2
De la source d’eau claire aux citernes fissurées
1Je reçus cette parole du Seigneur : 2« Va faire entendre ce message à la population de Jérusalem :
Voici ce que déclare le Seigneur :
Je garde le souvenir
de ce que tu étais autrefois.
Comme tu m’étais attachée,
lorsque tu étais jeune !
Comme tu m’aimais,
quand tu étais ma fiancée#2.2 Dans ce passage, comme aussi en 2.20-25 et souvent ailleurs, le peuple d’Israël est personnifié par une jeune fille ou une jeune femme. !
Tu me suivais au désert,
dans cette région où rien ne pousse.
3Israël, tu étais alors à moi seul,
comme les premiers produits d’une récolte.
Tous ceux qui touchaient à toi
avaient affaire à moi ;
il leur arrivait aussitôt malheur,
déclare le Seigneur.
4Vous qui descendez de Jacob,
gens de tous les clans d’Israël,
écoutez cette parole du Seigneur ;
5voici ce qu’il déclare :
Vos ancêtres ont-ils trouvé
une faute à me reprocher ?
Pourquoi ont-ils rompu avec moi ?
Et cela, pour suivre des dieux inconsistants,
et devenir eux-mêmes tout aussi inconsistants !
6Ils ne se sont pas demandé :
“Où est le Seigneur,
lui qui nous a retirés d’Égypte
et nous a conduits à travers le désert,
cette région desséchée,
coupée de ravins,
cette région de soif et d’angoisse,
où personne ne passe,
où personne ne vit ?”
7Or je vous ai fait venir
dans un pays fertile,
pour que vous profitiez
de ses meilleurs produits.
C’était mon pays, vous y êtes entrés,
mais vous l’avez rendu impur ;
c’était ma propriété,
mais vous en avez fait
quelque chose d’abominable.
8Les prêtres n’ont pas demandé :
“Où est le Seigneur ?”
Les spécialistes de la loi m’ont ignoré,
les dirigeants se sont révoltés contre moi,
les prophètes ont parlé au nom de Baal,
et tous se sont attachés
à des dieux incapables#2.8 Prêtres, spécialistes de la loi, dirigeants, prophètes : les quatre groupes influents dans l’Israël d’alors..
9C’est pourquoi je reste en procès contre vous,
et le serai encore avec vos descendants,
déclare le Seigneur.
10“Allez donc vous informer
dans les îles grecques,
ou faites une enquête
chez les Arabes de Quédar#2.10 les îles grecques ou les côtes de l’île de Chypre. – Quédar : au nord du désert arabique, c’est-à-dire à l’est de la Palestine, dans la direction opposée aux îles grecques.,
pour voir si l’on agit là-bas
comme on agit ici,
11pour voir si une nation
a déjà changé ses dieux.
Et pourtant ce ne sont même pas des dieux !
Or mon peuple avait l’honneur
de m’avoir comme Dieu,
mais il m’a échangé
contre des dieux incapables.
12Soyez-en stupéfaits, habitants du ciel,
soyez-en paralysés d’horreur,
déclare le Seigneur.
13Mon peuple a commis une double faute :
il m’a abandonné,
moi la source d’eau vive,
pour se creuser des citernes ;
et ce sont des citernes fissurées,
incapables de retenir l’eau !” »
Comme il est amer d’abandonner le Seigneur !
14« Israël est-il maintenant un domestique ?
Ou même est-il né esclave ?
Non. Alors pourquoi
est-il la proie des autres peuples ?
15Comme des fauves ils rugissent,
ils grondent contre lui.
Ils ont ravagé son pays
de façon effrayante.
Ses villes sont devenues
des ruines inhabitées.
16Même les gens de Memphis
et de Tapanès
viennent lui tondre le crâne#2.16 Memphis, Tapanès : villes égyptiennes situées au nord du pays. Memphis était l’ancienne capitale de Basse-Égypte, à environ 20 km au sud du Caire. – lui tondre le crâne : c’est le traitement infligé aux prisonniers de guerre (voir És 7.20)..
17Tout cela n’est-il pas de ta faute, Israël,
toi qui as abandonné le Seigneur ton Dieu,
alors même qu’il te conduisait sur la route ?
18Et maintenant,
à quoi bon te rendre en Égypte
pour aller boire au Nil ?
A quoi bon prendre le chemin de l’Assyrie
pour aller boire à l’Euphrate ?
19Sois puni par le mal que tu as fait,
sois châtié par ta propre trahison !
Ainsi tu te rendras compte
combien c’est amer et mauvais
d’abandonner le Seigneur ton Dieu,
et de ne plus reconnaître mon autorité,
déclare le Seigneur,
le Dieu de l’univers. »
Israël, femme inconstante et infidèle
20« Israël, dit le Seigneur,
il y a longtemps
que tu te rebelles contre moi ;
tu as rompu avec moi
et tu as déclaré :
“Je veux être libre”.
En effet, sur n’importe quelle colline,
sous n’importe quel arbre vert
tu t’étales comme une prostituée#2.20 Cette prostitution sacrée est caractéristique de la religion cananéenne ; par de telles pratiques on espérait obtenir que les familles et les troupeaux soient féconds et les champs fertiles. Les prophètes qualifient de prostitution l’infidélité d’Israël à son Dieu. Voir par exemple 3.1 ; 5.7 ; 13.27 ; Osée 4.13-14 ; voir aussi Jér 3.8 et la note..
21Je t’avais pourtant plantée
comme une vigne de qualité,
comme un plant parfaitement sûr.
Comment se fait-il que tu aies dégénéré
en une infecte vigne étrangère ?
22Même si tu te nettoyais à la lessive,
même si tu utilisais
une quantité de savon,
ta faute resterait
comme une tache devant moi,
déclare le Seigneur Dieu.
23Comment oses-tu dire :
“Je ne me suis pas rendue impure,
je n’ai pas suivi la religion des Baals” ?
Regarde comment tu te conduis
dans la vallée#2.23 Jérémie fait sans doute allusion ici à la vallée de Hinnom, au sud de Jérusalem. Sur les pratiques idolâtriques auxquelles on s’y livrait, voir 7.31-32 ; 32.35 ; 2 Rois 23.10 et la note. !
Reconnais ce que tu as fait !
On dirait une jeune chamelle
qui court en tous sens.
24Tu es comme une ânesse sauvage,
familière des espaces déserts.
Poussée par son désir elle flaire le vent ;
elle est si ardente, que rien ne la retient.
Les mâles qui la cherchent
n’ont pas à se fatiguer ;
ils la trouvent dès qu’elle est en chaleur.
25“Attention, Israël ! En courant si vite
tu vas te blesser les pieds,
tu vas te dessécher le gosier !”
Mais tu réponds : “Inutile d’insister,
j’aime les dieux étrangers,
il faut que j’aille avec eux.”
26Seulement, un de ces jours,
vous, les gens d’Israël,
peuple, rois et ministres,
prêtres et prophètes,
serez aussi honteux
qu’un voleur quand il est surpris.
27Vous dites à une idole de bois :
“C’est toi qui es mon père !”
et à une statue de pierre :
“C’est toi qui m’as mis au monde !”
Au lieu de regarder vers moi
vous me tournez le dos.
Et quand tout ira mal pour vous,
vous m’appellerez en disant :
“Viens nous sauver !”
28Mais je vous répondrai :
“Où sont donc les dieux
que vous vous êtes fabriqués ?
Qu’ils viennent vous sauver,
s’ils le peuvent,
quand tout ira mal pour vous !
Car vous avez autant de dieux
que vous avez de villes, gens de Juda.”
*
29Pourquoi vous en prendre à moi ?
demande le Seigneur.
Tous, vous m’avez été infidèles.
30Je vous ai frappés,
mais ça n’a servi à rien,
et vous n’avez pas accepté
cet avertissement.
Au contraire, comme des lions féroces,
vous avez tué vos prophètes.
31– Que les lecteurs d’aujourd’hui soient bien attentifs à ce que dit le Seigneur !#2.31 Cette parenthèse semble être un avertissement inséré à l’intention des lecteurs de cette page, comme par exemple aussi en Marc 13.14.
Gens d’Israël,
suis-je devenu pour vous
effrayant comme un désert
ou comme le pays de la nuit ?
O mon peuple, pourquoi dites-vous
“Nous sommes libres,
nous ne reviendrons pas à toi” ?
32Une jeune fille oublie-t-elle ses bijoux,
ou une fiancée sa ceinture tressée#2.32 sa ceinture tressée : le terme ainsi traduit, qu’on retrouve en És 3.20, est de sens incertain. Autres traductions cordelière, rubans… ?
Non, mais vous, mon peuple,
vous m’avez oublié
depuis tant de jours,
qu’on n’ose plus les compter. »
*
33« Ah, comme tu sais y faire
pour te chercher des aventures amoureuses#2.33 Dans les v. 33-35 le Seigneur s’adresse à Israël comme à une jeune fille infidèle à son fiancé ; voir 2.2,20 et les notes. !
Pour y parvenir,
tu t’es même habituée au crime :
34jusque sur les pans de ton vêtement
on trouve le sang des malheureux innocents.
Tu ne les avais pourtant pas surpris
en train de forcer ta porte#2.34 Sur le meurtre d’un voleur pris en flagrant délit voir Ex. 22.1. – Le texte hébreu de la fin du v. 34 est peu clair. !
Et malgré tout cela,
35tu prétends que tu es innocente
et que je dois cesser de t’en vouloir.
Mais puisque tu déclares
n’avoir rien fait de mal,
je vais entrer en procès contre toi. »
*
36« Avec quelle légèreté
tu changes de politique !
Mais tu seras déçue par l’Égypte,
comme tu as été déçue par l’Assyrie.
37Et tu en reviendras honteuse,
cachant ton visage dans les mains,
car moi, le Seigneur, je n’admets pas
que tu cherches ce genre d’appui.
Tu n’as aucune chance
de t’en tirer comme cela. »
Loading reference in secondary version...