Psaume 88
FMAR
88
David se représente comme étant réduit aux dernières extrémités.
1Maskil d'Héman Ezrahite, qui est un Cantique de Psaume, donné au maître chantre d'entre les enfants de Coré, pour le chanter sur Mahalath-lehannoth. 2Eternel ! Dieu de ma délivrance, je crie jour et nuit devant toi. 3Que ma prière vienne en ta présence ; ouvre ton oreille à mon cri. 4Car mon âme a tout son saoul de maux, et ma vie est venue jusqu'au sépulcre. 5On m'a mis au rang de ceux qui descendent en la fosse ; je suis devenu comme un homme qui n'a plus de vigueur ; 6Placé parmi les morts, comme les blessés à mort couchés au sépulcre, desquels il ne te souvient plus, et qui sont retranchés par ta main. 7Tu m'as mis en une fosse des plus basses, dans des lieux ténébreux, dans des lieux profonds. 8Ta fureur s'est jetée sur moi, et tu m'as accablé de tous tes flots ; Sélah. 9Tu as éloigné de moi ceux de qui j'étais connu, tu m'as mis en une extrême abomination devant eux ; je suis enfermé tellement, que je ne puis sortir. 10Mon oeil languit d'affliction ; Eternel ! je crie à toi tout le jour, j'étends mes mains vers toi. 11Feras-tu un miracle envers les morts ? ou les trépassés se relèveront-ils pour te célébrer ? Sélah. 12Racontera-t-on ta miséricorde dans le sépulcre ? et ta fidélité dans le tombeau ? 13Connaîtra-t-on tes merveilles dans les ténèbres ; et ta justice au pays d'oubli ? 14Mais moi, ô Eternel ! je crie à toi, ma prière te prévient dès le matin. 15Eternel ! pourquoi rejettes-tu mon âme, pourquoi caches-tu ta face de moi ? 16Je suis affligé et comme rendant l'esprit dès ma jeunesse ; j'ai été exposé à tes terreurs, et je ne sais où j'en suis. 17Les ardeurs de ta colère sont passées sur moi, et tes frayeurs m'ont retranché. 18Ils m'ont tout le jour environné comme des eaux, ils m'ont entouré tous ensemble. Tu as éloigné de moi mon ami, même mon intime ami, et ceux de qui je suis connu me sont des ténèbres.