Deutéronome 25
PDV2017

Deutéronome 25

25
La façon de rendre la justice
1Moïse dit : Supposons que deux Israélites se disputent. Ils vont au tribunal pour être jugés. L’un est reconnu coupable et l’autre est reconnu innocent. 2Si le coupable doit recevoir des coups, le juge le fait étendre par terre devant lui. Et il reçoit un certain nombre de coups, selon l’importance de sa faute. 3Mais on ne dépassera pas 40 coups. Si on le frappe davantage, le coupable perdra son honneur devant vous.
Bien traiter son bœuf
4Moïse dit : Le bœuf qui travaille pendant la récolte du blé, ne l’empêchez pas de manger les grains.
Donner un fils à un frère mort
5Moïse dit : Supposons ceci : Deux frères habitent ensemble, et l’un d’eux meurt sans avoir de fils. Sa veuve ne doit pas se remarier avec quelqu’un d’extérieur à la famille. Son beau-frère doit accomplir son devoir de beau-frère : il la prendra pour femme et il s’unira à elle. 6Alors on considérera le premier garçon qu’elle mettra au monde comme le fils de l’homme qui est mort. Ainsi, son nom continuera d’être porté en Israël. 7Si un homme ne veut pas prendre sa belle-sœur pour femme, cette femme se rendra au tribunal, devant les anciens. Elle dira : « Mon beau-frère ne veut pas accomplir envers moi son devoir de beau-frère. Il refuse de donner à son frère un fils qui continue de porter son nom en Israël. » 8Les anciens de la ville feront venir cet homme et ils parleront avec lui. S’il continue à refuser de prendre pour femme la veuve de son frère, 9celle-ci s’avancera vers lui devant les anciens. Elle lui enlèvera la sandale de son pied, elle lui crachera au visage et dira : « Voilà ce qu’on fait à un homme qui refuse de donner un fils à son frère ! » 10Ensuite, en Israël, on appellera la famille de cet homme « la famille de l’homme au pied nu ».
Geste interdit pendant une dispute
11Moïse dit : Voici un cas : Deux hommes sont en train de se battre. La femme de l’un d’eux s’approche pour délivrer son mari des mains de son ennemi. Si elle avance la main pour saisir l’homme par ses organes sexuels, 12vous n’aurez pas pitié d’elle : vous lui couperez la main.
Les commerçants doivent être honnêtes
13Moïse dit : Vous n’aurez pas dans votre sac des poids différents, certains plus lourds et d’autres plus légers, pour la même mesure. 14Vous n’aurez pas dans votre maison deux mesures différentes, certaines plus grandes, d’autres plus petites, pour la même mesure. 15Vous devez avoir uniquement des poids exacts et des mesures justes. Alors vous vivrez longtemps dans le pays que le Seigneur votre Dieu vous donnera. 16En effet, ceux qui sont injustes en agissant ainsi, le Seigneur votre Dieu les a en horreur.
Au sujet des Amalécites
17Moïse dit : Souvenez-vous de ce que les Amalécites#25.17 Voir Exode 17.8-14. vous ont fait quand vous étiez en route, après la sortie d’Égypte. 18Ils n’ont pas du tout respecté Dieu et ils sont venus vous attendre sur la route. Mais vous, vous étiez très fatigués et sans force. Alors ils ont attaqué tous ceux qui traînaient à l’arrière. 19Maintenant, le Seigneur votre Dieu va vous mettre à l’abri de tous les ennemis qui vous entourent, dans le pays qu’il vous donnera en partage. Vous tuerez alors les Amalécites. De cette façon, personne ne se souviendra d’eux sur la terre. N’oubliez pas cela !

© 2000 Société biblique française - Bibli'O

En savoir plus sur Parole de Vie 2017