Ésaïe 5
PDV2017
5
Le peuple du Seigneur est comme une vigne qui produit de mauvais fruits
1Laissez-moi chanter une chanson au nom de mon ami. Elle parle de mon ami et de sa vigne :
Mon ami avait une vigne
sur une petite colline au sol fertile.
2Il a retourné la terre,
il a enlevé les pierres,
et dans sa vigne,
il a mis des plants de bonne qualité.
Il a construit une tour
pour surveiller la plantation
et il a aussi creusé un pressoir#5.2 Un pressoir est une grande cuve dans laquelle on écrase du raisin pour en tirer du vin..
Il attendait de sa vigne du bon raisin,
mais elle n’a donné que du raisin acide.
3Alors mon ami a dit :
« Vous qui habitez Jérusalem,
vous les gens de Juda,
c’est vous qui allez juger
entre ma vigne et moi.
4J’ai tout fait pour ma vigne,
je ne pouvais rien faire de plus.
J’attendais du bon raisin,
mais elle n’a donné que du raisin acide.
Pourquoi donc ?
5« Eh bien, je veux vous dire
ce que je vais faire à ma vigne :
j’arracherai la clôture qui l’entoure,
et les animaux mangeront les feuilles de ses plants.
Je démolirai son mur,
et les passants écraseront sa terre
en marchant dessus.
6Je ferai d’elle une terre de brousse.
Personne ne coupera ses branches,
personne n’arrachera ses mauvaises herbes.
Des buissons d’épines
pousseront dans ma vigne,
et j’interdirai aux nuages
de laisser tomber la pluie sur elle. »
7La vigne du Seigneur de l’univers,
c’est Israël,
oui, la plantation qu’il aimait tant,
c’est le peuple de Juda.
Le Seigneur attendait de lui
qu’il respecte le droit.
Mais partout, c’est l’injustice.
Il attendait de lui la justice.
Mais partout, ce sont les cris
des gens sans défense.
Six déclarations de malheur contre les chefs de Juda
8Quel malheur pour ceux
qui ajoutent une maison à l’autre,
qui prennent un champ après l’autre.
Ils finissent par occuper toute la place,
et il n’y a plus qu’eux dans le pays !
9Voici ce que le Seigneur de l’univers
m’a fait entendre :
« Je le jure, tous ces bâtiments seront détruits.
Ces maisons grandes et belles,
personne n’y habitera.
10Trois hectares de vigne
ne donneront pas cinquante litres de vin.
Celui qui sème cent kilos de blé
en récoltera seulement dix. »
11Quel malheur
pour ceux qui se lèvent tôt le matin
afin de courir après l’alcool,
et qui traînent tard le soir,
excités par le vin !
12Ils mangent et boivent beaucoup trop
au son des cithares et des harpes,
des tambourins et des flûtes.
Mais ils ne voient pas
que le Seigneur agit,
ils ne regardent pas ce qu’il fait.
13C’est pourquoi le Seigneur dit :
« Mon peuple sera déporté,
parce qu’il n’a rien voulu savoir.
Les notables mourront de faim,
la foule mourra de soif. »
14C’est pourquoi le monde des morts
s’ouvrira largement,
il ouvrira son immense bouche.
Les gens importants et la foule
y descendront ensemble
au milieu de leurs fêtes bruyantes.
15Tous les humains devront se courber
et se faire petits,
les orgueilleux devront baisser les yeux.
16Le Seigneur de l’univers
montrera sa grandeur
en établissant le droit.
Le Dieu saint montrera sa sainteté
en faisant respecter la justice.
17Dans la ville détruite,
les moutons mangeront de l’herbe
comme dans leurs pâturages,
et les cabris qu’on fait grossir
trouveront leur nourriture.
18Quel malheur
pour ceux qui sont attachés à leur faute
par les cordes du mensonge !
Ils traînent leur péché
comme on traîne une charrette.
19Et ils disent :
« Que le Seigneur se dépêche d’agir :
nous voulons voir cela !
Vite, que le projet du Dieu saint d’Israël se réalise :
nous voulons le connaître ! »
20Quel malheur pour ceux qui disent :
le mal, c’est bien,
le bien, c’est mal.
Ils changent la nuit en lumière,
et la lumière en nuit.
Ce qui est amer,
ils le rendent doux.
Ce qui est doux,
ils le rendent amer.
21Quel malheur pour ces gens
qui se prennent pour des sages
et se croient intelligents !
22Quel malheur pour ceux
qui sont très courageux pour boire
et très forts pour mélanger les alcools !
23Ils libèrent le coupable
en échange d’un cadeau,
mais ils refusent de rendre justice à l’innocent.
24C’est pourquoi ils seront comme la paille
dévorée par le feu,
ou comme l’herbe sèche
qui disparaît dans les flammes.
Ils pourriront par les racines,
leurs fleurs s’envoleront comme la poussière.
En effet, ils ont méprisé l’enseignement du Seigneur de l’univers,
ils ont rejeté les paroles du Dieu saint d’Israël.
Le Seigneur est rempli de colère contre son peuple
25C’est pourquoi le Seigneur
brûle de colère contre son peuple.
Il lève le poing contre lui et le frappe.
Les montagnes tremblent,
les morts restent dans les rues
comme les ordures.
Malgré tout cela,
la colère du Seigneur ne se calme pas,
son poing reste levé.
26Le Seigneur dresse un signal
pour un peuple éloigné#5.26 Un peuple éloigné : l’Assyrie, qui menace d’envahir le royaume de Juda..
Il siffle pour l’appeler du bout du monde.
Et voici ce peuple, il arrive très vite,
d’un pas léger.
27Parmi eux, personne n’est fatigué,
personne ne traîne les pieds,
personne n’a envie de dormir,
tous sont bien réveillés.
Aucun combattant n’a enlevé sa ceinture,
aucun n’a détaché ses sandales.
28Leurs flèches sont pointues,
tous leurs arcs sont tendus.
Les sabots de leurs chevaux
sont durs comme pierre,
les roues de leurs chars
tournent comme un vent de tempête.
29Les soldats rugissent comme des lions,
ils grognent comme des lionceaux.
Ils crient comme des bêtes sauvages
qui saisissent l’animal qu’elles ont attrapé
et qui l’emportent.
Personne ne peut les arracher à leurs griffes.
30Pourtant, un jour,
le tonnerre grondera contre ce peuple,
comme la mer sous la tempête.
On regardera le pays,
mais nuit et malheur l’envelopperont.
D’épais nuages couvriront la lumière du jour.

© 2000 Société biblique française - Bibli'O

En savoir plus sur Parole de Vie 2017