La foi véritable

Jour 1 de 6 • La lecture du jour

Méditation quotidienne

« Jésus saisit l'occasion pour leur dire: Ayez toujours foi en Dieu » Marc 11 : 22

Ayez foi affirme le Seigneur. Or, qu’est-ce que la foi ? Est-elle une simple croyance volatile, infondée, sujette à la force des vents et tempêtes de la vie ? Que signifie-t-elle ? Qu’est-elle ?

La lettre aux Hébreux chapitre 11 énonce en son premier verset : « Or la foi est une ferme assurance des choses qu'on espère, une démonstration de celles qu'on ne voit pas. ».

La foi est une ferme assurance et une démonstration. Elle se démontre par des fruits dignes de la foi, tel le fruit de la repentance, l’Amour en action et vérité (et non pas seulement en langue comme l’indique Jacques), une vie et un cœur qui attestent d’un changement par la réception de la foi en Jésus-Christ comme Seigneur et Sauveur.

La foi est morte sans les œuvres poursuit l'apôtre Jacques. En effet, elle est inactive, stérile, ne porte aucun fruit si elle ne se vit pas.

Plus encore, Jésus-Christ affirme que ceux qui ne portent pas de bons fruits, ou aucun fruit du tout (les deux reçoivent la même sanction) seront jetés au feu éternel, lieu où il n’y a que pleurs, lamentations et grincements de dents.

Ainsi, la foi en Jésus-Christ doit être et produire, car sans elle, L’Eternel ne prend pas plaisir à l’être humain.

La foi réelle et agissante

Prenons l'histoire du figuier, à l'occasion de laquelle le Seigneur dit d'avoir foi en Dieu. Nous pouvons constater que le figuier servait d’exemple concret de ce que doit être la foi : agissante, puissante, ayant un impact profond sur les circonstances et sur la création.

Quand Pierre fit la remarque que le figuier sur lequel Jésus-Christ avait affirmé qu’il ne portera plus jamais de fruits était sec jusqu’à ses racines et que l’arbre ne pouvait plus être biologiquement sauvé, Jésus-Christ répondit tout simplement : « Ayez foi en Dieu ».

Cette réponse peut paraître perturbante et nous rendre confus. Ce qui poussa les disciples à Le questionner pour savoir comment cela était possible, qu’instantanément le figuier devint sec sur la déclaration du Seigneur.

Jésus-Christ leur enseigna la leçon ultime de la foi : « Je vous le dis en vérité que si vous aviez la foi, et si vous ne doutiez point, non seulement vous feriez ce qui a été fait au figuier ; mais même, si vous disiez à cette montagne : Ôte-toi de là, et jette-toi dans la mer, cela se ferait. ». Matthieu 21 : 21.

Question à se poser : Ma définition de la foi correspond-elle à celle de Dieu?