Sortir du mode parallèle
 
52
La libération de Jérusalem
1Réveille-toi, Sion,
réveille-toi !
Montre ta puissance !
Jérusalem, ville sainte,
mets tes vêtements magnifiques !
En effet, les étrangers, les gens impurs
ne viendront plus jamais chez toi.
2Secoue la poussière qui te couvre.
Lève-toi et reprends ta place,
Jérusalem, la prisonnière !
Enlève les chaînes de ton cou,
Sion, la prisonnière !
3Voici ce que le Seigneur dit à son peuple : « Vous avez été vendus comme esclaves pour rien, vous serez rachetés sans argent. » 4Le Seigneur Dieu dit encore : « Au début, mon peuple est allé se réfugier en Égypte. À la fin, c’est l’Assyrie qui l’a écrasé. 5Et maintenant, qu’est-ce que je gagne ? déclare le Seigneur. Mon peuple a été emmené prisonnier pour rien. Ceux qui le dominent poussent des cris de victoire, et sans cesse, ils insultent mon nom. 6C’est pourquoi, un jour, mon peuple va savoir qui je suis. Oui, il va savoir que c’est moi qui dis : j’arrive ! »
Le Seigneur revient à Jérusalem
7Quelle joie de voir arriver
sur les montagnes un messager
qui apporte une bonne nouvelle !
Il annonce la paix, le bonheur et le salut.
Il te dit, Jérusalem :
« Ton Dieu est roi. »
8Écoute les hommes
que tu as placés comme sentinelles.
Tous ensemble, ils crient de joie,
parce qu’ils voient de leurs propres yeux
le Seigneur revenir à Sion.
9Ruines de Jérusalem,
poussez des cris de joie !
Le Seigneur redonne de l’espoir à son peuple,
il libère Jérusalem.
10Devant tous les peuples,
il montre sa puissance sainte.
Et jusqu’au bout du monde,
on verra comment notre Dieu nous sauve.
Le Seigneur conduit son peuple hors de Babylone
11Partez, partez,
vous qui rapportez les ustensiles
réservés au service du Seigneur !
Quittez Babylone !
Ne touchez à aucune chose impure.
Restez purs en sortant de cette ville.
12Cette fois-ci,
vous ne partez plus à toute vitesse,
vous ne quittez pas le pays
comme des gens qui fuient.
En effet, c’est le Seigneur
qui marche à votre tête,
c’est le Dieu d’Israël
qui ferme la marche derrière vous.
Le serviteur du Seigneur.
Quatrième chant : il est frappé pour les péchés de son peuple
13Le Seigneur dit :
« Mon serviteur réussira.
Il montera, il sera haut placé
et couvert d’honneur.
14Beaucoup, en le voyant, sont effrayés,
tellement il est défiguré.
Il ne ressemble plus à un être humain.
15Et maintenant, des peuples nombreux
seront étonnés à cause de lui,
les rois resteront devant lui sans rien dire.
En effet, ce qu’ils voient ne ressemble pas
à ce qu’on leur a raconté,
et ce qu’ils observent est différent
de ce qu’ils ont entendu dire. »
52
Réveille-toi, Jérusalem
1Réveille-toi, Jérusalem,
réveille-toi vite,
retrouve ta vigueur.
Sion, ville de Dieu,
mets tes plus beaux habits.
Car les étrangers, les impurs
ne mettront plus les pieds chez toi#52.1 Comparer Apoc 21.2,27..
2Tu es couverte de poussière,
secoue-toi, Jérusalem.
Debout, et reprends ta place,
Sion la prisonnière,
libère-toi des liens
qui enserrent ton cou.
3Voici en effet ce que le Seigneur déclare à son peuple : « Vous avez été livrés comme esclaves sans contrepartie, vous serez libérés sans payer un sou. » 4Et voici ce que le Seigneur Dieu déclare encore : « Au début de son histoire, mon peuple alla se réfugier en Égypte. A la fin, les Assyriens le maltraitèrent. 5Dans la situation présente, qu’ai-je donc à gagner ? Mon peuple a été emmené prisonnier sans dédommagement. Ceux qui le tyrannisent sont triomphants. Et sans cesse mon nom est tourné en ridicule#52.5 Verset cité en Rom 2.24 selon l’ancienne version grecque.. 6C’est pourquoi, un de ces jours, mon peuple va savoir qui je suis ; il va le savoir, c’est moi qui dis : J’arrive ! »
Le retour du Seigneur à Jérusalem
7Qu’il est beau de voir venir,
franchissant les montagnes,
un porteur de bonne nouvelle#52.7 Comparer Nah 2.1 ; Éph 6.15. – Le début du v. 7 est cité en Rom 10.15. !
Il annonce la paix,
le bonheur et le salut.
Et il te dit, Jérusalem :
« Ton Dieu est roi ».
8Écoute donc les hommes
que tu as placés en sentinelle :
tous ensemble ils crient de joie,
car ils voient de leurs propres yeux
le Seigneur revenir à Sion.
9Ruines de Jérusalem,
lancez des cris de joie :
le Seigneur réconforte son peuple,
il libère Jérusalem.
10Aux yeux de toutes les nations
le Seigneur s’est donné les mains libres
pour réaliser son œuvre divine.
Et jusqu’au bout du monde
on pourra voir la délivrance
que nous apporte notre Dieu.
Quittez Babylone
11Vous qui rapportez les ustensiles
réservés au culte du Seigneur,
partez, partez vite, quittez Babylone
sans rien toucher d’impur#52.11 Verset cité en 2 Cor 6.17 d’après l’ancienne version grecque..
Gardez-vous purs en sortant d’ici.
12Pour vous, cette fois, ce n’est plus
un départ en catastrophe,
vous ne partez plus dans la panique,
car c’est le Seigneur
qui est votre avant-garde,
et c’est le Dieu d’Israël
qui sera aussi votre arrière-garde.
Le serviteur du Seigneur (quatrième poème)
13« Mon serviteur, dit le Seigneur,
va obtenir un plein succès
et recevoir les plus grands honneurs.
14La plupart, en le voyant, ont été horrifiés,
tant son visage était défiguré,
tant son aspect n’avait plus rien d’humain.
15Et maintenant, la foule des nations
est stupéfaite à son sujet,
des rois ne savent plus que dire,
car ce qu’ils voient n’a rien de commun
avec ce qu’on a pu leur raconter,
ce qu’ils apprennent est inouï#52.15 est stupéfaite : le sens du verbe hébreu correspondant est incertain ; la traduction a suivi l’ancienne version grecque. – La fin du v. 15 est citée en Rom 15.21 d’après l’ancienne version grecque.. »