1
Plaintes et menaces contre la Judée. Prière d'Habacuc.
1La charge qu'Habacuc le Prophète a vue. 2Ô Eternel ! jusques à quand crierai-je, sans que tu m'écoutes ? jusques à quand crierai-je vers toi, on me traite avec violence, sans que tu me délivres ? 3Pourquoi me fais-tu voir l'outrage, et vois-tu la perversité ? Pourquoi y a-t-il du dégât et de la violence devant moi, et des gens qui excitent des procès et des querelles ? 4Parce que la Loi est sans force, et que la justice ne se fait jamais, à cause de cela le méchant environne le juste, et à cause de cela le jugement sort tout corrompu. 5Regardez entre les nations, et voyez, et soyez étonnés et tout interdits, car je m'en vais faire en votre temps une oeuvre que vous ne croirez point quand on vous la racontera. 6Car voici, je m'en vais susciter les Caldéens, qui sont une nation cruelle et impétueuse, marchant sur l'étendue de la terre, pour posséder des demeures qui ne lui appartiennent pas. 7Elle est affreuse et terrible, son gouvernement et son autorité viendra d'elle même. 8Ses chevaux sont plus légers que les léopards, et ils ont la vue plus aiguë que les loups du soir ; et ses gens de cheval se répandront çà et là, même ses gens de cheval viendront de loin ; ils voleront comme un aigle qui se hâte pour repaître. 9Elle viendra toute pour faire le dégât ; ce qu'ils engloutiront de leurs regards sera porté vers l'Orient, et elle amassera les prisonniers comme du sable. 10Elle se moque des Rois, et se joue des Princes ; elle se rit de toutes les forteresses, en faisant des terrasses, elle les prendra. 11Alors elle renforcera son courage, et passera outre, mais elle se rendra coupable, en disant que cette puissance qu'elle a est de son Dieu. 12N'es-tu pas de toute éternité, ô Eternel ! mon Dieu ! mon Saint ? Nous ne mourrons point ; ô Eternel ! Tu l'as mis pour faire jugement ; et toi, mon Rocher, tu l'as fondé pour punir. 13Tu as les yeux trop purs pour voir le mal, et tu ne saurais prendre plaisir à regarder le mal, qu'on fait à autrui. Pourquoi regarderais-tu les perfides, et te tairais-tu quand le méchant dévore son prochain qui est plus juste que lui ? 14Or tu as fait les hommes comme les poissons de la mer, et comme le reptile qui n'a point de dominateur. 15Il a tout enlevé avec l'hameçon ; il l'a amassé avec son filet, et l'a assemblé dans son rets ; c'est pourquoi il se réjouira, et s'égayera. 16A cause de cela il sacrifiera à son filet, et fera des encensements à son rets, parce qu'il aura eu par leur moyen une grasse portion, et que sa viande est une chose moelleuse. 17Videra-t-il à cause de cela son filet ? et ne cessera-t-il jamais de faire le carnage des nations ?
Loading reference in secondary version...