Parallel
23
Sobriété, et autres instructions.
1Quand tu seras assis pour manger avec quelque Seigneur, considère attentivement ce qui sera devant toi. 2Autrement tu te mettras le couteau à la gorge, si ton appétit te domine. 3Ne désire point ses friandises, car c'est une viande trompeuse. 4Ne travaille point à t'enrichir ; et désiste-toi de la résolution que tu en as prise. 5Jetteras-tu tes yeux sur ce qui bientôt n'est plus ? car certainement il se fera des ailes ; il s'envolera, comme un aigle dans les cieux. 6Ne mange point la viande de celui qui a l'oeil malin, et ne désire point ses friandises. 7Car selon qu'il a pensé en son âme, tel est-il. Il te dira bien : mange et bois, mais son coeur n'est point avec toi. 8Ton morceau, que tu auras mangé, tu le voudrais rendre, et tu auras perdu tes paroles agréables. 9Ne parle point, le fou t'écoutant ; car il méprisera la prudence de ton discours. 10Ne recule point la borne ancienne, et n'entre point dans les champs des orphelins : 11Car leur garant est puissant ; il défendra leur cause contre toi. 12Applique ton coeur à l'instruction, et tes oreilles aux paroles de science. 13N'écarte point du jeune enfant la correction ; quand tu l'auras frappé de la verge, il n'en mourra point. 14Tu le frapperas avec la verge, mais tu délivreras son âme du sépulcre. 15Mon fils, si ton coeur est sage, mon coeur s'en réjouira, oui, moi-même. 16Certes mes reins tressailliront de joie, quand tes lèvres proféreront des choses droites. 17Que ton coeur ne porte point d'envie aux pécheurs ; mais adonne-toi à la crainte de l'Eternel tout le jour. 18Car véritablement il y aura bonne issue, et ton attente ne sera point retranchée. 19Toi, mon fils, écoute, et sois sage ; et fais marcher ton coeur dans cette voie. 20Ne fréquente point les ivrognes, ni les gourmands. 21Car l'ivrogne et le gourmand seront appauvris ; et le long dormir fait vêtir des robes déchirées. 22Ecoute ton père, comme étant celui qui t'a engendré ; et ne méprise point ta mère, quand elle sera devenue vieille. 23Achète la vérité, et ne la vends point ; achète la sagesse, l'instruction et la prudence. 24Le père du juste s'égayera extrêmement ; et celui qui aura engendré le sage, en aura de la joie. 25Que ton père et ta mère se réjouissent, et que celle qui t'a enfanté s'égaye. 26Mon fils, donne-moi ton coeur, et que tes yeux prennent garde à mes voies. 27Car la femme débauchée est une fosse profonde, et l'étrangère est un puits de détresse ; 28Aussi se tient-elle en embûche, comme après la proie : et elle multipliera les transgresseurs entre les hommes. 29A qui est : malheur à moi ? à qui est : hélas ? à qui les débats ? à qui le bruit ? à qui les blessures sans cause ? à qui la rougeur des yeux ? 30A ceux qui s'arrêtent auprès du vin, et qui vont chercher le vin mixtionné. 31Ne regarde point le vin quand il se montre rouge, et quand il donne sa couleur dans la coupe, et qu'il coule droit. 32Il mord par derrière comme un serpent, et il pique comme un basilic. 33Puis tes yeux regarderont les femmes étrangères, et ton coeur parlera en insensé. 34Et tu seras comme celui qui dort au coeur de la mer, et comme celui qui dort au sommet du mât. 35On m'a battu, diras-tu, et je n'en ai point été malade ; on m'a moulu de coups, et je ne l'ai point senti ; quand me réveillerai-je ? Je me remettrai encore à le chercher.