YouVersion Logo
Search Icon

Psaumes 50:1-23

Psaumes 50:1-23 NFC

Le Dieu des dieux, le Seigneur a parlé, son appel retentit sur la terre, du lieu où le soleil se lève, jusqu'au lieu où il se couche. À Sion, cité admirable de beauté, Dieu paraît, resplendissant de lumière. « Qu'il vienne, notre Dieu, qu'il ne garde pas le silence ! » Un feu dévorant le précède, autour de lui, l'ouragan se déchaîne. Dieu convoque les cieux, là-haut, et la terre, pour juger son peuple. Il dit : « Rassemblez pour moi les personnes qui me sont fidèles, qui font alliance avec moi par un sacrifice solennel ! » Que les cieux le proclament : « Le Seigneur est juste, le Dieu qui juge, c'est lui ! » Pause Mon peuple, écoute, j'ai à te parler ; Israël, je t'adresse un avertissement : moi Dieu, je suis ton Dieu. J'ai des reproches à te faire, mais ce n'est pas pour tes sacrifices ; tu n'as d'ailleurs jamais cessé de m'en offrir. Je n'irai pas prendre un taureau chez toi, ni des boucs dans tes enclos, car toutes les bêtes des forêts et les animaux sur les montagnes sont à moi, par milliers. Je connais tous les oiseaux des montagnes et le gibier est à ma disposition. Si j'avais faim, je n'aurais pas besoin de te le dire, puisque le monde entier est à moi avec tout ce qu'il contient. Vais-je manger la viande des taureaux et boire le sang des boucs ? Offre-moi plutôt ta reconnaissance, à moi ton Dieu, et tiens les promesses que tu m'as faites, à moi, le Très-Haut. Et quand tu seras dans la détresse, appelle-moi, je te délivrerai, et tu célébreras ma gloire. Mais Dieu déclare au méchant : À quoi bon réciter mes décrets, parler de l'engagement que tu as pris envers moi, alors que tu n'acceptes pas les reproches et que tu rejettes ce que je dis ? Quand tu vois un voleur, tu prends son parti ; tu te joins à ceux qui commettent l'adultère. Tu te laisses aller à dire du mal des autres, tes discours sont un tissu de mensonges. Tu prends position contre ton prochain, tu traînes dans la boue ton propre frère ! Voilà ce que tu fais, et tu voudrais que je ne dise rien ? T'imagines-tu que je suis comme toi ? Je te tiens pour responsable, je vais tout étaler sous tes yeux. Vous qui voulez m'ignorer, comprenez bien ce que j'ai dit. Sinon je vous mettrai en pièces, sans que personne m'en empêche. Il m'honore, celui qui m'offre sa reconnaissance. À celui qui veille sur sa conduite, je ferai voir le salut de Dieu.

YouVersion uses cookies to personalize your experience. By using our website, you accept our use of cookies as described in our Privacy Policy