Jeûner pour avoir faim

Méditation quotidienne

Jeûner pour avoir faim


Quand j’ai commencé à jeûner, je croyais qu’il s’agissait de reporter un repas de 2 heures pour se jeter ensuite sur tout ce que je trouverais dans le frigo. Le jeûne me semblait une torture et je ne comprenais pas à quoi il servait. J’ai par la suite découvert un tas de vérités puissantes sur le jeûne, ce qui m’a conduit à faire des jeûnes réguliers puis prolongés de 3, 7, 21 ou 40 jours. 


La première chose qu’on expérimente quand on jeûne, c’est la faim ! Si vous avez faim, c’est normal, ce n’est pas une preuve de manque de maturité spirituelle ou d’incompatibilité personnelle avec cette pratique spirituelle, comme je le pensais au début.


Une des prières les plus importantes dans ma vie est : « Seigneur, donne-moi faim et soif de toi. » En effet, j’ai constaté que Dieu a préparé une table, qu’elle est remplie de bonnes choses pour nous, mais que Dieu invite celui qui a faim et soif à venir se servir. Il est donc possible de rater des choses préparées par le Seigneur pour nous à cause de notre manque de faim pour les choses spirituelles.


La faimpeut nous empêcher de dormir, elle peut préoccuper nos pensées et devenir prioritaire sur d’autres activités. Elle peut renverser notre timidité et nous amener à demander à manger, elle peut écraser notre orgueil et nous pousser à mendier ou manger ce qui n’est pas à notre goût. Quand on a faim, on est prêt à payer un prix plus important pour obtenir de la nourriture. 


De la même façon, la faimet la soif pour les choses de Dieu nous poussent à le chercher. Elles nous donnent de l'audace pour chercher Dieu. C’est cette attitude que Jésus décrit quand il dit que ce sontles violents qui s’emparent du royaume de Dieu. Quand on a faim de Dieu, aucune circonstance ne peut nous empêcher de rentrer dans sa présence, de le contempler, de nous rassasier de ses bénédictions.


Je jeûne donc tout d’abord pour avoir faim et lorsque je ressens cette faim, je dis à mon corps : « Tu ne vivras pas de pain seulement, mais de toute parole qui sort de la bouche de Dieu. Seigneur, j’ai faim de toi, parle-moi. Je jeûne pour apprendre à désirer la parole de Dieu plus que toute autre chose. » 


Concrètement, ce sont les 3 premiers jours que l’on ressent le plus la faim, si on arrête de manger. Ensuite, le système digestif se met au repos et la faim disparaît, remplacée par les rêves de nourriture !


Prions ensemble. 


Seigneur, je crois que tu as de bonnes choses pour moi, je te prie de m’aider à jeûner pour créer, maintenir et augmenter ma soif spirituelle. Apprends-moi à désirer ta parole plus que toute autre chose, au nom de Jésus, AMEN !




David Théry


Des enseignements pratiques pour expérimenter Dieu