YouVersion Logo
Search Icon

Jérémie 32:1-15

Jérémie 32:1-15 NFC

Pendant la dixième année du règne de Sédécias, roi de Juda, ce qui correspond à la dix-huitième année du règne de Nabucodonosor, roi de Babylone, la parole du Seigneur fut adressée à Jérémie. L'armée de Babylone assiégeait alors Jérusalem, et le prophète Jérémie était détenu au palais du roi de Juda, dans la cour de la garde. Sédécias l'y avait fait enfermer, car il reprochait au prophète d'avoir proclamé au nom du Seigneur : Je vais livrer Jérusalem au roi de Babylone, qui s'en emparera. Même le roi Sédécias de Juda n'échappera pas aux Babyloniens, car j'ai décidé de le livrer au roi de Babylone. Il devra comparaître devant Nabucodonosor face à face et il lui sera directement confronté. Puis Sédécias sera emmené à Babylone, et il y restera jusqu'à ce que je m'occupe de lui, déclare le Seigneur. Vous aurez beau combattre les Babyloniens, vous ne gagnerez pas. Or voici ce que Jérémie dit : La parole du Seigneur me fut adressée en ces termes : Ton cousin Hanaméel, fils de Challoum, va venir te voir au sujet du champ qu'il possède à Anatoth. Il va te proposer d'acheter ce champ, parce que tu es son plus proche parent et que tu as donc la priorité pour l'acheter. Comme le Seigneur me l'avait annoncé, mon cousin Hanaméel vint me trouver dans la cour de la garde et il me dit : « S'il te plaît, achète-moi le champ que je possède à Anatoth, sur le territoire de Benjamin. Comme tu es mon plus proche parent, tu as la priorité pour en devenir propriétaire afin qu'il reste dans notre famille. » Je fus alors certain que c'était bien le Seigneur qui m'avait parlé. Aussi ai-je acheté à Hanaméel le champ situé à Anatoth et payé le prix : dix-sept pièces d'argent. J'ai aussi rédigé l'acte d'achat en double exemplaire. Devant témoins, j'ai fermé l'un des exemplaires avec mon cachet personnel et vérifié le poids de l'argent sur une balance. Puis j'ai pris l'exemplaire cacheté de l'acte d'achat, auquel rien ne manquait, ainsi que l'autre resté ouvert, et je les ai confiés tous les deux à Baruc, fils de Néria et petit-fils de Maasséya. Mon cousin Hanaméel et les témoins qui avaient signé le contrat d'achat étaient présents, de même que tous les Judéens qui se trouvaient dans la cour de la garde. J'ai donné alors cet ordre à Baruc, en présence de tous : Voici ce que déclare le Seigneur de l'univers, le Dieu d'Israël : Prends l'acte d'achat cacheté, ainsi que l'autre, qui est resté ouvert, et mets-les dans un vase d'argile, de façon qu'ils soient conservés longtemps. Voici en effet ce que déclare le Seigneur de l'univers, le Dieu d'Israël : Un jour, dans ce pays, on achètera de nouveau des maisons, des champs et des vignes.

YouVersion uses cookies to personalize your experience. By using our website, you accept our use of cookies as described in our Privacy Policy