Romains 11
PDV2017

Romains 11

11
Dieu n’a pas rejeté le peuple d’Israël
1Alors je demande : Est-ce que Dieu a rejeté son peuple ? Sûrement pas ! La preuve, moi, je suis israélite, de la famille d’Abraham, de la tribu de Benjamin. 2Dieu n’a pas rejeté son peuple, qu’il a choisi d’avance. Dans les Livres Saints, Élie se plaint à Dieu du peuple d’Israël. Vous connaissez sûrement ses paroles. 3Voici ce qu’il dit : « Seigneur, ils ont tué tes prophètes, ils ont détruit tes autels. Moi seul, je suis resté et ils veulent me tuer. » 4Quelle est la réponse de Dieu ? La voici : « J’ai gardé pour moi 7 000 hommes, ceux qui n’ont pas plié les genoux devant le dieu Baal. » 5Aujourd’hui, c’est la même chose. Il reste un petit nombre de gens que Dieu a choisis par amour. 6Mais si Dieu les a choisis par amour, ce n’est pas à cause de ce qu’ils ont fait, sinon, l’amour de Dieu ne serait pas un amour gratuit.
7Qu’est-ce que cela veut dire ? Ce que le peuple d’Israël cherche, il ne l’a pas trouvé, mais ceux que Dieu a choisis, eux, ils ont trouvé ce qu’ils cherchaient. Les autres n’ont pas voulu comprendre. 8En effet, les Livres Saints disent :
« Jusqu’à maintenant,
Dieu a endormi leur intelligence,
il a empêché leurs yeux de voir
et leurs oreilles d’entendre. »
9Le roi David dit aussi :
« Que leurs repas deviennent pour eux un piège,
un trou où ils tombent !
Qu’ils soient punis,
10qu’ils deviennent aveugles,
qu’ils ne voient plus rien du tout !
Et fais-leur courber le dos sans arrêt ! »
11Je demande donc : Est-ce que les Juifs sont tombés dans le piège pour toujours ? Sûrement pas ! Mais à cause de leur désobéissance, les autres peuples ont pu être sauvés. Ainsi, le peuple d’Israël est devenu jaloux. 12Sa désobéissance a apporté de grands bienfaits au monde, et son échec en tant que peuple a apporté de grands bienfaits à ceux qui ne sont pas juifs. Alors, quand les Juifs participeront totalement au salut, les bienfaits seront encore plus grands.
Le salut de ceux qui ne sont pas juifs
13Maintenant, vous qui n’êtes pas juifs, c’est à vous que je parle. Je suis l’apôtre de ceux qui ne sont pas juifs. Ce service est pour moi un honneur, 14et je le rends en espérant augmenter la jalousie de mes frères et sœurs juifs pour en sauver quelques-uns. 15En effet, quand Dieu les a mis de côté, il a réconcilié le monde avec lui. Alors, quand il les accueillera de nouveau, que va-t-il se passer ? Ceux qui étaient morts reviendront à la vie.
L’arbre sauvage et l’arbre cultivé
16Si la première part du pain est pour Dieu, le pain entier est pour lui aussi . Et si les racines d’un arbre sont à Dieu, les branches sont à lui aussi. 17Le peuple d’Israël est comme un arbre bien cultivé, auquel on a coupé quelques branches. Toi, tu es comme la branche d’un arbre sauvage, et on t’a greffé parmi les branches qui restaient sur l’arbre cultivé. Maintenant, tu peux profiter avec ces branches de la bonne sève de ses racines. 18Mais ne va pas te vanter devant les branches ! Tu veux pourtant te vanter ? Mais ce n’est pas toi qui portes les racines, ce sont les racines qui te portent !
19Tu vas dire : on a coupé des branches pour que moi, je sois greffé. 20C’est vrai. On les a coupées parce qu’elles n’avaient pas la foi, et toi, tu restes attaché à l’arbre parce que tu as la foi. Ne te vante pas, mais tu dois plutôt avoir peur. 21En effet, si Dieu a coupé des branches, même à l’arbre cultivé, Dieu peut te faire la même chose. 22Alors, regarde : Dieu est bon et il est sévère. Il est sévère pour ceux qui sont tombés, il est bon pour toi, si tu vis de sa bonté. Sinon, tu seras coupé, toi aussi, comme une branche. 23Mais si un jour, les Juifs acceptent de croire, Dieu est assez puissant pour les greffer de nouveau. 24En effet, toi, tu étais la branche d’un arbre sauvage. On t’a coupé et on t’a greffé sur un arbre cultivé, pour toi, ce n’était pas naturel. Les Juifs, eux, étaient les branches de l’arbre cultivé. Alors, Dieu les greffera bien plus facilement sur cet arbre où ils avaient poussé.
Tout le peuple d’Israël sera sauvé
25Frères et sœurs chrétiens, voici le mystère que je veux vous faire connaître. Ainsi, vous ne croirez pas que vous êtes des sages. Une partie du peuple d’Israël refuse de comprendre, et cela durera jusqu’à ce que les autres peuples reviennent vers Dieu. 26À ce moment-là, tout le peuple d’Israël sera sauvé, comme les Livres Saints le disent :
« Le libérateur viendra de Jérusalem.
Il enlèvera les fautes de la tribu de Jacob.
27Voici l’alliance que j’établirai avec eux
quand j’enlèverai leurs péchés. »
28Ils ont refusé la Bonne Nouvelle, ils sont donc devenus ennemis de Dieu, et cela à votre avantage. Pourtant, Dieu les avait choisis pour être son peuple. Il les aime à cause de leurs ancêtres. 29En effet, Dieu ne reprend jamais ce qu’il a donné, il ne rejette jamais ceux qu’il a appelés. 30Autrefois, vous n’avez pas obéi à Dieu, mais maintenant, Dieu a eu pitié de vous, parce que les Juifs n’ont pas obéi. 31Pour eux, c’est la même chose. Maintenant, ils n’ont pas obéi à Dieu, pour que Dieu ait pitié de vous. Alors maintenant, eux aussi pourront recevoir la pitié de Dieu. 32Dieu a permis que tous les êtres humains refusent d’obéir, pour montrer à tous sa pitié.
Dieu est grand !
33Dieu est vraiment grand ! Sa sagesse et ses pensées sont vraiment très profondes, personne ne peut connaître ses décisions, personne ne peut comprendre ses projets. Les Livres Saints disent :
34« Qui connaît la pensée du Seigneur ?
Qui peut lui donner des conseils ? »
35« Qui lui a donné quelque chose le premier,
pour que Dieu lui donne à son tour ? »
36Oui, tout vient de lui, tout existe par lui et pour lui. À Dieu la gloire pour toujours ! Amen !

© 2000 Société biblique française - Bibli'O


En savoir plus sur Parole de Vie 2017