50
Dieu paraît pour prononcer son jugement
1Psaume appartenant au recueil d’Assaf#50.1 Selon 1 Chron 6.16-17,24 ; 25.1 ; 2 Chron 35.15, Assaf était l’un des responsables de la musique et du chant sacrés au temps de David, avec Héman (voir Ps 88.1 et la note) et Yedoutoun (voir Ps 39.1 et la note). Autres psaumes du recueil d’Assaf : 73–83..
Dieu, Dieu le Seigneur a parlé, son appel retentit sur la terre,
du lieu où le soleil se lève jusque là-bas, où le soleil se couche.
2A Sion, cité merveilleuse de beauté,
Dieu paraît, entouré de lumière.
3« Qu’il vienne, notre Dieu,
et qu’il ne garde pas le silence ! »
Un feu dévorant le précède,
autour de lui, l’ouragan se déchaîne.
4Dieu convoque le ciel, là-haut, et la terre,
pour assister au jugement de son peuple.
5Il dit : « Qu’on rassemble pour moi mes fidèles,
ceux qui se sont engagés envers moi par un sacrifice solennel ! »
6Que le ciel le proclame#50.6 Que le ciel le proclame : texte que lisaient les anciennes versions grecque et syriaque ; avec d’autres voyelles le texte hébreu traditionnel propose et le ciel proclame. : « Le Seigneur est juste,
le Dieu qui juge, c’est lui ! » Pause
7– Mon peuple, écoute, j’ai à te parler ;
Israël, je t’adresse un avertissement,
moi Dieu, ton Dieu.
8J’ai des reproches à te faire,
mais ce n’est pas pour tes sacrifices ;
tu n’as d’ailleurs jamais cessé de m’en offrir.
9Je n’irai pas prendre un taureau chez toi,
ni des boucs dans tes enclos,
10car j’ai à moi toutes les bêtes des forêts
et des animaux sur des milliers de montagnes.
11Je connais tous les oiseaux des hauteurs,
et le gibier est à ma disposition.
12Si j’avais faim, je n’aurais pas besoin de te le dire,
puisque le monde entier est à moi avec tout ce qu’il contient.
13Vais-je manger la viande des taureaux
et boire le sang des boucs ?
14Offre-moi plutôt ta reconnaissance, à moi ton Dieu,
et tiens les promesses que tu m’as faites, à moi, le Très-Haut.
15Et quand tu seras dans la détresse, appelle-moi,
je te délivrerai, et tu célébreras ma gloire.
16Mais Dieu déclare au méchant :
– A quoi bon réciter mes commandements
et parler de l’engagement que tu as pris envers moi,
17alors que tu n’acceptes pas les reproches
et que tu rejettes ce que je dis ?
18Quand tu vois un voleur, tu prends son parti ;
tu te joins à ceux qui commettent l’adultère.
19Tu te laisses aller à dire du mal des autres,
et tes discours sont un tissu de mensonges.
20Tu prends position contre ton prochain,
tu traînes dans la boue ton propre frère !
21Voilà ce que tu fais, et tu voudrais que je ne dise rien ?
T’imagines-tu vraiment que je suis comme toi ?
Je te tiens pour responsable, je vais te mettre le nez sur tes méfaits.
22Vous qui voulez m’ignorer, comprenez bien ce que j’ai dit.
Sinon je vous mettrai en pièces,
sans que personne puisse m’en empêcher.
23Celui qui m’honore, c’est celui qui m’offre sa reconnaissance.
A celui qui veille sur sa conduite je ferai voir que je suis le Sauveur.
Loading reference in secondary version...