1
INTRODUCTION
1Plusieurs personnes ont entrepris de composer un récit des événements qui se sont passés parmi nous, 2d’après les rapports de ceux qui en ont été les témoins oculaires depuis le début et qui sont devenus des serviteurs de la Parole de Dieu.
3J’ai donc décidé à mon tour de m’informer soigneusement sur tout ce qui est arrivé depuis le commencement, et de te l’exposer par écrit de manière suivie, très honorable Théophile#1.3 Personnage sans doute riche et haut placé à qui Luc dédie son ouvrage. Le titre qui lui est donné était employé pour les membres de l’ordre équestre à Rome. ; 4ainsi, tu pourras reconnaître l’entière véracité des enseignements que tu as reçus.
NAISSANCE ET ENFANCE DE JESUS
L’annonce de la naissance de Jean-Baptiste
5Il y avait, à l’époque où Hérode était roi de Judée#1.5 Les Grecs avaient l’habitude d’appeler ainsi tout le pays des Juifs., un prêtre nommé Zacharie, qui appartenait à la classe sacerdotale d’Abia. Sa femme était une descendante d’Aaron ; elle s’appelait Elisabeth. 6Tous deux étaient justes aux yeux de Dieu et observaient tous les commandements et toutes les lois du Seigneur de façon irréprochable. 7Ils n’avaient pas d’enfant, car Elisabeth était stérile et tous deux étaient déjà très âgés.
8Un jour, Zacharie assurait son service devant Dieu : c’était le tour de sa classe sacerdotale. 9Suivant la coutume des prêtres, il avait été désigné par le sort pour entrer dans le sanctuaire#1.9 C’est-à-dire le lieu saint où seuls les prêtres avaient le droit de pénétrer. du Seigneur et y offrir l’encens. 10A l’heure de l’offrande des parfums, toute la multitude du peuple se tenait en prière à l’extérieur. 11Tout à coup, un ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel des parfums. 12Quand Zacharie le vit, il en fut bouleversé et la peur s’empara de lui. 13Mais l’ange lui dit :
– N’aie pas peur, Zacharie, car Dieu a entendu ta prière : ta femme Elisabeth te donnera un fils. Tu l’appelleras Jean. 14Il sera pour toi le sujet d’une très grande joie, et beaucoup de gens se réjouiront de sa naissance. 15Il sera grand aux yeux du Seigneur. Il ne boira ni vin, ni boisson alcoolisée. Il sera rempli de l’Esprit Saint dès le sein maternel. 16Il ramènera beaucoup d’Israélites au Seigneur, leur Dieu. 17Il accomplira sa mission sous le regard de Dieu, avec l’esprit et la puissance d’Elie, pour réconcilier les pères avec leurs enfants, pour amener ceux qui sont désobéissants à penser comme des hommes justes et former ainsi un peuple prêt pour le Seigneur.
18Zacharie demanda à l’ange :
– A quoi le reconnaîtrai-je ? Car je suis moi-même déjà vieux et ma femme est très âgée.
19L’ange lui répondit :
– Je suis Gabriel. Je me tiens devant Dieu, qui m’a envoyé pour te parler et t’annoncer cette nouvelle. 20Alors, voici : tu vas devenir muet et tu resteras incapable de parler jusqu’au jour où ce que je viens de t’annoncer se réalisera ; il en sera ainsi parce que tu n’as pas cru à mes paroles, qui s’accompliront au temps prévu.
21Pendant ce temps, la foule attendait Zacharie ; elle s’étonnait de le voir s’attarder dans le sanctuaire. 22Lorsqu’il sortit enfin, il était incapable de parler aux personnes rassemblées. Elles comprirent alors qu’il avait eu une vision dans le sanctuaire. Quant à lui, il leur faisait des signes et restait muet. 23Lorsqu’il eut terminé son temps de service, il retourna chez lui.
24Quelque temps après, sa femme Elisabeth devint enceinte et, pendant cinq mois, elle se tint cachée. Elle se disait :
25– C’est l’œuvre du Seigneur ! Il a jeté maintenant un regard favorable sur moi, et effacé ce qui faisait ma honte aux yeux de tous#1.25 Pour la femme juive, c’était un déshonneur de ne pas avoir d’enfants..
L’annonce de la naissance de Jésus
26Six mois plus tard, Dieu envoya l’ange Gabriel dans une ville de Galilée appelée Nazareth, 27chez une jeune fille liée par fiançailles#1.27 En Israël, les fiancés étaient juridiquement mariés mais n’avaient pas encore de vie commune. à un homme nommé Joseph, un descendant du roi David. Cette jeune fille s’appelait Marie.
28L’ange entra chez elle et lui dit :
– Réjouis-toi, toi à qui Dieu a accordé sa faveur : le Seigneur est avec toi.
29Marie fut profondément troublée par ces paroles ; elle se demandait ce que signifiait cette salutation.
30L’ange lui dit alors :
– N’aie pas peur, Marie, car Dieu t’a accordé sa faveur. 31Voici : bientôt tu seras enceinte et tu mettras au monde un fils ; tu le nommeras Jésus. 32Il sera grand. Il sera appelé « Fils du Très-Haut », et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son ancêtre. 33Il régnera éternellement sur le peuple issu de Jacob, et son règne n’aura pas de fin.
34Marie dit à l’ange :
– Comment cela se fera-t-il, puisque je suis vierge ?
35L’ange lui répondit :
– L’Esprit Saint descendra sur toi, et la puissance du Dieu très-haut te couvrira de son ombre. C’est pourquoi le saint enfant qui naîtra de toi sera appelé Fils de Dieu. 36Vois : ta parente Elisabeth attend elle aussi un fils, malgré son grand âge ; on disait qu’elle ne pouvait pas avoir d’enfant, et elle en est à son sixième mois. 37Car rien n’est impossible à Dieu.
38Alors Marie répondit :
– Je suis la servante du Seigneur. Que tout ce que tu m’as dit s’accomplisse pour moi.
Et l’ange la quitta.
Marie chez Elisabeth
39Peu après, Marie partit pour se rendre en hâte dans une ville de montagne du territoire de Judée. 40Elle entra chez Zacharie et salua Elisabeth. 41Au moment où celle-ci entendit la salutation de Marie, elle sentit son enfant remuer en elle. Elle fut remplie du Saint-Esprit 42et s’écria d’une voix forte :
– Tu es bénie plus que toutes les femmes et l’enfant que tu portes est béni. 43Comment ai-je mérité l’honneur que la mère de mon Seigneur vienne me voir ? 44Car, vois-tu, au moment même où je t’ai entendu me saluer, mon enfant a bondi de joie au dedans de moi. 45Tu es heureuse, toi qui as cru à l’accomplissement de ce que le Seigneur t’a annoncé#1.45 Autre traduction : car ce que le Seigneur t’a annoncé s’accomplira..
46Alors Marie dit :
Mon âme chante la grandeur du Seigneur
47et mon esprit se réjouit à cause de Dieu, mon Sauveur.
48Car il a bien voulu abaisser son regard sur son humble servante.
C’est pourquoi, désormais, à travers tous les temps, on m’appellera bienheureuse.
49Car le Dieu tout-puissant a fait pour moi de grandes choses ;
saint est son nom.
50Et sa bonté s’étendra d’âge en âge
sur ceux qui le révèrent#1.50 Ps 103.17..
51Il est intervenu de toute sa puissance
et il a dispersé les hommes dont le cœur était rempli d’orgueil.
52Il a précipité les puissants de leurs trônes,
et il a élevé les humbles.
53Il a comblé de biens ceux qui sont affamés,
et il a renvoyé les riches les mains vides.
54Oui, il a pris en main la cause d’Israël,
il a témoigné sa bonté au peuple qui le sert#1.54 Ps 98.3 ; Es 41.8-9.,
55comme il l’avait promis à nos ancêtres,
à Abraham et à ses descendants
pour tous les temps.
56Marie resta environ trois mois avec Elisabeth, puis elle retourna chez elle.
La naissance de Jean-Baptiste
57Le moment arriva où Elisabeth devait accoucher. Elle donna naissance à un fils. 58Ses voisins et les membres de sa famille apprirent combien le Seigneur avait été bon pour elle, et ils se réjouissaient avec elle.
59Le huitième jour après sa naissance, ils vinrent pour la circoncision du nouveau-né. Tout le monde voulait l’appeler Zacharie comme son père, 60mais sa mère intervint et dit :
– Non, il s’appellera Jean.
61– Mais, lui fit-on remarquer, personne dans ta famille ne porte ce nom-là !
62Alors ils interrogèrent le père, par des gestes, pour savoir quel nom il voulait donner à l’enfant. 63Zacharie se fit apporter une tablette et, au grand étonnement de tous, il y traça ces mots :
– Son nom est Jean.
64A cet instant, sa bouche s’ouvrit et sa langue se délia : il parlait et louait Dieu.
65Tous les gens du voisinage furent remplis de crainte, et l’on parlait de tous ces événements dans toutes les montagnes de Judée. 66Tous ceux qui les apprenaient en étaient profondément impressionnés et disaient : « Que sera donc cet enfant ? » Car le Seigneur était avec lui.
67Zacharie, son père, fut rempli de l’Esprit Saint et prophétisa en ces termes :
68Loué soit le Seigneur, le Dieu du peuple d’Israël,
car il a pris soin de son peuple et il l’a délivré.
69Pour nous, il a fait naître parmi les descendants du roi David, son serviteur,
un Libérateur plein de force.
70Il vient d’accomplir la promesse qu’il avait faite depuis les premiers temps par la voix de ses saints prophètes
71qu’il nous délivrerait de tous nos ennemis, et du pouvoir de ceux qui nous haïssent.
72Il manifeste sa bonté à l’égard de nos pères
et il agit conformément à son alliance sainte.
73Il accomplit pour nous le serment qu’il a fait à notre ancêtre, Abraham,
74de nous accorder la faveur, après nous avoir délivrés de tous nos ennemis,
75de le servir sans crainte en étant saints et justes en sa présence tous les jours de la vie.
76Et toi, petit enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut,
car, devant le Seigneur, tu marcheras en précurseur pour préparer sa route,
77en faisant savoir à son peuple que Dieu lui donne le salut et qu’il pardonne ses péchés.
78Car notre Dieu est plein de compassion et de bonté,
et c’est pourquoi l’astre levant viendra pour nous d’en haut,
79pour éclairer tous ceux qui habitent dans les ténèbres et l’ombre de la mort#1.79 Es 9.1.,
et pour guider nos pas sur la voie de la paix.
80Le petit enfant grandissait et son esprit se fortifiait. Plus tard, il vécut dans des lieux déserts jusqu’au jour où il se manifesta publiquement au peuple d’Israël.
Loading reference in secondary version...

La Bible Du Semeur (The Bible of the Sower)
Copyright © 1992, 1999 by Biblica, Inc.®
Used by permission. All rights reserved worldwide.