Quand je n'ai plus la force d'avancer

Jour 1 de 3 • La lecture du jour

Méditation quotidienne

Reprendre courage

Le découragement est notre adversaire le plus coriace pour vous et moi en tant que croyant. Quand je suis à terre, la prière, la lecture la bible, l’église, toutes ces choses deviennent sans saveurs et sans intérêts. Et cela, le diable ne le sait que trop bien. C’est pour cela qu’il va tout faire pour nous accabler et nous maintenir dans la défaite, au point de croire que tout est fini. 

Pourtant, il existe des clefs pour se relever, des clefs pour reprendre la course, et foncer vers la victoire que Dieu a prévu pour nous. 

« David fut dans une grande angoisse, car le peuple parlait de le lapider, parce que tous avaient de l'amertume dans l'âme, chacun à cause de ses fils et de ses filles. Mais David reprit courage en s'appuyant sur l'Eternel, son Dieu. » (1 Sam 30.6)

David, l’homme selon le coeur de Dieu se trouvait à terre, découragé, tout semblait fini : l’ennemi avait enlevé les femmes et les enfants, il avait ravagé sa ville, et là même ses amis, ses proches parlent de le lapider car ils le tiennent pour fautifs. Mais pourtant dans ce moment sombre et noir, alors que l’agnosie l’étreint, David va découvrir une clef, il va reprendre courage « en s'appuyant sur l'Eternel, son Dieu. »

En fait, ce passage aurait pu être traduit littéralement : « David s’encouragea, se fortifia, se répara, se rétablit en se positionnant dans le Seigneur Son Dieu » 

Les années avaient appris à David à connaître SON Dieu. Et en se repositionnant dans cette vérité, il avait trouvé un puits d’encouragement. Il s’est rappelé que s’il était là c’était le fruit de sa Grâce, que dans les heures les plus sombres Sa Main était intervenue en sa faveur, qu’il avait été gardé dans toutes circonstances de la main de son ennemi, que si Dieu avait fait d’un berger un roi, il avait le pouvoir de préserver sa vie. 

En fait, David a fait le choix de repasser en son coeur la vérité de qui Dieu est plutôt que de laisser grandir en lui le mensonge de ce qu’il n’est pas. Il a puisé dans le souvenir de la fidélité passé de Dieu la force pour croire en Sa fidélité présente. Il a peint devant ses yeux le portrait de Son Dieu plutôt que de laisser les circonstances lui présenter une voie sans issue. Et finalement, cette vérité va lui donner le pouvoir de se relever, et même plus de reconquérir ce que l’ennemi lui avait volé.

Et toi ? Que repasses-tu en ton coeur ? Choisis de te souvenir, de te rappeler qui Dieu est, visite tes victoires passées, et remémore-toi Sa fidélité. Le vrai encouragement puise sa source dans qui Dieu est! 

Je prie pour vous, que le découragement finisse maintenant. On se retrouve demain soyez bénis.