Psaume 58
FMAR
58
David se plaint à Dieu dans ce Psaume des ruses et des artifices de ses ennemis.
1Mictam de David, donné au maître chantre, pour le chanter sur Al-tasheth. 2En vérité, vous gens de l'assemblée, prononcez-vous ce qui est juste ? Vous fils des hommes, jugez-vous avec droiture. 3Au contraire, vous tramez des injustices dans votre coeur ; vous balancez la violence de vos mains en la terre. 4Les méchants se sont égarés dès la matrice, ils ont erré dès le ventre de leur mère, en parlant faussement. 5Ils ont un venin semblable au venin du serpent, et ils sont comme l'aspic sourd, qui bouche son oreille ; 6Qui n'écoute point la voix des enchanteurs, la voix du charmeur fort expert en charmes. 7Ô Dieu, brise-leur les dents dans leur bouche ! Eternel, romps les dents mâchelières des lionceaux. 8Qu'ils s'écoulent comme de l'eau, et qu'ils se fondent ! que chacun d'eux bande son arc, mais que ses flèches soient comme si elles étaient rompues ! 9Qu'il s'en aille comme un limaçon qui se fond ! qu'ils ne voient point le soleil non plus que l'avorton d'une femme ! 10Avant que vos chaudières aient senti le feu des épines, l'ardeur de la colère, semblable à un tourbillon, enlèvera chacun d'eux comme de la chair crue. 11Le juste se réjouira quand il aura vu la vengeance ; il lavera ses pieds au sang du méchant. Et chacun dira : quoi qu'il en soit, il y a une récompense pour le juste ; quoi qu'il en soit, il y a un Dieu qui juge en la terre.