Juges 9
BFC
9
Abimélek devient roi à Sichem
1Abimélek, fils de Yeroubaal, c'est-à-dire Gédéon#9.1 Dans tout ce chapitre Gédéon est appelé Yeroubaal, voir 6.32., se rendit à Sichem pour parler avec ses oncles maternels et toute la famille de sa mère. Il leur dit: 2«Allez demander aux citoyens de la ville s'ils préfèrent être gouvernés par les soixante-dix fils de Yeroubaal ou par un seul homme. Et rappelez-vous que je suis de votre famille.» 3Les oncles d'Abimélek allèrent répéter ses paroles aux citoyens de Sichem. Ceux-ci décidèrent de prendre parti pour lui parce qu'il était un des leurs. 4Ils lui donnèrent soixante-dix pièces d'argent provenant du temple de Baal-Berith#9.4 Voir 8.33.. Avec cet argent, Abimélek paya des vauriens et des aventuriers pour qu'ils le suivent.
5Il se rendit dans la maison de son père à Ofra et, là, il tua ses frères, les soixante-dix fils de Yeroubaal, sur le même rocher. Seul Yotam, le plus jeune d'entre eux, en réchappa, car il s'était caché. 6Les citoyens de Sichem et toute la population de Beth-Millo se rassemblèrent. Ils se rendirent au chêne de Sichem, à côté de la pierre dressée, et proclamèrent Abimélek roi#9.6 Beth-Millo ou maison du terre-plein: l'expression désigne probablement la partie haute de la ville. – A propos du chêne de Sichem, voir Jos 24.26..
La fable de Yotam
7Yotam en fut informé. Il monta au sommet du mont Garizim#9.7 Voir Deut 11.29 et la note. et s'écria, aussi fort qu'il put: «Écoutez-moi, gens de Sichem, si vous voulez que Dieu vous écoute!
8«Un jour, les arbres décidèrent de se choisir un roi. Ils dirent à l'olivier: “Règne sur nous!” 9Mais l'olivier répondit: “Croyez-vous que je vais renoncer à produire de l'huile, appréciée par les dieux et par les hommes, pour me fatiguer à gouverner les autres arbres?” 10Les arbres dirent alors au figuier: “Toi, viens régner sur nous!” 11Mais le figuier répondit: “Croyez-vous que je vais renoncer à produire des fruits sucrés et délicieux pour me fatiguer à gouverner les autres arbres?” 12Ils dirent ensuite à la vigne: “Toi, viens régner sur nous!” 13Mais la vigne répondit: “Croyez-vous que je vais renoncer à produire du vin, qui remplit de joie les dieux et les hommes, pour me fatiguer à gouverner les autres arbres?” 14Finalement les arbres s'adressèrent d'un commun accord au buisson d'épines: “Toi, viens régner sur nous!”, lui dirent-ils. 15Et le buisson d'épines leur répondit: “Si vraiment vous voulez me choisir comme roi, venez vous placer sous mon ombre! Si vous ne le faites pas, qu'un feu jaillisse de mes épines et brûle même les cèdres du Liban#9.15 Le Liban, chaîne montagneuse au nord de la Palestine, était célèbre par ses forêts de cèdres.!” »
16Yotam continua: «Quant à vous, avez-vous agi de façon droite et loyale lorsque vous avez proclamé Abimélek roi? Vous êtes-vous conduits correctement envers Yeroubaal et sa famille? Lui avez-vous été reconnaissants des services qu'il vous a rendus? 17Mon père a combattu pour vous, il a risqué sa vie pour vous délivrer des Madianites. 18Et voilà qu'aujourd'hui vous vous êtes soulevés contre sa famille; vous avez tué ses fils, soixante-dix hommes, sur un même rocher. Mais Abimélek, le fils qu'il a eu de sa servante, vous l'avez proclamé roi sur les citoyens de Sichem parce qu'il est votre compatriote. 19Si aujourd'hui vous avez agi de façon droite et loyale envers Yeroubaal et sa famille, qu'Abimélek fasse votre bonheur et vous le sien. 20Sinon, qu'un feu sorte d'Abimélek pour brûler les citoyens de Sichem et la population de Beth-Millo, et qu'un feu sorte des habitants de Sichem et de Beth-Millo pour brûler Abimélek.»
21Puis Yotam s'enfuit et alla se réfugier à Beéra#9.21 Beéra: localité située à 15 km au sud-est du mont Tabor., parce qu'il avait peur de son frère Abimélek.
La révolte de Sichem contre Abimélek
22Abimélek exerça le pouvoir sur Israël pendant trois ans. 23Après quoi Dieu envoya un esprit de discorde entre le roi et les citoyens de Sichem, et ceux-ci se révoltèrent contre Abimélek. 24De cette manière, ils allaient tous payer pour leurs crimes: Abimélek, parce qu'il avait tué ses frères, les soixante-dix fils de Yeroubaal, et les Sichémites parce qu'ils s'étaient faits les complices de ce massacre. 25Pour faire du tort à Abimélek, les citoyens de Sichem postèrent des hommes en embuscade sur les hauteurs proches de la ville; ces hommes dévalisaient les voyageurs passant à leur portée#9.25 Ces embuscades privaient Abimélek des droits qu'il percevait sur les marchandises passant par Sichem.. Abimélek en fut informé.
26Un jour, Gaal, fils d'Ébed, arriva à Sichem avec ses frères; les citoyens de la ville placèrent leur confiance en lui. 27Ils allèrent dans leurs vignes, récoltèrent les raisins et les pressèrent, puis ils organisèrent une fête. Ils se rendirent au temple de leur dieu, firent un banquet et prononcèrent des malédictions contre Abimélek. 28Gaal leur demanda: «Qui sommes-nous à Sichem pour nous laisser dominer par Abimélek et qui est-il, lui? C'est un fils de Yeroubaal et il fait gouverner la ville par Zéboul, n'est-ce pas? Vous donc, soyez loyaux envers Hamor, le fondateur de Sichem#9.28 Hamor, le fondateur de Sichem: voir Gen 33.19.! Nous n'avons aucune raison d'être soumis à Abimélek. 29Pour ma part, si on me confiait le sort des gens de Sichem, je renverserais Abimélek.» Puis Gaal s'écria#9.29 Puis Gaal s'écria: certains traduisent – d'après l'ancienne version grecque – je lui dirais.: «Abimélek, renforce ton armée et viens me combattre!»
30Lorsque Zéboul, gouverneur de la ville, apprit les paroles que Gaal avait prononcées, il se mit en colère. 31Il envoya secrètement des messagers dire à Abimélek: «Gaal, fils d'Ébed, et ses frères viennent d'arriver à Sichem et sont en train de soulever la ville contre toi. 32Il faut donc que, cette nuit, toi et tes hommes vous alliez vous cacher dans la campagne. 33Tôt demain matin, au lever du soleil, tu viendras attaquer la ville et, lorsque Gaal et ses partisans sortiront à ta rencontre, tu sauras les traiter comme il convient.»
34La nuit suivante, Abimélek et tous ses hommes se répartirent en quatre groupes et allèrent se cacher près de Sichem. 35Lorsque Gaal sortit de la ville et se tint près de la porte, Abimélek et son groupe surgirent de leur cachette. 36Gaal les vit et dit à Zéboul: «Regarde! Des hommes descendent du haut des collines.» – «Mais non, lui répondit Zéboul, c'est l'ombre des collines que tu prends pour des hommes!» 37Gaal insista: «Regarde! Ce sont bien des hommes qui descendent de la colline située au centre, et un autre groupe vient par la route du chêne des Devins#9.37 Le chêne des Devins est probablement un autre nom du chêne de Moré (Gen 12.6; Deut 11.30).38Zéboul répliqua: «Où sont donc tes beaux discours? Tu nous as dit: “Qui est Abimélek pour que nous nous laissions dominer par lui?” Eh bien, voilà les gens que tu as traités avec mépris. Maintenant, va donc te battre contre eux!» 39Gaal sortit alors de la ville à la tête des Sichémites, et il livra bataille à Abimélek. 40Abimélek le força à s'enfuir et le poursuivit. Beaucoup d'hommes furent mortellement blessés avant même d'atteindre la porte de la ville. 41Abimélek alla s'installer à Arouma#9.41 Arouma: localité située à 14 km au sud-est de Sichem. tandis que Zéboul chassait Gaal et ses frères de Sichem, en leur interdisant d'y revenir.
42Le jour suivant, les gens de Sichem s'apprêtèrent à se rendre dans les champs, et Abimélek en fut informé. 43Il prit ses hommes, les répartit en trois groupes et se plaça en embuscade dans la campagne. Lorsqu'il vit les Sichémites sortir de la ville, il se précipita vers eux pour les attaquer. 44Abimélek et son groupe se hâtèrent de prendre position à la porte de la ville, pendant que les deux autres groupes s'attaquaient aux gens dans la campagne et les massacraient. 45Abimélek poursuivit l'offensive durant toute la journée et s'empara de la ville; il en tua les habitants, la détruisit entièrement et répandit du sel sur son emplacement#9.45 Répandre du sel sur une ville détruite est un rite de malédiction. Par son geste Abimélek veut donner un caractère définitif à la fin de Sichem..
46Lorsque les habitants de Migdal-Sichem l'apprirent, ils se rendirent tous dans la salle aménagée sous le temple de Baal-Berith#9.46 Baal-Berith: voir 8.33 et la note.. 47On informa Abimélek qu'ils s'étaient réfugiés à cet endroit. 48Il partit alors sur le mont Salmon#9.48 Le mont Salmon désigne peut-être un des versants du mont Ébal (voir Deut 11.29 et la note). avec ses hommes. Il prit une hache, coupa une branche d'arbre et la mit sur son épaule. Il ordonna à ses hommes de se dépêcher d'en faire autant. 49Chacun d'eux coupa une branche, puis ils suivirent Abimélek. Ils allèrent entasser les branches contre la salle inférieure du temple et l'incendièrent avec tous ceux qui se trouvaient à l'intérieur. C'est ainsi que moururent tous les habitants de Migdal-Sichem, un millier d'hommes et de femmes environ.
Mort d'Abimélek
50De là, Abimélek se rendit à Tébès#9.50 Localité à quelques kilomètres au nord-est de Sichem.. Il assiégea la ville et s'en empara. 51Or il y avait au milieu de la ville une tour fortifiée. Toute la population, hommes et femmes, alla s'y réfugier. Ils fermèrent les portes derrière eux et montèrent sur le toit en terrasse. 52Abimélek vint attaquer la tour, il s'approcha de la porte d'entrée pour mettre le feu au bâtiment. 53Mais une femme lui jeta une grosse pierre sur la tête et lui brisa le crâne. 54Aussitôt Abimélek appela le jeune homme qui portait ses armes et lui ordonna: «Prends ton épée et achève-moi pour qu'on ne puisse pas raconter qu'une femme m'a tué.» Le jeune homme lui passa l'épée à travers le corps et Abimélek mourut. 55Lorsque les Israélites virent qu'il était mort, ils s'en retournèrent chacun chez soi.
56De cette manière, Dieu fit retomber sur Abimélek le mal qu'il avait commis à l'égard de son père en tuant ses soixante-dix frères. 57Dieu avait également fait subir aux gens de Sichem les conséquences de leur grande méchanceté. Les malédictions que Yotam, fils de Yeroubaal, avait prononcées contre eux tous se réalisèrent ainsi#9.57 Voir 9.20..

© Société biblique française - Bibli'O 1997

En savoir plus sur Bible en français courant