En parallèle
9
Jésus guérit un aveugle
1Sur le chemin, Jésus voit un homme qui est aveugle depuis sa naissance. 2Les disciples de Jésus demandent : « Maître, cet homme est aveugle depuis sa naissance. Donc, qui a péché, lui ou ses parents ? » 3Jésus répond : « Ni lui ni ses parents. Mais puisqu’il est aveugle, on va reconnaître clairement que Dieu agit pour lui. 4Pendant le jour, nous devons accomplir le travail de Celui qui m’a envoyé. La nuit arrive, et personne ne pourra travailler. 5Pendant que je suis dans le monde, je suis la lumière du monde. »
6Après que Jésus a dit cela, il crache par terre. Avec sa salive, il fait de la boue et il met la boue sur les yeux de l’aveugle. 7Ensuite, il lui dit : « Va te laver dans l’eau, à Siloé. » Le nom « Siloé » veut dire « Envoyé ».
L’aveugle y va et il se lave. Quand il revient, il voit clair.
8Cet homme était un mendiant. Ses voisins et ceux qui avaient l’habitude de le voir avant disent : « Est-ce que ce n’est pas l’aveugle qui était assis et qui mendiait ? » 9Les uns disent : « Oui, c’est lui. » D’autres disent : « Non, c’est quelqu’un qui lui ressemble. » Mais l’homme dit : « C’est bien moi. » 10Alors les gens lui demandent : « Tes yeux se sont ouverts comment ? » 11Il répond : « L’homme qu’on appelle Jésus a fait de la boue. Il l’a mise sur mes yeux et il m’a dit : “Va à Siloé et lave-toi.” J’y suis allé, je me suis lavé et maintenant je vois clair. » 12Les gens lui demandent : « Où est-il, cet homme ? » Il répond : « Je ne sais pas. »
Les Pharisiens interrogent l’aveugle guéri
13On conduit chez les Pharisiens l’homme qui, avant, était aveugle. 14Le jour où Jésus a fait de la boue et a ouvert les yeux de l’aveugle, c’était le jour du sabbat. 15Les Pharisiens, eux aussi, demandent à l’homme : « Tu vois clair maintenant ? Qu’est-ce qui s’est passé ? » L’homme leur dit : « Il m’a mis de la boue sur les yeux. Je me suis lavé, et maintenant je vois. » 16Quelques Pharisiens disent : « L’homme qui a fait cela ne vient pas de Dieu. En effet, il ne respecte pas le jour du sabbat. » Mais d’autres disent : « Un homme qui est pécheur ne pourrait pas faire des signes aussi étonnants. » Les Pharisiens ne sont pas d’accord entre eux.
17Alors ils demandent encore à l’homme qui était aveugle : « Et toi, qu’est-ce que tu dis de celui qui t’a ouvert les yeux ? » Il répond : « C’est un prophète. »
18Mais les chefs juifs ne veulent pas croire que cet homme était aveugle, et que, maintenant, il voit clair. C’est pourquoi ils font venir ses parents, 19et ils leur demandent : « Est-ce que cet homme est bien votre fils ? Vous dites qu’il est aveugle depuis sa naissance ? Maintenant il voit. Qu’est-ce qui s’est donc passé ? » 20Les parents de l’homme répondent : « Nous le savons : c’est bien notre fils, et il était aveugle depuis sa naissance. 21Maintenant il voit clair. Mais ce qui s’est passé, nous ne le savons pas. Qui lui a ouvert les yeux ? Nous ne savons pas. Interrogez-le ! Il est assez grand, il répondra lui-même ! » 22Les parents disent cela parce qu’ils ont peur des chefs juifs. En effet, ceux-ci se sont déjà mis d’accord. Ils vont chasser de la maison de prière tous ceux qui affirment : « Jésus est le Messie ! » 23C’est pourquoi les parents de l’homme disent : « Il est assez grand, interrogez-le ! »
24Alors, pour la deuxième fois, les Pharisiens appellent l’homme qui était aveugle, et ils lui disent : « Dis la vérité devant Dieu ! Nous, nous le savons, celui qui t’a guéri est un homme pécheur. » 25Il leur répond : « Je ne sais pas si c’est un pécheur. Mais je sais une seule chose : j’étais aveugle et maintenant je vois clair. » 26Ils lui demandent : « Qu’est-ce qu’il t’a fait ? Comment est-ce qu’il t’a ouvert les yeux ? » 27L’homme leur répond : « Je vous l’ai déjà dit, mais vous n’avez pas écouté. Vous voulez l’entendre une deuxième fois, pourquoi donc ? Vous avez peut-être envie de devenir les disciples de Jésus, vous aussi ! »
28Alors ils se mettent à l’insulter. Ils lui disent : « C’est toi qui es le disciple de cet homme, nous, nous sommes les disciples de Moïse ! 29Nous, nous savons que Dieu a parlé à Moïse, mais cet homme-là, nous ne savons pas d’où il vient. » 30L’aveugle guéri leur répond : « Voilà une chose étonnante ! Il m’a ouvert les yeux, et pourtant vous ne savez pas d’où il vient ! 31Nous le savons, Dieu n’écoute pas les pécheurs. Mais il écoute celui qui est fidèle envers lui et qui fait sa volonté. 32On n’a jamais entendu dire : quelqu’un a ouvert les yeux d’un homme qui est né aveugle. 33L’homme qui fait cela vient de Dieu, sinon, il ne pourrait rien faire. » 34Ils lui répondent : « Depuis ta naissance, tu es tout entier dans le péché, et tu veux nous apprendre quelque chose ? » Alors ils le mettent dehors.
Les vrais aveugles
35Jésus apprend que les Pharisiens ont mis dehors l’aveugle guéri. Jésus va donc le trouver et il lui dit : « Est-ce que toi, tu crois au Fils de l’homme ? » 36L’homme lui répond : « Seigneur, qui est-ce ? Je veux croire en lui. » 37Jésus lui dit : « Eh bien, tu le vois : celui qui te parle maintenant, c’est lui. » 38L’homme dit : « Seigneur, je crois. » Et il se met à genoux devant Jésus.
39Ensuite Jésus dit : « Je suis venu dans ce monde pour que les aveugles voient clair et pour que ceux qui voient clair deviennent aveugles. Voilà le jugement. » 40Quelques Pharisiens sont là. Ils entendent les paroles de Jésus et ils lui demandent : « Est-ce que nous sommes aveugles, nous aussi ? » 41Jésus leur répond : « Si vous étiez aveugles, vous ne seriez pas pécheurs. Mais, en fait, vous dites : “Nous voyons clair.” C’est pourquoi vous restez des pécheurs. »