Ésaïe 28
PDV2017
28
Déclaration de malheur contre Samarie
1Quel malheur pour Samarie !
Les buveurs du pays d’Éfraïm#28.1 Voir Ésaïe 7.2 et la note.
sont fiers de cette ville en forme de couronne.
Sur la colline qui domine la vallée fertile,
elle est magnifiquement décorée.
Mais elle ressemble à des fleurs sèches
sur la tête de buveurs endormis par le vin.
2Voici quelqu’un de fort et de puissant.
C’est le Seigneur qui l’envoie.
Il ressemble à un orage de grêle,
à une tempête qui détruit,
à de fortes pluies qui inondent tout.
Avec violence, cet homme renverse tout.
3La ville en forme de couronne,
la fierté des buveurs d’Éfraïm,
sera écrasée.
4Elles seront écrasées, les fleurs sèches
qui la décoraient magnifiquement,
sur la colline qui domine la vallée fertile.
Samarie sera comme la première figue mûre avant la récolte.
Dès que quelqu’un l’aperçoit,
il la prend et la mange aussitôt.
5Un jour, le Seigneur de l’univers sera lui-même la magnifique couronne, le riche collier des gens de son peuple qui seront restés en vie. 6Il donnera un esprit de justice à ceux qui doivent rendre la justice. Il remplira de force ceux qui repoussent les ennemis devant la porte de la ville.
Ceux qui ne veulent pas écouter se moquent d’Ésaïe
7Même les prêtres et les prophètes
disent n’importe quoi à cause du vin.
L’alcool leur fait perdre l’équilibre.
À cause de l’alcool,
ils disent n’importe quoi.
Ils sont troublés par le vin.
L’alcool leur fait perdre l’équilibre,
ils disent n’importe quoi
quand ils ont des visions.
Ils ne voient pas clair
quand ils rendent leur jugement.
8Toutes les tables
sont couvertes de ce qu’ils ont vomi,
tout est sale !
9Ces buveurs demandent :
« À qui Ésaïe veut-il donner des enseignements ?
À qui explique-t-il ses messages ?
À des enfants qui viennent d’être sevrés ?
À des bébés qui viennent
de quitter le sein de leur mère ?
10Écoutez-le :
“B-A-BA-BA, B-O-BO-BO,
D-A-DA-DA, D-O-DO-DO#28.10 Les prêtres et les prophètes se moquent d’Ésaïe en le comparant à un maître qui apprend à lire aux enfants. !” »
11Eh bien, maintenant,
le Seigneur va parler à ce peuple
dans une langue étrangère,
avec des mots qu’il ne comprendra pas.
12Pourtant, il leur avait dit :
« Ici, c’est un lieu tranquille.
Laissez se reposer celui qui est fatigué.
Ici, c’est un endroit calme. »
Mais ils n’ont pas voulu écouter.
13C’est pourquoi le Seigneur va leur dire de la même façon : « B-A-BA-BA, B-O-BO-BO, D-A-DA-DA, D-O-DO-DO ! » Alors, en marchant, ils tomberont sur le dos et ils se briseront les os. Ils seront pris au piège et faits prisonniers.
Le Seigneur pose une pierre de fondation à Jérusalem
14Vous, les moqueurs qui dirigez ce peuple de Jérusalem,
écoutez donc la parole du Seigneur :
15« Vous dites :
Nous avons fait un pacte
avec la mort,
nous avons signé un accord
avec le monde des morts.
Quand la catastrophe arrivera,
elle ne viendra pas chez nous.
En effet, les mensonges sont notre abri,
ce qui est faux nous sert de cachette. »
16C’est pourquoi,
voici la parole du Seigneur Dieu :
« Je pose à Sion
une pierre de fondation très dure,
une pierre principale, solidement fixée.
Celui qui s’appuie sur elle ne tombera pas.
17Le droit sera mon instrument de mesure,
la justice me servira de fil à plomb#28.17 Le fil à plomb sert à contrôler si un mur est bien droit.. »
Mais la grêle emportera votre abri trompeur,
l’eau inondera votre cachette.
18Votre alliance avec la mort
sera brisée,
votre accord avec le monde des morts
ne tiendra pas.
Quand la catastrophe arrivera,
elle vous écrasera.
19Elle passera tous les matins, le jour et la nuit. Chaque fois qu’elle passera, elle vous emportera. Quand les gens comprendront son message, ils seront morts de peur.
20Oui, comme le proverbe le dit,
le lit sera trop petit
pour se coucher dessus,
la couverture sera trop étroite
pour se couvrir.
21Le Seigneur agira
comme sur la montagne de Perassim.
Il tremblera de colère
comme dans la vallée de Gabaon#28.21 Sur la montagne de Perassim et à Gabaon, David a remporté la victoire sur les Philistins. Voir 2 Samuel 5.20.,
pour agir et pour faire son travail.
Mais quelle action surprenante,
quel travail bizarre !
22Et maintenant, arrêtez de vous moquer. Sinon vos chaînes vont se resserrer davantage. Oui, le Seigneur, Dieu de l’univers, me l’a dit : il a décidé de détruire tout le pays.
La sagesse du cultivateur vient de Dieu
23Ouvrez vos oreilles, écoutez-moi !
Faites attention à mes paroles !
24Le cultivateur qui veut semer
ne passe pas tout son temps
à labourer son champ,
à tracer des sillons
et à écraser les mottes de terre.
25Mais il rend d’abord le sol plat, n’est-ce pas ?
Ensuite, il sème des épices
comme la nigelle et le cumin,
puis il met le blé, le millet et l’orge,
et enfin une autre céréale au bord du champ.
26C’est son Dieu qui lui a appris
cette façon de faire et qui l’instruit.
27Personne ne sépare les graines de la nigelle
avec le traîneau qui sépare les grains des céréales.
Personne ne fait passer les roues d’un chariot sur le cumin.
Mais on bat ces petites plantes avec un bâton.
28Quand le cultivateur sépare les grains du blé,
il ne bat pas les épis sans arrêt.
Il fait passer les roues du chariot et les animaux,
mais ceux-ci n’écrasent pas les grains.
29Cette façon de travailler vient, elle aussi, du Seigneur de l’univers.
C’est un conseiller merveilleux,
son habileté est très grande.

© 2000 Société biblique française - Bibli'O

En savoir plus sur Parole de Vie 2017