Psaume 78
FMAR
78
Récit historique des bienfaits de Dieu en faveur de l'ancien peuple.
1Maskil d'Asaph. Mon peuple, écoute ma Loi, prêtez vos oreilles aux paroles de ma bouche. 2J'ouvrirai ma bouche en similitudes : je manifesterai les choses notables du temps d'autrefois. 3Lesquelles nous avons ouïes et connues, et que nos pères nous on racontées. 4Nous ne les cèlerons point à leurs enfants, et ils raconteront à la génération à venir les louanges de l'Eternel, et sa force, et ses merveilles qu'il a faites. 5Car il a établi le témoignage en Jacob, et il a mis la Loi en Israël ; et il donna charge à nos pères de les faire entendre à leurs enfants. 6Afin que la génération à venir, les enfants, dis-je, qui naîtraient, les connut, et qu'ils se missent en devoir de les raconter à leurs enfants ; 7Et afin qu'ils missent leur confiance en Dieu, et qu'ils n'oubliassent point les exploits du Dieu Fort, et qu'ils gardassent ses commandements. 8Et qu'ils ne fussent point, comme leurs pères, une génération revêche et rebelle, une génération qui n'a point soumis son coeur, et l'esprit de laquelle n'a point été fidèle au Dieu Fort. 9Les enfants d'Ephraïm armés entre les archers, ont tourné le dos le jour de la bataille. 10Ils n'ont point gardé l'alliance de Dieu, et ont refusé de marcher selon sa Loi. 11Et ils ont mis en oubli ses exploits et ses merveilles qu'il leur avait fait voir. 12Il a fait des miracles en la présence de leurs pères au pays d'Egypte, au territoire de Tsohan. 13Il a fendu la mer, et les a fait passer au travers, et il a fait arrêter les eaux comme un monceau de pierre. 14Et il les a conduits de jour par la nuée, et toute la nuit par une lumière de feu. 15Il a fendu les rochers au désert, et leur a donné abondamment à boire, comme s'il eût puisé des abîmes. 16Il a fait, dis-je, sortir des ruisseaux de la roche, et en a fait découler des eaux comme des rivières. 17Toutefois ils continuèrent à pécher contre lui, irritant le Souverain au désert. 18Et ils tentèrent le Dieu Fort dans leurs coeurs, en demandant de la viande qui flattât leur appétit. 19Ils parlèrent contre Dieu, disant : le Dieu Fort nous pourrait-il dresser une table en ce désert ? 20Voilà, dirent-ils, il a frappé le rocher, et les eaux en sont découlées, et il en est sorti des torrents abondamment, mais pourrait-il aussi nous donner du pain ? apprêterait-il bien de la viande à son peuple ? 21C'est pourquoi l'Eternel les ayant ouïs, se mit en grande colère, et le feu s'embrasa contre Jacob, et sa colère s'excita contre Israël. 22Parce qu'ils n'avaient point cru en Dieu, et ne s'étaient point confiés en sa délivrance. 23Bien qu'il eût donné commandement aux nuées d'en haut, et qu'il eût ouvert les portes des cieux ; 24Et qu'il eût fait pleuvoir la manne sur eux afin qu'ils en mangeassent, et qu'il leur eût donné le froment des cieux ; 25Tellement que chacun mangeait du pain des puissants. Il leur envoya donc de la viande pour s'en rassasier. 26Il excita dans les cieux le vent d'Orient, et il amena par sa force le vent du midi. 27Et il fit pleuvoir sur eux de la chair comme de la poussière, et des oiseaux volants, en une quantité pareille au sable de la mer. 28Et il la fit tomber au milieu de leur camp, et autour de leurs pavillons. 29Et ils en mangèrent, et en furent pleinement rassasiés, car il avait accompli leur souhait. 30Mais ils n'en avaient pas encore perdu l'envie, et leur viande était encore dans leur bouche. 31Quand la colère de Dieu s'excita contre eux, et qu'il mit à mort les gras d'entre eux, et abattit les gens d'élite d'Israël. 32Nonobstant cela, ils péchèrent encore, et n'ajoutèrent point de foi à ses merveilles. 33C'est pourquoi il consuma soudainement leurs jours, et leurs années promptement. 34Quand il les mettait à mort, alors ils le recherchaient, ils se repentaient, et ils cherchaient le Dieu Fort dès le matin. 35Et ils se souvenaient que Dieu était leur rocher, et que le Dieu Fort et Souverain était celui qui les délivrait. 36Mais ils faisaient beau semblant de leur bouche, et ils lui mentaient de leur langue ; 37Car leur coeur n'était point droit envers lui, et ils ne furent point fidèles en son alliance. 38Toutefois, comme il est pitoyable, il pardonna leur iniquité, tellement qu'il ne les détruisit point, mais il apaisa souvent sa colère, et n'émut point toute sa fureur. 39Et il se souvint qu'ils n'étaient que chair, qu'un vent qui passe, et qui ne revient point. 40Combien de fois l'ont-ils irrité au désert, et combien de fois l'ont-ils ennuyé dans ce lieu inhabitable ? 41Car coup sur coup ils tentaient le Dieu Fort ; et bornaient le Saint d'Israël. 42Ils ne se sont point souvenus de sa main, ni du jour qu'il les avait délivrés de la main de celui qui les affligeait. 43Ils ne se sont point souvenus de celui qui avait fait ses signes en Egypte, et ses miracles au territoire de Tsohan : 44Et qui avait changé en sang leurs rivières et leurs ruisseaux, afin qu'ils n'en pussent point boire. 45Et qui avait envoyé contre eux une mêlée de bêtes, qui les mangèrent ; et des grenouilles, qui les détruisirent. 46Et qui avait donné leurs fruits aux vermisseaux, et leur travail aux sauterelles. 47Qui avait détruit leurs vignes par la grêle, et leurs sycomores par les orages. 48Et qui avait livré leur bétail à la grêle, et leurs troupeaux aux foudres étincelantes. 49Qui avait envoyé sur eux l'ardeur de sa colère, grande colère, indignation et détresse, qui sont un envoi de messagers de maux. 50Qui avait dressé le chemin à sa colère, et n'avait point retiré leur âme de la mort ; et qui avait livré leur bétail à la mortalité. 51Et qui avait frappé tout premier-né en Egypte, les prémices de la vigueur dans les tentes de Cam. 52Qui avait fait partir son peuple comme des brebis ; et qui l'avait mené par le désert comme un troupeau. 53Et qui les avait conduits sûrement, et sans qu ils eussent aucune frayeur, là où la mer couvrit leurs ennemis. 54Et qui les avait introduits en la contrée de sa Sainteté, savoir en cette montagne que sa droite a conquise. 55Et qui avait chassé de devant eux les nations qu'il leur a fait tomber en lot d'héritage, et avait fait habiter les Tribus d'Israël dans les tentes de ces nations. 56Mais ils ont tenté et irrité le Dieu Souverain, et n'ont point gardé ses témoignages. 57Et ils se sont retirés en arrière, et se sont portés infidèlement, ainsi que leurs pères ; ils se sont renversés comme un arc qui trompe. 58Et ils l'ont provoqué à la colère par leurs hauts lieux, et l'ont ému à la jalousie par leurs images taillées. 59Dieu l'a ouï, et s'est mis en grande colère, et il a fort méprisé Israël. 60Et il a abandonné le pavillon de Silo, le Tabernacle où il habitait entre les hommes. 61Et il a livré en captivité sa force et son ornement entre les mains de l'ennemi. 62Et il a livré son peuple à l'épée et s'est mis en grande colère contre son héritage. 63Le feu a consumé leurs gens d'élite, et leurs vierges n'ont point été louées. 64Leurs Sacrificateurs sont tombés par l'épée, et leurs veuves ne les ont point pleuré. 65Puis le Seigneur s'est réveillé comme un homme qui se serait endormi, et comme un puissant homme qui s'écrie ayant encore le vin dans la tête. 66Et il a frappé ses adversaires par derrière, et les a mis en opprobre perpétuel. 67Mais il a dédaigné le Tabernacle de Joseph, et n'a point choisi la Tribu d'Ephraïm. 68Mais il a choisi la Tribu de Juda, la montagne de Sion, laquelle il aime ; 69Et il a bâti son Sanctuaire comme des bâtiments haut élevés, et l'a établi comme la terre qu'il a fondée pour toujours. 70Et il a choisi David, son serviteur, et l'a pris des parcs des brebis ; 71Il l'a pris, dis-je, d'après les brebis qui allaitent, et l'a amené pour paître Jacob son peuple, et Israël son héritage. 72Aussi les a-t-il fait repus selon l'intégrité de son coeur, et conduits par la sage direction de ses mains.