5
1Ne reprends pas rudement un vieillard; mais exhorte-le comme un père; les jeunes gens comme des frères;
2Les femmes âgées comme des mères; les jeunes comme des sœurs, avec une entière pureté.
3Honore les veuves qui sont véritablement veuves.
4Mais si quelque veuve a des enfants, ou des enfants de ses enfants, qu'ils apprennent avant toutes choses à exercer leur piété envers leur propre famille, et à rendre la pareille à ceux qui leur ont donné la vie; car cela est bon et agréable à Dieu.
5Or, la veuve qui est véritablement veuve, et qui est demeurée seule, espère en Dieu et persévère nuit et jour en prières et en oraison.
6Mais celle qui vit dans les plaisirs, est morte en vivant.
7Avertis-les donc de ces choses, afin qu'elles soient sans reproche.
8Que si quelqu'un n'a pas soin des siens, et principalement de ceux de sa famille, il a renié la foi et il est pire qu'un infidèle.
9Que celle lui sera mise sur le rôle des veuves, n'ait pas moins de soixante ans; et qu'elle ait été femme d'un seul mari;
10Et qu'elle ait le témoignage d'avoir fait de bonnes œuvres, d'avoir bien élevé ses propres enfants, d'avoir exercé l'hospitalité, lavé les pieds des saints, secouru les affligés, et de s'être appliquée à toutes les bonnes œuvres.
11Mais n'admets pas les veuves qui sont plus jeunes, car quand le libertinage leur a fait secouer le joug de Christ, elles veulent se remarier;
12Ce qu'elles font à leur condamnation, parce qu'elles ont violé leur premier engagement.
13Et avec cela elles sont oisives; elles s'accoutument à aller de maison en maison; et non-seulement elles vivent dans l'oisiveté, mais elles sont aussi causeuses et curieuses, et parlent de choses qui ne sont pas bienséantes.
14Je veux donc que ces jeunes veuves se marient, qu'elles aient des enfants, qu'elles gouvernent leur ménage, qu'elles ne donnent aucune occasion à l'adversaire de médire.
15Car il y en a quelques-unes qui se sont déja égarées pour suivre Satan.
16Que si quelque fidèle, homme ou femme, a des veuves dans sa famille, qu'il les assiste, et que l'Eglise n'en soit point chargée, afin qu'elle ait de quoi entretenir celles qui sont véritablement veuves.
17Que les pasteurs qui s'acquittent bien de leurs fonctions, soient jugés dignes d'un double honneur; principalement ceux qui travaillent à la prédication de la parole et à l'instruction.
18Car l'Ecriture dit: Tu ne lieras point la bouche au bœuf qui foule le grain; et l'ouvrier est digne de son salaire.
19Ne reçois aucune accusation contre un pasteur, que sur la déposition de deux ou de trois témoins.
20Reprends publiquement ceux qui pèchent, afin de donner de la crainte aux autres.
21Je te conjure devant Dieu, devant le Seigneur Jésus-Christ, et devant les anges élus, d'observer ces choses sans aucune prévention, et sans rien faire par des affections particulières.
22N'impose les mains à personne avec précipitation, et ne participe point aux péchés d'autrui; conserve-toi pur toi-même.
23Ne continue pas à ne boire que de l'eau; mais use d'un peu de vin, à cause de ton estomac et de tes fréquentes indispositions.
24Il y a des personnes dont les péchés sont manifestes, il précèdent leur condamnation; mais il y en a d'autres dont les péchés ne se découvrent que dans la suite.
25De même, il y a de bonnes œuvres qui sont manifestes; et si elles ne le sont pas d'abord, elles ne sauraient demeurer toujours cachées.
Loading reference in secondary version...