisons
et sur les places publiques,
tous entonnent des complaintes,
tout le monde est en larmes#15.3 Voir Jér 48.38..
4A Hèchebon, à Élalé,
les gens appellent au secours,
on les entend jusqu'à Yahas.
C'est pour cela que Moab
a les reins qui fléchissent#15.4 V. 4: voir Jér 48.34. – Hèchebon, Élalé: villes de la frontière nord de Moab. – Moab a les reins qui fléchissent: avec d'autres voyelles le texte hébreu traditionnel a compris les soldats de Moab poussent des cris de guerre.,
son moral est au plus bas.
5J'appelle au secours pour Moab.
Ses fuyards courent jusqu'à Soar,
jusqu'à Églath-Selissia.
On gravit en pleurant
la montée de Louhith,
sur le chemin de Horonaïm,
on crie au désastre#15.5 J'appelle: voir la note sur Jér 48.31. – jusqu'à Soar: voir Jér 48.4 et la note; 48.34. – montée de Louhith, Horonaïm: voir Jér 48.5..
6L'oasis de Nimrim est sinistrée#15.6 Nimrim: voir Jér 48.34 et la note.,
les plantes sont desséchées,
l'herbe fraîche a disparu,
il n'y a plus de verdure.
7Les quelques biens qui restaient,
ceux qu'on avait pu conserver,
on les emporte plus loin,
au-delà du torrent des Peupliers.
8On perçoit des cris d'appel
sur tout le pourtour
du territoire de Moab.
Ses complaintes s'entendent
jusqu'à Églaïm,
jusqu'au puits d'Élim#15.8 Églaïm: probablement au nord de la mer Morte. – Élim: à la frontière nord-est de Moab..
9Le torrent qui passe à Dimon#15.9 Dimon: localité inconnue; certains l'identifient à Dibon (v. 2).
sera rouge de sang.
«J'apporte en effet à Dimon
un nouveau malheur, dit le Seigneur:
un lion qui s'attaquera
aux survivants de Moab,
aux rescapés du pays.»

© Société biblique française - Bibli'O 1997

Learn More About Bible en français courant