Luc 10
FMAR
10
Jésus-Christ envoie ses soixante-dix Disciples pour prêcher et guérir, se réjouit en esprit du bonheur des siens, montre à un Docteur de la Loi son prochain en la parabole du Samaritain, et instruit Marthe sur le meilleur choix de Marie.
1Or après ces choses le Seigneur en ordonna aussi soixante-dix autres, et les envoya deux à deux devant lui, dans toutes les villes et dans tous les lieux où il devait aller. 2Et il leur disait : La moisson est grande, mais il y a peu d'ouvriers ; priez donc le Seigneur de la moisson, qu'il pousse des ouvriers dans sa moisson. 3Allez, voici, je vous envoie comme des agneaux au milieu des loups. 4Ne portez ni bourse, ni sac, ni souliers, et ne saluez personne dans le chemin. 5Et en quelque maison que vous entriez, dites premièrement : paix soit à cette maison ! 6Que s'il y a là quelqu'un qui soit digne de paix, votre paix reposera sur lui ; sinon elle retournera à vous. 7Et demeurez dans cette maison, mangeant et buvant de ce qui sera mis devant vous ; car l'ouvrier est digne de son salaire. Ne passez point de maison en maison. 8Et en quelque ville que vous entriez, et qu'on vous reçoive, mangez de ce qui sera mis devant vous. 9Et guérissez les malades qui y seront, et dites-leur : Le Royaume de Dieu est approché de vous. 10Mais en quelque ville que vous entriez, si on ne vous reçoit point, sortez dans ses rues, et dites : 11Nous secouons contre vous-mêmes la poussière de votre ville qui s'est attachée à nous ; toutefois sachez que le Royaume de Dieu est approché de vous. 12Et je vous dis, qu'en cette journée-là ceux de Sodome seront traités moins rigoureusement que cette ville-là. 13Malheur à toi Chorazin, malheur à toi Bethsaïda ! car si les miracles qui ont été faits au milieu de vous avaient été faits dans Tyr et dans Sidon, il y a longtemps qu'elles se seraient repenties, couvertes d'un sac, et assises sur la cendre. 14C'est pourquoi Tyr et Sidon seront traitées moins rigoureusement que vous au jour du jugement. 15Et toi Capernaüm, qui as été élevée jusqu'au ciel, tu seras abaissée jusque dans l'enfer. 16Celui qui vous écoute, m'écoute ; et celui qui vous rejette, me rejette ; or celui qui me rejette, rejette celui qui m a envoyé. 17Or les soixante-dix s'en revinrent avec joie, en disant : Seigneur, les démons mêmes nous sont assujettis en ton Nom. 18Et il leur dit : je contemplais satan tombant du ciel comme un éclair. 19Voici, je vous donne la puissance de marcher sur les serpents et sur les scorpions, et sur toute la force de l'ennemi ; et rien ne vous nuira. 20Toutefois ne vous réjouissez pas de ce que les esprits vous sont assujettis, mais plutôt réjouissez-vous de ce que vos noms sont écrits dans les cieux. 21En ce même instant Jésus se réjouit en esprit, et dit : je te loue, ô Père ! Seigneur du ciel et de la terre, de ce que tu as caché ces choses aux sages et aux intelligents, et que tu les as révélées aux petits enfants ; il est ainsi, ô Père ! parce que telle a été ta bonne volonté. 22Toutes choses m'ont été données en main par mon Père ; et personne ne connaît qui est le Fils, sinon le Père ; ni qui est le Père, sinon le Fils ; et celui à qui le Fils l'aura voulu révéler. 23Puis se tournant vers ses Disciples, il leur dit en particulier : bienheureux sont les yeux qui voient ce que vous voyez. 24Car je vous dis, que plusieurs Prophètes et plusieurs Rois ont désiré de voir les choses que vous voyez, et ils ne les ont point vues, et d'ouïr les choses que vous entendez, et ils ne les ont point entendues. 25Alors voici, un Docteur de la Loi s'étant levé pour l'éprouver lui dit : Maître, que dois-je faire pour avoir la vie éternelle ? 26Et il lui dit : qu'est-il écrit dans la Loi ? comment lis-tu ? 27Et il répondit, et dit : tu aimeras le Seigneur ton Dieu de tout ton coeur, et de toute ton âme, et de toute ta force, et de toute ta pensée ; et ton prochain comme toi-même. 28Et Jésus lui dit : tu as bien répondu ; fais cela, et tu vivras. 29Mais lui se voulant justifier, dit à Jésus : et qui est mon prochain ? 30Et Jésus répondant, lui dit : un homme descendait de Jérusalem à Jéricho, et il tomba entre les mains des voleurs, qui le dépouillèrent, et qui après l'avoir blessé de plusieurs coups, s'en allèrent, le laissant à demi-mort. 31Or par rencontre un Sacrificateur descendait par le même chemin, et quand il le vit, il passa de l'autre côté. 32Un Lévite aussi étant arrivé en cet endroit-là, et voyant cet homme, passa tout de même de l'autre côté. 33Mais un Samaritain faisant son chemin vint à lui, et le voyant il fut touché de compassion. 34Et s'approchant lui banda ses plaies, et y versa de l'huile et du vin ; puis le mit sur sa propre monture, et le mena dans l'hôtellerie, et eut soin de lui. 35Et le lendemain en partant il tira de sa bourse deux deniers, et les donna à l'hôte, en lui disant : aie soin de lui ; et tout ce que tu dépenseras de plus, je te le rendrai à mon retour. 36Lequel donc de ces trois te semble-t-il avoir été le prochain de celui qui était tombé entre les mains des voleurs ? 37Il répondit : c'est celui qui a usé de miséricorde envers lui. Jésus donc lui dit : va, et toi aussi fais de même. 38Et il arriva comme ils s'en allaient, qu'il entra dans une bourgade ; et une femme nommée Marthe le reçut dans sa maison. 39Et elle avait une soeur nommée Marie, qui se tenant assise aux pieds de Jésus, écoutait sa parole. 40Mais Marthe était distraite par divers soins ; et étant venue à Jésus, elle dit : Seigneur, ne te soucies-tu point que ma soeur me laisse servir toute seule, dis-lui donc qu'elle m'aide de son côté. 41Et Jésus répondant, lui dit : Marthe, Marthe, tu t'inquiètes et tu t'agites pour beaucoup de choses; 42Mais une chose est nécessaire ; et Marie a choisi la bonne part, qui ne lui sera point ôtée.