1
Salutation
1Moi, Paul, je suis apôtre du Christ Jésus, parce que Dieu notre Sauveur et le Christ Jésus notre espérance m’en ont donné l’ordre.
2Timothée, c’est à toi que j’écris, toi qui es pour moi un vrai fils dans la foi. Que Dieu le Père et le Christ Jésus notre Seigneur te bénissent, qu’ils te montrent leur amour et te donnent la paix !
Attention à ceux qui enseignent des erreurs !
3Comme je te l’ai demandé en partant pour la Macédoine, reste à Éphèse. Là-bas, certains chrétiens enseignent des erreurs. Interdis-leur de faire cela. 4Qu’ils abandonnent les histoires fausses et les longues listes d’ancêtres ! Cela soulève seulement des questions inutiles et ne sert pas le projet de Dieu, connu par la foi. 5L’ordre que je donne ici a pour but de faire grandir l’amour qui vient d’un cœur pur, d’une conscience bonne et d’une foi sincère. 6Certains ont quitté ce chemin, et ils se sont perdus dans des discussions qui ne mènent à rien. 7Au sujet de la loi de Moïse, ils veulent être des maîtres, mais ils ne savent pas ce qu’ils disent. Ils ne connaissent pas ce qu’ils affirment avec tant de force.
8Oui, nous le savons, la loi de Moïse est bonne, si on s’en sert comme il faut. 9Comprenons une chose : la loi n’est pas faite pour ceux qui sont fidèles à Dieu. Elle est faite pour ceux qui refusent d’obéir, pour les révoltés, pour les méchants et pour les pécheurs. La loi est pour ceux qui ne respectent pas Dieu ni les choses de Dieu, pour ceux qui tuent leur père ou leur mère, pour les assassins. 10La loi est pour les gens qui ont une vie immorale, pour les hommes qui couchent avec des jeunes gens, pour les marchands d’esclaves. La loi est aussi pour les menteurs et ceux qui font des serments faux. Elle est pour tous ceux qui agissent, d’une façon ou d’une autre, contre l’enseignement juste. 11Cet enseignement se trouve dans la Bonne Nouvelle qui fait connaître le Dieu plein de gloire. Dieu, qui veut notre bonheur, m’a confié cette Bonne Nouvelle.
Paul remercie le Christ
12Je remercie le Christ Jésus notre Seigneur. Il m’a jugé digne de confiance en me prenant à son service et il m’a donné la force nécessaire. 13Pourtant, avant, je l’avais insulté, je l’avais fait souffrir, j’avais été violent. Mais Dieu a eu pitié de moi. J’agissais ainsi sans savoir ce que je faisais. En effet, je ne croyais pas au Christ. 14Mais la bonté de notre Seigneur pour moi a été immense : j’ai reçu la foi, et aussi l’amour qui vient du Christ Jésus. 15Voici une parole sûre, qui mérite d’être acceptée par tous : le Christ Jésus est venu dans le monde pour sauver les pécheurs. Et moi, je suis le premier des pécheurs. 16Mais Dieu a eu pitié de moi. Alors le Christ Jésus a pu montrer toute sa patience pour moi, le premier des pécheurs. C’est un exemple pour ceux qui croiront en lui et qui recevront la vie avec Dieu pour toujours. 17Que tout le monde honore Dieu et lui rende gloire pour toujours. Il est le Roi qui vit sans fin, qui ne meurt pas, que personne ne voit, le Dieu unique ! Amen.
18Timothée, mon fils, voilà l’enseignement que je te confie. Il est en accord avec les paroles que des prophètes ont dites sur toi autrefois. Ces paroles te donneront du courage, et tu pourras mener le beau combat 19avec foi et avec une conscience bonne. Quelques-uns ont refusé d’écouter leur conscience et ainsi ils ont perdu la foi. 20Parmi eux, il y a Himéné et Alexandre. Je les ai livrés à Satan#1.20 L’auteur veut sans doute dire : « je les ai renvoyés de la communauté. ». Ainsi, ils apprendront à ne plus insulter Dieu.
Loading reference in secondary version...