Selon Jean 2
NBS

Selon Jean 2

2
Les noces de Cana
1 # 2.1 Le troisième jour : cf. 1.29+ ; voir aussi Mt 16.21+. – Cana, village de Galilée, à quelques kilomètres au nord de Nazareth ; 4.46 ; 21.2. – Galilée 1.43+. Le troisième jour, il y eut des noces à Cana de Galilée. La mère de Jésus était là. 2Jésus aussi fut invité aux noces, ainsi que ses disciples. 3Comme le vin venait à manquer, la mère de Jésus lui dit : Ils n’ont pas de vin. 4#2.4 Femme : cette façon de parler, sans être impolie, suggère une certaine distance (on peut voir un équivalent approximatif dans l’emploi du mot Madame, dans la langue classique, pour s’adresser à sa mère) 19.26n ; cf. 4.21 ; 8.10 ; 19.26 ; 20.13,15. – qu’avons-nous de commun en cette affaire ? litt. quoi à moi et à toi ? Il s’agit d’un sémitisme dont le sens courant peut être à peu près de quoi te mêles-tu ? (sans être forcément aussi rude que cette expression française) ; certains comprennent ici en quoi cela nous regarde-t-il ? Cf. Mc 1.24n ; pour les différentes nuances de la formule hébraïque correspondante, voir Jg 11.12 ; 2S 16.10n ; 19.23 ; 1R 17.18 ; 2R 3.13 ; Os 14.9 ; 2Ch 35.21. – Mon heure : l’expression renvoie habituellement, dans Jean, au moment de la mort par laquelle le Christ sera « élevé » 7.30 ; 8.20 ; 12.23,27 ; 13.1 ; 17.1 ; voir aussi 4.23 ; 5.25,28 ; Mt 24.36,44,50}} ; Mc 14.35-41.Jésus lui répond : Femme, qu’avons-nous de commun en cette affaire ? Mon heure n’est pas encore venue. 5#2.5 Cf. Gn 41.55.Sa mère dit aux serviteurs : Faites tout ce qu’il vous dira. 6#2.6 jarres : même terme en 4.28. — destinées... : litt. qui étaient là pour... ; le même verbe est traduit par il y avait là en 19.29 ; gisent, gisait en 20.5ss,12 ; en 21.9 ; cf. Lc 2.12n. – purifications des Juifs : cf. 3.25 ; 11.55 ; 13.10s ; 15.2s ; Mc 7.3s. – mesures : le terme grec correspondant désigne habituellement une mesure grecque de capacité pour les liquides équivalant à près de quarante litres.Il y avait là six jarres de pierre, destinées aux purifications des Juifs et contenant chacune deux ou trois mesures. 7#2.7 à ras bord : litt. jusqu’en haut.Jésus leur dit : Remplissez d’eau ces jarres. Ils les remplirent à ras bord. 8– Puisez maintenant, leur dit-il, et portez-en à l’organisateur du repas. Ils lui en portèrent. 9#2.9 changée en vin : litt. devenue (cf. 1.3n) vin.Quand l’organisateur du repas eut goûté l’eau changée en vin – il ne savait pas d’où venait ce vin, tandis que les serviteurs qui avaient puisé l’eau le savaient – il appelle le marié 10#2.10 Cf. Lc 5.39. – le bon vin ou le meilleur vin.et lui dit : Tout homme sert d’abord le bon vin, puis, quand les gens sont ivres, le moins bon ; toi, tu as gardé le bon vin jusqu’à présent.
11 # 2.11 le commencement (1.1+) ou le premier . – signes : c’est par le mot grec correspondant, séméion, qui a donné notre mot sémantique, que Jn désigne de préférence les miracles qui révèlent la gloire du Christ v. 18,23n ; 3.2 ; 4.48,54 ; 6.2,14,26 ; 7.31 ; 9.16 ; 10.41 ; 11.47 ; 12.18,37 ; 20.30s ; voir aussi 12.33n ; cf. Ex 4.9,17,28,30 ; Nb 14.11,22 ; Dt 6.8 ; Jos 24.17 ; Es 66.19 ; Mt 12.38n ; 1Co 1.22+ et l’introduction à l’Evangile selon Jean. – il manifesta 17.6 ; 1Tm 3.16+ ; 1Jn 1.2+. – gloire 1.14+ ; cf. Es 8.23–9.1 ; Lc 9.32. – mirent leur foi en lui : cf. 1.7n,12n. Tel fut le commencement des signes de Jésus, ce qu’il fit à Cana de Galilée. Il manifesta sa gloire, et ses disciples mirent leur foi en lui.
12 # 2.12 Capharnaüm 4.46n ; 6.17,24,59 ; Mt 4.13n. – ses frères 5.10 ; 7.3 ; Mt 13.55+ ; 1Co 9.5. Après cela, il descendit à Capharnaüm avec sa mère, ses frères et ses disciples, et ils n’y demeurèrent que peu de jours.
Jésus chasse les marchands du temple
Cf. Mt 21.12-13 ; Mc 11.15-17 ; Lc 19.45-46
13 # 2.13 Pâque des Juifs v. 13,23 ; 6.4 ; 11.55 ; 12.1 ; 13.1 ; 18.28,39 ; 19.14 ; voir aussi 4.45 ; 5.1n ; Ex 12 ; voir aussi calendrier et fêtes. La Pâque des Juifs était proche, et Jésus monta à Jérusalem.
14 # 2.14 Mt 21.12ns}} ; voir aussi temple. Il trouva dans le temple les vendeurs de bovins, de moutons et de colombes, ainsi que les changeurs, assis. 15#2.15 fouet : cf. Mc 15.15. – tables : le même mot est traduit par banque en Lc 19.23n.Il fit un fouet de cordes et les chassa tous hors du temple, avec les moutons et les bovins ; il dispersa la monnaie des changeurs, renversa les tables 16#2.16 Cf. Za 14.21. – la maison de mon Père Lc 2.49. – une maison de commerce ou un marché.et dit aux vendeurs de colombes : Enlevez tout cela d’ici ! Cessez de faire de la maison de mon Père une maison de commerce ! 17#2.17 Ps 69.10. – passion jalouse ou zèle.Ses disciples se souvinrent qu’il est écrit : La passion jalouse de ta maison me dévorera.
18 # 2.18 Juifs 1.19n. – signe v. 11+ ; voir aussi 4.48 ; 6.30 ; 7.4 ; Mt 12.38-40. – pour agir de la sorte : litt. pour faire ces choses-là. Les Juifs lui dirent : Quel signe nous montres-tu pour agir de la sorte ? 19#2.19 Mt 16.21 ; 26.61+. – je le relèverai : le verbe correspondant est souvent traduit par se réveiller (ainsi v. 22) ou se lever, se relever (voir résurrection) ; on le retrouve 5.8,21 ; 7.52n ; 11.29 ; 12.1,9,17 ; 13.4 ; 14.31 ; 21.14 ; voir aussi Mt 2.13n ; Mc 1.31n ; Lc 1.69n.Jésus leur répondit : Détruisez ce sanctuaire, et en trois jours je le relèverai. 20#2.20 La reconstruction du temple avait commencé, sous Hérode le Grand, vers l’an 20 av. J.-C. ; elle n’était pas encore achevée à l’époque de Jésus (Mc 13.1n). – Dans Jn les paroles de Jésus provoquent souvent des malentendus qui sont dissipés par de nouveaux éclaircissements, cf. 3.3ss ; 4.33 etc.Les Juifs dirent : Il a fallu quarante-six ans pour construire ce sanctuaire, et toi, en trois jours, tu le relèveras ! 21#2.21 Cf. 1.14,51 ; 4.20-24 ; 1Co 6.19.Mais le sanctuaire dont il parlait, lui, c’était son corps. 22#2.22 Cf. 12.16+ ; 20.9 ; Lc 24.6-8,25-32,44-46 ; Ac 2.27,31 ; 1Co 15.4. – réveillé ou relevé, cf. v. 19n. – crurent : le même verbe, dans des constructions différentes, est traduit dans les v. 23ss par mettre sa foi en et se fier à.Quand donc il se fut réveillé d’entre les morts, ses disciples se souvinrent qu’il disait cela ; ils crurent l’Ecriture et la parole que Jésus avait dite.
Jésus connaît tout de l’homme
23 # 2.23 V. 11n,13+. – fête de la Pâque : voir calendrier et fêtes. – beaucoup mirent leur foi (ou crurent ) en son nom 1.12n ; 4.39 ; 7.31 ; 8.30 ; 10.42 ; 11.45-48 ; 12.11,42. – qu’il produisait : litt. qu’il faisait, cf. v. 11 ; de même dans la suite. Pendant qu’il était à Jérusalem, à la fête de la Pâque, beaucoup mirent leur foi en son nom, à la vue des signes qu’il produisait, 24#2.24 ne se fiait pas à eux ou ne croyait pas en eux, n’avait pas foi en eux ; cf. v. 22n ; cf. 6.15,60s.mais Jésus, lui, ne se fiait pas à eux, parce qu’il les connaissait tous 25#2.25 Cf. 1.42,47s ; 4.18 ; 5.42 ; 10.14 ; 16.30 ; Mt 9.4+. – l’homme : autre traduction l’être humain. – connaissait : autre traduction savait.et parce qu’il n’avait pas besoin qu’on lui présente un témoignage sur l’homme : lui-même connaissait ce qui était dans l’homme.

Copyright © 2002, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.


En savoir plus sur Nouvelle Bible Segond

YouVersion utilise des cookies pour personnaliser votre expérience. En utilisant notre site Web, vous acceptez l'utilisation des cookies comme décrit dans notre Politique de confidentialité.