Selon Luc 4
NBS

Selon Luc 4

4
Jésus mis à l’épreuve par le diable
Mt 4.1-11 ; Mc 1.12-13
1 # 4.1 rempli d’Esprit saint v. 14,18 ; 3.22 ; cf. 1.15+. – revint (ou s’éloigna ) du Jourdain 3.3. – par l’Esprit ou sous l’action de l’Esprit, litt. dans l’Esprit ; cf. 1.17 ; 2.27. – au désert : cf. Lv 16.10 ; Es 13.21 ; 34.14 ; Os 2.16 ; Ap 17.3. Jésus, rempli d’Esprit saint, revint du Jourdain et fut conduit par l’Esprit au désert, 2#4.2 mis à l’épreuve ou tenté ; un verbe apparenté est traduit par provoquer au v. 12 (aussi 10.25n) ; cf. v. 13 ; 8.13 ; 11.4,16 ; 22.28,40,46 ; Mt 4.1n ; Hé 2.18 ; 4.15 ; Jc 1.13. – diable : voir démon. – quarante jours : cf. Mt 4.2+ ; Mc 1.13 ; voir aussi Ex 16.35 ; Dt 8.2,4 ; Ac 1.3.où il fut mis à l’épreuve par le diable pendant quarante jours. Il ne mangea rien durant ces jours-là et, quand ils furent achevés, il eut faim. 3#4.3 Fils de Dieu 1.32,35 ; 3.22 ; cf. 23.35ss.Alors le diable lui dit : Si tu es Fils de Dieu, dis à cette pierre de devenir du pain. 4#4.4 Il est écrit v. 8,10 ; cf. 3.4. – L’être humain... Dt 8.3. Certains mss ajoutent mais de toute parole de Dieu.Jésus lui répondit : Il est écrit : L’être humain ne vivra pas de pain seulement.
5 # 4.5 terre habitée 2.1+. Le diable le conduisit plus haut, lui montra en un instant tous les royaumes de la terre habitée 6#4.6 toute l’autorité... : litt. cette autorité (ou ce pouvoir) et leur gloire ; cf. v. 32+ ; 12.11 ; 20.20 ; 22.53 ; 23.7. – elle m’a été livrée (autres traductions confiée ; remise) : il s’agit de l’ autorité ou (moins probablement) de la gloire ; cf. 10.22 ; 22.29 ; voir aussi Jb 1.12 ; Dn 7.14 ; Mt 28.18 ; Jn 12.31 ; 14.30 ; 2Co 4.4 ; 1Jn 5.19 ; Ap 13.2.et lui dit : Je te donnerai toute l’autorité et la gloire de ces royaumes ; car elle m’a été livrée, et je la donne à qui je veux. 7#4.7 tu te prosternes devant moi ou tu m’adores ; cf. 24.52 ; Ac 7.43 ; 10.25s ; voir Mt 2.2n ; voir aussi culte.Si donc tu te prosternes devant moi, elle sera toute à toi. 8#4.8 Dt 6.13 ; 10.20.Jésus lui répondit : Il est écrit : C’est devant le Seigneur, ton Dieu, que tu te prosterneras, et c’est à lui seul que tu rendras un culte.
9 # 4.9 à Jérusalem : cf. Ez 8.3. – sur le haut du temple : voir Mt 4.5n. Le diable le conduisit encore à Jérusalem, le plaça sur le haut du temple et lui dit : Si tu es Fils de Dieu, jette-toi d’ici en bas ; 10#4.10 Ps 91.11s. Cf. Lc 11.16,29s ; 23.35ss ; voir aussi Dn 3.16ss et anges.car il est écrit :
Il donnera à ses anges des ordres à ton sujet,
afin qu’ils te gardent ;
11et :
Ils te porteront sur leurs mains,
de peur que ton pied ne heurte une pierre.
12 # 4.12 Dt 6.16 . – provoqueras v. 2n ; cf. Es 7.12 ; 1Co 10.9 ; Hé 4.15. Jésus lui répondit : Il est dit : Tu ne provoqueras pas le Seigneur, ton Dieu.
13 # 4.13 de le mettre à l’épreuve : litt. toute épreuve ou toute tentation, cf. v. 2+ ; 22.28,40,46. – pour un temps : litt. jusqu’à un temps, même expression Ac 13.11 ; d’autres comprennent jusqu’au temps fixé, cf. Mc 1.15n ; voir aussi Lc 22.3,28,39ss,53 ; Jn 6.70s ; 13.2 ; 14.30. Après avoir achevé de le mettre à l’épreuve, le diable s’éloigna de lui pour un temps.
Jésus commence son œuvre en Galilée
Mt 4.12-17 ; Mc 1.14-15 ; cf. Jn 4.1-3,43-46
14 # 4.14 retourna : même verbe traduit par revint v. 1. – Galilée 5.17 ; 8.26 ; 23.5,49,55 ; Ac 10.37 ; 13.31. – avec (ou dans ) la puissance... 1.35 ; 5.17 ; 6.19 ; 8.46}} ; 9.1 ; 21.26s ; 24.49 ; Ac 8.10. – Esprit v. 1+,18. – le bruit... : cf. v. 23,37 ; 5.15 ; 7.17 ; Mt 9.26+ ; Ac 26.26. Jésus retourna en Galilée, avec la puissance de l’Esprit ; le bruit s’en répandit dans toute la région. 15#4.15 enseignait ou instruisait v. 31 ; 5.3,17 ; 6.6 ; 11.1 ; 13.10,22,26 ; 19.47 ; 20.1,21 ; 21.37 ; 23.5 ; Mc 1.21 ; Ac 1.1. – synagogues v. 16,44 ; 6.6 ; 13.10 ; Mt 4.23+ ; Mc 1.23 ; Ac 9.20 ; 13.5,14 ; 14.1 ; 17.1s,10. – glorifié par tous 5.26 ; 7.16 ; 18.43 ; 19.37.Il enseignait dans leurs synagogues, et il était glorifié par tous.
A Nazareth, Jésus est rejeté
Mt 13.53-58 ; Mc 6.1-6
16 # 4.16 Nazareth 1.26n ; les meilleurs mss écrivent ici Nazara, comme en Mt 4.13n. – élevé v. 24 ; 2.51s ; cf. Ac 22.3. – synagogue (v. 15+) / sabbat v. 31 ; 13.10 ; Mc 3.1 ; 6.2 ; Ac 13.14 ; 15.21 ; 18.4. – selon sa coutume Mc 10.1 ; Ac 17.2 ; cf. 2.46 ; 3.1 ; 4.1 ; 5.12,42 ; 21.26. – faire la lecture : selon le Talmud (voir « Le culte du sabbat à la synagogue ») la coutume était de lire les Prophètes (v. 17) après la Loi ; cette lecture était habituellement suivie d’un sermon explicatif ; cf. Ac 13.15,27 ; 17.2s. Il vint à Nazareth, où il avait été élevé, et il se rendit à la synagogue, selon sa coutume, le jour du sabbat. Il se leva pour faire la lecture, 17#4.17 écrit 7.27 ; 10.26 ; 18.31 ; 20.17 ; 21.22 ; 22.37 ; 24.44,46 ; Ac 13.29.et on lui remit le livre du prophète Esaïe. Il déroula le livre et trouva le passage où il était écrit :
18 # 4.18 Es 61.1s ; voir aussi Esprit . – il m’a conféré l’onction ou il m’a oint ; c’est le verbe dont provient le mot Christ (2.11n) ; on pourrait aussi traduire il m’a fait Christ (cf. Ac 4.26ns ; 10.38) ; voir aussi 1R 19.16 ; autre traduction possible : il m’a conféré l’onction. Il m’a envoyé annoncer... proclamer... annoncer la bonne nouvelle 1.19n aux pauvres 7.22 ; cf. 6.20 ; 14.13,21 ; 16.20,22 ; 18.22 ; 19.8 ; 21.3 ; voir aussi Rm 1.16 ; 2.10 ; certains mss ajoutent pour guérir ceux qui ont le cœur brisé (cf. Es 61.1). – délivrance : le même mot revient dans l’expression traduite plus loin par libres ; il a aussi le sens de pardon 1.77 ; 3.3 ; 24.47 ; Ac 2.38 ; cf. Lv 25.10ss ; Dt 15.2 (ces deux derniers passages sont associés à Es 61.1 dans un texte de Qumrân). – aveugles 7.22. – renvoyer libres... Es 58.6. L’Esprit du Seigneur est sur moi,
parce qu’il m’a conféré l’onction
pour annoncer la bonne nouvelle aux pauvres ;
il m’a envoyé
pour proclamer aux captifs la délivrance,
et aux aveugles le retour à la vue,
pour renvoyer libres les opprimés,
19 # 4.19 une année d’accueil de la part du Seigneur (litt. accueillie du Seigneur ) ; autre traduction une année de faveur du Seigneur ; cf. v. 24 ; voir aussi Lv 25.10ss ; 2Co 6.2. pour proclamer une année d’accueil de la part du Seigneur.
20 # 4.20 servant 1.2n : le même mot est traduit par auxiliaire en Ac 13.5. – s’assit : c’était peut-être la position habituelle pour donner la parole d’encouragement ou « sermon » qui faisait suite à la lecture (cf. Ac 13.15, où un tel sermon est pourtant donné debout) ; cf. Lc 5.3. – yeux... fixés 22.56 ; Ac 1.10+ ; 6.15. Puis il roula le livre, le rendit au servant et s’assit. Les yeux de tous, dans la synagogue, étaient fixés sur lui. 21#4.21 Aujourd’hui 2.11+. – cette Ecriture... : litt. cette Ecriture (cf. Mc 12.10 ; Ac 8.35) s’est accomplie à vos oreilles ; expressions comparables Dt 5.1 ; 2S 3.19 ; cf. Mt 5.17 ; Mc 1.15 ; Lc 2.25 ; 7.22.Alors il se mit à leur dire : Aujourd’hui cette Ecriture, que vous venez d’entendre, est accomplie.
22 # 4.22 lui rendaient témoignage : autre traduction possible reconnaissaient cela ; certains ont compris témoignaient contre lui ; cf. Ac 6.3 ; 10.22 ; 16.2 ; 22.5,12. – étonnés ou émerveillés ; cf. 2.33+ ; Ac 2.7. – paroles de grâce : cf. 2.40,52 ; Ac 14.3 ; 20.24,32 ; voir aussi Ec 10.12 ; Ep 4.29 ; Col 4.6. – fils de Joseph 2.33,48 ; 3.23 ; Jn 6.42. Tous lui rendaient témoignage, étonnés des paroles de grâce qui sortaient de sa bouche ; ils disaient : N’est-ce pas le fils de Joseph ? 23#4.23 proverbe : le même mot grec est traduit ailleurs par parabole ; cf. 5.36+ ; 6.39 ; des proverbes analogues à Médecin, guéris-toi toi-même se retrouvent dans la littérature grecque comme dans la littérature juive ; cf. 5.31 ; 23.35ss}}. – Capharnaüm v. 31ss ; 7.1 ; 10.15 ; cf. 4.15 ; voir Mt 4.13n ; 11.23. – ton pays ou ta région d’origine, de même v. 24 (autre terme au v. 25) ; cf. v. 16.Il leur dit : Certainement, vous me citerez ce proverbe : Médecin, guéris-toi toi-même ; tout ce qui s’est produit à Capharnaüm, selon ce que nous avons appris, fais-le aussi ici, dans ton pays ! 24#4.24 Amen ou en vérité, transcription de l’hébreu ou de l’araméen 12.37 ; 18.17,29 ; 21.32 ; 23.43 ; voir Mt 5.18n. – prophète 11.49s ; 13.33. – accueilli v. 19n ; Jn 4.44 ; cf. Evangile selon Thomas 31 : « Jésus a dit : “Un prophète n’est pas accepté dans son propre village ; un médecin ne soigne pas ceux qui le connaissent.” »Il leur dit encore : Amen, je vous le dis, aucun prophète n’est bien accueilli dans son pays. 25#4.25 En vérité... : ici, contrairement au v. 24n, le texte emploie une formule grecque (voir aussi 9.27n) ; de même 20.21 ; 22.59 ; Mc 12.14,32 ; Ac 4.27 ; 10.34. – Elie 1.17+. – le ciel fut fermé... (pour qu’il ne pleuve pas) 1R 17.1 ; Ap 11.6 ; Siracide 48.3 : « Par la parole du Seigneur il (Elie) ferma le ciel. » – trois ans et six mois : cf. Jc 5.17 ; comparer avec 1R 18.1 ; voir aussi Dn 7.25 ; 12.7 ; Ap 11.2,6 ; 12.6,14.En vérité, je vous le dis, il y avait beaucoup de veuves en Israël aux jours d’Elie, lorsque le ciel fut fermé trois ans et six mois et qu’il y eut une grande famine sur tout le pays ; 26#4.26 mais vers... : litt. sinon (de même v. 27) à Sarepta de Sidon (c.-à-d. hors du pays d’Israël) vers une femme veuve, 1R 17.9s.et cependant Elie ne fut envoyé vers aucune d’elles, mais vers une veuve de Sarepta, dans le pays de Sidon. 27#4.27 lépreux en Israël 2R 7.3ss ; 2Ch 26.19ss. – Naaman 2R 5.1ss,9-14.Il y avait aussi beaucoup de lépreux en Israël au temps du prophète Elisée ; et cependant aucun d’eux ne fut purifié, mais Naaman le Syrien. 28#4.28 Comparer avec Mc 6.5.Lorsqu’ils entendirent cela, tous, dans la synagogue, furent remplis de fureur. 29#4.29 hors de la ville : cf. 23.26 ; Ac 7.58 ; Hé 13.12s. – un escarpement... : l’endroit n’a pas pu être identifié.Ils se levèrent, le chassèrent hors de la ville et le menèrent jusqu’à un escarpement de la montagne sur laquelle leur ville était construite, afin de le précipiter en bas. 30#4.30 Cf. v. 13 ; 13.33 ; Jn 7.30 ; 8.59n ; 10.39 ; 18.6.Mais lui passa au milieu d’eux et s’en alla.
L’esprit de démon impur
Mc 1.21-28
31 # 4.31 descendit : Capharnaüm (v. 23) est au bord du lac de Galilée, environ 600 m plus bas que Nazareth ; cf. Mt 4.13n ; 9.1. – il enseignait v. 15. – le jour du sabbat ou un jour de sabbat ; autre traduction possible les jours de sabbat (cf. 13.10 ; Ac 17.2). Il descendit à Capharnaüm, ville de la Galilée ; il enseignait le jour du sabbat. 32#4.32 Cf. Mt 7.28s. – ébahis 2.48 ; 9.43. – de l’autorité ou du pouvoir : cf. v. 14,36 ; 5.24 ; 7.8 ; Mc 1.22n.Ils étaient ébahis de son enseignement, car sa parole avait de l’autorité.
33 # 4.33 synagogue v. 15+ ; cf. 7.5. – un esprit de démon impur (voir pur, impur) ou un esprit, un démon impur ; cf. v. 36. – qui cria : litt. qui cria d’une grande voix. Il se trouvait dans la synagogue un homme qui avait un esprit de démon impur, et qui cria : 34#4.34 Voir Mc 1.24n. – Pourquoi... 8.28. – pour notre perte : cf. 8.31 ; 10.19. – le Saint de Dieu : cf. v. 41 ; 1.35.Hé ! Pourquoi te mêles-tu de nos affaires, Jésus le Nazaréen ? Es-tu venu pour notre perte ? Je sais bien qui tu es : le Saint de Dieu ! 35#4.35 le rabroua : même verbe (aussi traduit par reprendre) en 4.39,41 ; 8.24 ; 9.21,42,55 ; 17.3 ; 18.15,39 ; 19.39 ; 23.40 ; voir Mt 8.26n ; Mc 1.25n. – sors v. 41 ; 5.8n ; 8.29,33,38 (cf. v. 46) ; 11.24 ; Ac 16.18.Jésus le rabroua, en disant : Tais-toi et sors de cet homme. Le démon jeta l’homme à terre au milieu de l’assemblée et sortit de lui sans lui faire aucun mal. 36#4.36 saisis d’effroi 5.9 ; Mc 1.27n ; voir aussi crainte. – Quelle est cette parole ? autre traduction Qu’est-ce que c’est ? Le mot traduit ici par parole a le sens d’ affaire en Ac 8.21 ; 15.6. – autorité (ou pouvoir) et puissance v. 14+,32+ ; 9.1. – esprits impurs : cf. v. 33 ; 6.18 ; 8.29 ; 9.42 ; 11.24.Tous furent saisis d’effroi ; ils se disaient les uns aux autres : Quelle est cette parole ? Il commande avec autorité et puissance aux esprits impurs, et ils sortent ! 37#4.37 Cf. v. 14+. – la rumeur : le même terme (qui a donné notre mot écho) est traduit par bruit en 21.25 ; Ac 2.2 ; son Hé 12.19.Et la rumeur à son sujet se répandait en tout lieu dans la région.
Guérisons de malades
Mt 8.14-17 ; Mc 1.29-34
38 # 4.38 Cf. Ac 10.38. – chez (litt. dans la maison de ) Simon : cf. 5.3ss ; 6.14 ; 22.31 ; 24.34 (autres personnages du même nom 6.15 ; 7.40 ; 23.26 ; Ac 8.9 ; 9.43) ; Ac 10.5,18,32 ; 11.13. – belle-mère : Simon (Pierre) était marié, cf. 1Co 9.5. Il partit de la synagogue et se rendit chez Simon. La belle-mère de Simon était en proie à une forte fièvre, et ils le sollicitèrent en sa faveur. 39#4.39 se pencha sur elle : cf. 1R 17.21 ; Ac 20.10. – rabroua : cf. v. 35+,41. – A l’instant même... 1.64 ; 13.13 ; Ac 3.7. – se leva : le même verbe signifie ailleurs ressusciter, cf. 2.34n. – les servir 8.3+ ; sur le verbe correspondant, voir Mt 4.11n.Il se pencha sur elle, rabroua la fièvre, et la fièvre la quitta. A l’instant même elle se leva et se mit à les servir.
40 # 4.40 Ac 28.9. – imposant les mains 13.13 ; Mt 9.18+ ; Ac 6.6+. Après le coucher du soleil, tous ceux qui avaient des malades atteints de divers maux les lui amenèrent. Il les guérissait en imposant les mains à chacun d’eux. 41#4.41 démons associés à la maladie : cf. v. 39 ; 11.14 ; 13.11 ; Ac 10.38 ; 19.12. – Tu es le Fils de Dieu v. 3,9 ; 3.22 ; Mc 3.11+ ; cf. Ac 16.17 ; Jc 2.19. – rabrouait v. 35+,39. – pas... parler Mt 8.4+ ; Mc 1.25+. – ils savaient Ac 19.15. – Christ 2.11n ; cf. 1.32,35 ; 22.67,70.Des démons aussi sortaient de beaucoup de personnes, en criant : Toi, tu es le Fils de Dieu. Il les rabrouait et ne leur permettait pas de parler, parce qu’ils savaient qu’il était le Christ.
Jésus annonce la bonne nouvelle en Galilée
Mt 4.23 ; Mc 1.35-39
42 # 4.42 Lorsque le jour parut : cf. v. 40. – à sa recherche... : cf. Ac 21.8ss. Lorsque le jour parut, il sortit et alla dans un lieu désert. Les foules se mirent à sa recherche et vinrent jusqu’à lui ; elles voulaient le retenir, afin qu’il ne les quitte pas. 43#4.43 Il faut... : cf. v. 18 ; 2.49n. – aux autres villes : cf. v. 29,31 ; 7.11. – la bonne nouvelle du règne (ou royaume) de Dieu 8.1 ; Mt 4.23 ; 9.35 ; 24.14 ; Mc 1.14s ; sur le règne ou royaume de Dieu chez Lc, voir 6.20 ; 7.28 ; 8.10 ; 9.2,11,27,60,62 ; 10.9,11 ; 11.2,20 ; 12.31s ; 13.18ss,28s ; 14.15 ; 16.16 ; 17.20s ; 18.16s,24s,29 ; 19.11 ; 21.31 ; 22.16,18,29s ; 23.42,51 ; Ac 1.3 ; voir aussi Es 52.7 ; Ps 93.1s ; 95.3 ; 96.10 ; 97.1 ; 98.6 ; 99.1ss.Mais il leur dit : Il faut aussi que j’annonce aux autres villes la bonne nouvelle du règne de Dieu ; car c’est pour cela que j’ai été envoyé.
44 # 4.44 il proclamait (ou il continuait à proclamer ) le message : litt. il proclamait 3.3+ ; cf. Mc 1.38n. – la Judée : certains mss portent la Galilée ; Judée est sans doute à entendre ici dans son sens large, cf. 1.5n ; comparer avec 5.17. Et il proclamait le message dans les synagogues de la Judée.

Copyright © 2002, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.


En savoir plus sur Nouvelle Bible Segond