1
Introduction
1 # 1.1 Cf. Ac 1.1. – beaucoup : autre traduction plusieurs ; cf. Jn 20.30 ; Ac 1.3 ; 24.10 ; Hé 1.1. – entrepris : même verbe Ac 9.29 ( chercher à ) ; 19.13. Puisque beaucoup ont entrepris de composer un récit des faits qui se sont accomplis parmi nous, 2#1.2 transmis : cf. 1Co 11.2,23 ; 15.1ss,11. – dès le commencement : cf. 3.23 ; 23.5 ; 24.47 ; Ac 1.1,22 ; 10.37 ; voir aussi Jn 15.27 ; Hé 2.3. – en ont été... : autre traduction sont devenus les témoins oculaires et les serviteurs (même terme traduit par servant 4.20 ; auxiliaire Ac 13.5 ; voir aussi 26.16 ; 1Co 4.1n) ; cf. Ac 1.21s. – la Parole 8.12ss ; Ac 6.4 ; cf. 8.4 etc.tels que nous les ont transmis ceux qui, dès le commencement, en ont été les témoins oculaires et sont devenus serviteurs de la Parole, 3#1.3 il m’a semblé bon : cf. Ac 15.22,25,28. – après m’être informé... : litt. après avoir bien suivi, même verbe 1Tm 4.6 ; 2Tm 3.10. – d’une manière suivie : même terme 8.1 (par la suite) ; Ac 3.24 (successeurs) ; 11.4 ; 18.23n (successivement). – très excellent Ac 23.26 ; 24.3 ; 26.25. – Théophile signifie ami de Dieu ; c’était un nom assez répandu à l’époque, parmi les Juifs comme parmi les non-Juifs.il m’a semblé bon, à moi aussi, après m’être informé exactement de tout depuis les origines, de te l’exposer par écrit d’une manière suivie, très excellent Théophile, 4#1.4 que tu connaisses ou que tu reconnaisses (même verbe Ac 19.34). – la certitude ou la solidité, la valeur ; terme apparenté Ac 21.34 ; 22.30 (au juste) ; 25.26 (précis). – des enseignements : autre traduction possible des informations (litt. des paroles).afin que tu connaisses la certitude des enseignements que tu as reçus.
Annonce de la naissance de Jean le Baptiseur
5 # 1.5 Aux jours d’Hérode (le Grand), entre 37 et 4 av. J.-C. ; cf. 2.2 ; Mt 2.1n. – Judée : l’expression désigne ici, non seulement la région de Jérusalem, au sud (v. 65 ; 2.4 ; 3.1 ; 21.21 ; Ac 9.31), mais bien l’ensemble du pays des Juifs (cf. 4.44 ; 6.17 ; 7.17 ; 23.5 ; Ac 2.9 ; 10.37). – un prêtre nommé Zacharie (nom hébreu qui signifie Dieu s’est souvenu ) : cf. Né 11.12 ; 1Ch 15.24 ; 2Ch 35.8 ; le Protévangile de Jacques fera de Zacharie un grand prêtre. – de la classe d’Abiya, la huitième des 24 classes sacerdotales ; cf. Né 12.4,17 ; 1Ch 24.10. – une descendante d’Aaron : litt. d’entre les filles d’Aaron, l’ancêtre des familles sacerdotales ; cf. Lv 21.7,14. – Elisabeth, forme grecque de l’hébreu Elishéba (cf. Ex 6.23), qui pourrait signifier c’est par mon Dieu qu’est le serment, ou peut-être mon Dieu rassasie. Aux jours d’Hérode, roi de Judée, il y eut un prêtre nommé Zacharie, de la classe d’Abiya ; sa femme était une descendante d’Aaron, et son nom était Elisabeth. 6#1.6 justes 2.25. – suivaient d’une manière irréprochable tous les commandements : cf. Gn 26.5 ; Nb 36.13 ; Dt 4.40 ; Ez 36.27 ; Ph 3.6 ; voir aussi loi. – ordonnances : cf. Rm 5.18n.Tous deux étaient justes devant Dieu et suivaient d’une manière irréprochable tous les commandements et les ordonnances du Seigneur. 7#1.7 stérile Gn 11.30 ; 16.1 ; 25.21 ; 29.31 ; 30.1 ; Jg 13.2s ; 1S 1.5. – avancés en âge Gn 18.11.Mais ils n’avaient pas d’enfant, parce qu’Elisabeth était stérile, et ils étaient l’un et l’autre avancés en âge.
8 # 1.8 selon le tour : litt. dans l’ordre ; chaque classe de prêtres (v. 5n) servait pendant une semaine, deux fois dans l’année. Or, dans l’exercice de ses fonctions devant Dieu, selon le tour de sa classe, 9#1.9 il fut désigné par le sort : la Mishna (voir Talmud) évoque cette coutume pour désigner ceux des nombreux prêtres qui devaient officier. – suivant la coutume du sacerdoce : cette précision, qui figure au début du v. dans le texte grec, pourrait aussi être rattachée au v. 8. – dans le sanctuaire v. 21s ; il s’agit en l’occurrence du lieu dit sacré ou saint, où se trouve l’autel de l’encens Ex 30.6ss ; voir temple ; le même mot désigne peut-être en Lc 23.45 le très-sacré ou saint des saints, où seul le grand prêtre entrait.il fut désigné par le sort, suivant la coutume du sacerdoce, pour entrer dans le sanctuaire du Seigneur et y offrir l’encens. 10#1.10 Toute la multitude 8.37n ; 19.37 ; 23.1n ; Ac 15.12 ; 25.24. – peuple v. 21,68,77 ; 2.10,32 ; 3.15,18,21 etc. – à l’heure de l’encens : le matin ou le soir Ex 30.7s ; Dn 9.21 ; cf. Ac 3.1.Toute la multitude du peuple était dehors en prière à l’heure de l’encens. 11#1.11 l’ange du Seigneur : autre traduction un ange du Seigneur ; cf. v. 19,26ss ; 2.9 ; Ac 5.19 ; 8.26 ; 12.7,23 ; voir Mt 1.20n. – lui apparut 22.43 ; 24.34 ; Ac 2.3 ; 7.2,26,30,35 ; 13.31+ ; 16.9 ; 26.16 ; cf. Jg 6.12 ; 13.3 etc. – à droite : cf. Ez 10.3 ; Ps 110.1 ; Ac 7.55. – l’autel de l’encens Ex 30.1ss ; 37.25ss ; 1R 6.20s ; 7.48 ; cf. 1S 3 ; Es 6.Alors l’ange du Seigneur lui apparut, debout à droite de l’autel de l’encens. 12#1.12 la peur s’empara de lui v. 65 ; 2.9 ; 5.26 ; 7.16 ; 8.25,35,37 ; 9.34 ; 24.5,37 ; Ac 2.43 ; 5.5,11 ; 19.17 ; cf. Ex 15.16 ; Jg 6.22 ; 13.6s,20,22 ; Dn 8.17s ; 10.7s,11,16 ; voir aussi crainte.Zacharie fut troublé en le voyant ; la peur s’empara de lui. 13#1.13 N’aie pas peur v. 30 ; 2.10 ; 8.50 ; 12.32 ; Ac 18.9 ; 27.24 ; cf. Gn 15.1 ; 21.17 ; 26.24 ; 46.3 ; Jg 6.23 ; Es 41.10+ ; Dn 10.12,19 ; Mt 28.5,10 ; Mc 16.6. – ta prière a été exaucée ou entendue : cf. Ac 10.31. – Ta femme... : cf. Gn 17.19 ; Jg 13.3,5. – tu l’appelleras du nom de... : cf. v. 31,59s ; Gn 16.11 ; 1R 13.2 ; Es 7.14. – Jean (grec Ioannès) vient du nom hébreu Yohanân qui signifie le Seigneur (YHWH) fait grâce.Mais l’ange lui dit :
N’aie pas peur, Zacharie ;
car ta prière a été exaucée.
Ta femme, Elisabeth, te donnera un fils,
et tu l’appelleras du nom de Jean.
14 # 1.14 V. 58 ; cf. v. 28,44,47+ ; 2.10 ; 10.17,20 ; 13.17 ; 15.7,32 ; Ac 2.46 ; 8.8 ; 12.14 ; 13.52 ; 15.3. Il sera pour toi un sujet de joie et d’allégresse,
et beaucoup se réjouiront de sa naissance.
15 # 1.15 il sera grand devant le Seigneur : cf. v. 32 ; 7.28 ; Mt 11.11 ; voir aussi Gn 10.9 ; devant le Seigneur peut signifier au service du Seigneur, cf. 1S 2.21 ; 1R 17.1 ; 18.15. – ni vin ni boisson alcoolisée 7.33}} ; Lv 10.9n ; Nb 6.3 ; Jg 13.4,7,14 ; 1S 1.11n. – rempli d’Esprit saint v. 35,41,67 ; Ac 2.4 ; 4.8,31 ; 9.17 ; 13.9 ; cf. Ep 5.18. – depuis le ventre de sa mère : cf. v. 41ss ; voir aussi Jg 13.5 ; 16.17 ; Es 49.1,5 ; Jr 1.4s ; Ga 1.15. Car il sera grand devant le Seigneur,
il ne boira ni vin ni boisson alcoolisée,
il sera rempli d’Esprit saint depuis le ventre de sa mère
16 # 1.16 il ramènera beaucoup, ou une multitude : cf. v. 14 ; Ml 2.6. – d’Israélites : litt. des fils d’Israël ; cette formule sémitique, déjà calquée de l’hébreu dans le grec de LXX, se retrouve en Mt 27.9n ; Ac 5.21 ; 7.23,37 ; 9.15 ; 10.36 ; Rm 9.27 ; 2Co 3.7,13 ; Hé 11.22 ; Ap 2.14 ; 7.4 ; 21.12. et il ramènera beaucoup d’Israélites au Seigneur, leur Dieu.
17 # 1.17 Il ira devant lui v. 76 ; 7.27 ; Ml 3.1. – l’esprit et la puissance (v. 35 ; 4.14+ ; Ac 1.8 ; 6.8 ; 10.38) d’Elie 2R 2.9s ; Ml 3.23n ; Mt 11.14+. – ramener... Ml 3.24+. – cœur 1.66n. – l’intelligence : autre traduction la façon de penser ; même terme Ep 1.8. – former... un peuple préparé (le même verbe est traduit par frayer en 7.27) : cf. v. 76 ; 3.4 ; Ex 19.10s ; 2S 7.24. Il ira devant lui avec l’esprit et la puissance d’Elie,
afin de ramener le cœur des pères vers les enfants
et les rebelles à l’intelligence des justes, et de former pour le Seigneur un peuple préparé.
18 # 1.18 A quoi le saurai-je ? Gn 15.8 ; cf. Ex 4.3ss ; Jg 6.36ss ; 1S 10.2ss ; 2R 20.8ss ; Es 7.11 ; 1Co 1.22. – je suis vieux... v. 7 ; Gn 17.17 ; 18.11. Zacharie dit à l’ange : A quoi le saurai-je ? Car, moi, je suis vieux, et ma femme est avancée en âge. 19#1.19 Gabriel v. 26 ; Dn 8.16n ; 9.21 ; cf. Tobit 12.15 : « Je suis Raphaël, l’un des sept anges qui se tiennent devant la gloire du Seigneur et pénètrent en sa présence. » – j’ai été envoyé... : cf. Hé 1.14. – annoncer cette bonne nouvelle : verbe apparenté au mot qui a donné évangile ; 2.10 ; 3.18 ; 4.18,43.L’ange lui répondit : Je suis Gabriel, celui qui se tient devant Dieu ; j’ai été envoyé pour te parler et t’annoncer cette bonne nouvelle. 20#1.20 tu seras muet : cf. v. 64 ; Ac 13.11 ; voir aussi Ez 3.26. – tu n’as pas cru ou tu n’as pas eu foi à : cf. v. 45. – qui s’accompliront : même verbe 4.21 ; 24.44. – en leur temps 12.56 ; 18.30 ; 19.44 ; 21.8,24 ; Ac 1.7 ; 3.20 ; 17.26.Eh bien, tu seras muet, tu ne pourras plus parler jusqu’au jour où cela se produira, parce que tu n’as pas cru mes paroles, qui s’accompliront en leur temps.
21 # 1.21 D’après la Mishna ( Talmud, Yoma 5.1), le grand prêtre qui pénétrait dans le sanctuaire le jour de l’Expiation (cf. Lv 16) ne devait pas s’y attarder pour ne pas effrayer Israël. Cependant le peuple attendait Zacharie et s’étonnait qu’il s’attarde dans le sanctuaire. 22#1.22 Cf. Dn 10.7. – muet, ou peut-être sourd-muet, cf. v. 62.A sa sortie, il ne put leur parler, et ils comprirent qu’il avait eu une vision dans le sanctuaire ; il se mit à leur faire des signes et demeurait muet. 23#1.23 Lorsque ses jours... 2.6,21s ; 9.51 ; Ac 2.1 ; 9.23. – il rentra chez lui (litt. dans sa maison), v. 38 ; 2.15 (même verbe) ; cf. 1.39 ; voir aussi v. 56 ; 2.20,39,51.Lorsque ses jours de service furent achevés, il rentra chez lui.
24 # 1.24 V. 13,36. – Quelque temps après : litt. après ces jours-là. Quelque temps après, sa femme, Elisabeth, fut enceinte. Elle se cacha pendant cinq mois ; elle disait : 25#1.25 Cf. Gn 21.6 ; 30.22s ; sur la honte associée à la stérilité, celle-ci étant parfois regardée comme un châtiment divin (Lv 20.20s ; 2S 6.23), voir aussi 1S 1.11 ; Es 4.1. – au temps : litt. aux jours. – il a décidé de : litt. il a regardé (pour), cf. Gn 29.31s ; Ex 2.25 ; Ps 10.14 ; 11.4.Voilà ce que le Seigneur a fait pour moi au temps où il a décidé de retirer ma honte parmi les humains.
Annonce de la naissance de Jésus
26 # 1.26 sixième mois v. 24. – l’ange Gabriel v. 11,19. – par Dieu ou de devant Dieu . – Galilée / Nazareth (cf. 4.16n) Mt 2.22n-23n ; la ville est en fait une petite bourgade (cf. 2.4,39 ; 4.31 ; 7.11 ; voir aussi Jn 1.46). Au sixième mois, l’ange Gabriel fut envoyé par Dieu dans une ville de Galilée du nom de Nazareth, 27#1.27 vierge v. 34 ; voir aussi Mt 25.1ss ; Ac 21.9 ; 1Co 7.25 ; 2Co 11.2 ; Ap 14.4. – fiancée 2.5 ; Mt 1.18n ; cf. Dt 22.23. – Joseph : sur ce nom, cf. Gn 30.24n ; Esd 10.42 ; Né 12.14 ; 1Ch 25.2,9. – de la maison ou de la famille de David : cf. v. 32s ; 2.4 ; 3.23ss ; cf. 1R 12.19 ; 2Ch 23.3 ; voir aussi Mt 1.1,20 ; Rm 1.3 ; 2Tm 2.8. – Marie, en grec Mariam, de l’hébreu Miryam (Ex 15.20) ; Lc emploie également la forme Maria, v. 41 etc., comme Mc (6.3 etc.) et Mt (1.16ss etc. ; cf. 13.55n).chez une vierge fiancée à un homme du nom de Joseph, de la maison de David ; le nom de la vierge était Marie. 28#1.28 Réjouis-toi : c’est la salutation (normalement matinale) courante dans le monde grec, qu’on traduit habituellement par bonjour (on la retrouve, p. ex., en Mt 26.49n ; 27.29 ; 28.9) ; il est cependant probable que dans ce contexte elle doive être entendue, au-delà de son sens banal, comme un véritable appel à la joie ; cf. v. 14 ; Jl 2.21 ; So 3.14ss ; Za 9.9 ; Lm 4.21. – toi qui es comblée par la grâce : le verbe correspondant (qui en grec fait assonance avec la salutation), vient du mot habituellement traduit par grâce (v. 30) ; il revient seulement en Ep 1.6. – le Seigneur est avec toi Jg 6.12 ; Rt 2.4 ; cf. Gn 26.24 ; 28.15 ; Ex 3.12 ; Jr 1.8,19 ; 15.20.Il entra chez elle et dit : Réjouis-toi, toi qui es comblée par la grâce ; le Seigneur est avec toi. 29#1.29 Très troublée : cf. v. 12. – elle se demandait : le même verbe est traduit par raisonner, et un terme apparenté par raisonnement en 2.35 ; 3.15 ; 5.21s ; 6.8 ; 9.46ns ; 12.17 ; 20.14 ; 24.38n ; cf. 1.34 ; 2.19.Très troublée par cette parole, elle se demandait ce que pouvait bien signifier une telle salutation. 30#1.30 N’aie pas peur : cf. v. 13+ ; voir crainte. – trouvé grâce : cf. 2.40,52 ; 4.22 ; 6.32nss ; voir Gn 6.8+ ; Ex 33.16 ; 1S 1.18 ; Pr 12.2.L’ange lui dit :
N’aie pas peur, Marie ; car tu as trouvé grâce auprès de Dieu.
31 # 1.31 Cf. 2.21 ; Gn 16.11 ; Jg 13.3 ; Es 7.14 ; Mt 1.21nss. Tu vas être enceinte ; tu mettras au monde un fils
et tu l’appelleras du nom de Jésus.
32 # 1.32 Il sera grand : litt. celui-ci sera grand (cf. v. 15). – Fils du Très-Haut (v. 35,76 ; 6.35 ; 8.28 ; Ac 7.48 ; 16.17) : cf. 2S 7.14}} ; Ps 2.7 ; 89.27. – le trône de David, son père 2S 7.12s,16}} ; Es 9.6 ; Am 9.11 ; Ps 132.11 ; Mc 11.10. – Un texte apocalyptique araméen très fragmentaire de Qumrân (4Q246) pourrait être reconstitué comme suit : « Il sera grand sur la terre. (...) Il sera appelé Fils de Dieu, et on l’appellera Fils du Très-Haut. (...) Son royaume sera un royaume éternel, et toutes ses voies seront de vérité et de droiture. La terre sera dans la vérité et tous feront la paix. » Il sera grand et sera appelé Fils du Très-Haut,
et le Seigneur Dieu lui donnera le trône de David, son père.
33 # 1.33 Il régnera (cf. 19.14,27,38 ; 23.2s,37s) pour toujours... Mi 4.7. – la maison de Jacob, c.-à-d. Israël ; cf. Ex 19.3 ; Es 2.5s ; 8.17 ; 48.1. – son règne n’aura pas de fin Es 9.6 ; Dn 7.14 ; cf. Hé 7.24. Il régnera pour toujours sur la maison de Jacob ;
son règne n’aura pas de fin.
34 # 1.34 Cf. v. 18,27. – je n’ai pas de relations... : litt. je ne connais pas d’homme, euphémisme d’origine hébraïque, cf. Gn 4.1n ; 19.8 ; Nb 31.17,35 ; Jg 11.39 ; 21.12 ; Mt 1.25n. Marie dit à l’ange : Comment cela se produira-t-il, puisque je n’ai pas de relations avec un homme ? 35#1.35 L’Esprit saint... : cf. v. 17 ; Mt 1.18+,20 ; voir aussi Gn 1.2n ; Es 11.1ss. – viendra sur toi Ac 1.8 ; cf. Es 32.15. – la puissance (v. 17+) du Très-Haut (v. 32+) : cf. 5.17. – te couvrira de son ombre : même verbe 9.34}} ; Ac 5.15 (couvrir) ; cf. Ex 40.34s ; Nb 9.15 ; voir aussi Ps 91.1,4. – l’enfant qui naîtra : litt. ce qui est engendré ; autres traductions l’enfant qui naîtra sera appelé saint, Fils de Dieu ; le saint qui sera engendré sera appelé Fils de Dieu. – saint : cf. 2.23 ; 4.34 ; Es 4.3 ; Ac 3.14 ; 4.27,30. – Fils de Dieu (cf. v. 32) 3.22 ; 4.3,9,41 ; 8.28 ; 9.35 ; 10.22 ; 22.70 ; Mc 1.1 ; Jn 10.36 ; Ac 9.20.L’ange lui répondit :
L’Esprit saint viendra sur toi, et la puissance du Très-Haut te couvrira de son ombre.
C’est pourquoi l’enfant qui naîtra sera saint ; il sera appelé Fils de Dieu.
36 # 1.36 Cf. v. 7,24,26. Elisabeth, ta parente, a elle aussi conçu un fils, dans sa vieillesse : celle qu’on appelait femme stérile est dans son sixième mois. 37#1.37 rien : autre traduction aucune parole ; cf. 18.27}} ; Gn 18.14 ; Jr 32.17 ; Za 8.6 ; Jb 42.2 ; 2Ch 14.10. – de la part de Dieu : certains mss portent pour Dieu.Car rien n’est impossible de la part de Dieu. 38#1.38 l’esclave : autre traduction la servante ; dans le grec du Ier s. apr. J.-C. le terme correspondant évoque beaucoup plus la dépendance de l’esclave, son appartenance à son maître (7.2ss ; 12.37ss ; 14.17ss ; 17.7ss etc.) que l’idée d’un service volontaire. Ici, en outre, le style rappelle particulièrement l’A.T., où la politesse hébraïque veut qu’on se désigne par l’expression ton serviteur, ta servante (cf. 1S 1.11 ; 25.41 ; 2S 9.6 ; Rt 3.9). – qu’il m’advienne... : cf. 22.42 ; Ac 21.14.Marie dit : Je suis l’esclave du Seigneur ; qu’il m’advienne selon ta parole.
Et l’ange s’éloigna d’elle.
Marie rend visite à Elisabeth
39 # 1.39 En ces jours-là... v. 36 ; cf. 2.1 ; 4.2 ; 5.35 ; 6.12 etc. – partit : litt. se leva et partit, tournure sémitique. – en hâte : cf. Ex 12.11. – vers la région montagneuse... : cf. v. 23,65. En ces jours-là, Marie partit en hâte vers la région montagneuse et se rendit dans une ville de Juda. 40#1.40 Zacharie / Elisabeth v. 5.Elle entra dans la maison de Zacharie et salua Elisabeth. 41#1.41 l’enfant : le même terme (aussi v. 44) sera traduit par nouveau-né 2.12,16 ; 18.15 ; Ac 7.19 ; voir aussi 2Tm 3.15 ; 1P 2.2. – tressaillit ou bondit : cf. v. 44 ; 6.23 ; le verbe grec correspondant est celui qui est employé en Gn 25.22 (LXX), pour se heurter. – remplie d’Esprit saint v. 15+.Dès qu’Elisabeth entendit la salutation de Marie, l’enfant tressaillit dans son ventre. Elisabeth fut remplie d’Esprit saint 42#1.42 et cria : autre traduction poussa un grand cri et dit. – Bénie sois-tu ou es-tu (le verbe est sous-entendu dans le texte) entre les femmes (ou plus que toutes les autres femmes) ; cf. 11.27 ; Jg 5.24n ; Ct 1.8 ; 2 Baruch 54.10 : « Bienheureuse ma mère parmi celles qui ont enfanté, que soit louée, parmi les femmes, celle qui m’a enfanté ! » – béni soit le fruit... Dt 7.13 ; 28.4,11 ; 30.9 ; cf. Gn 30.2 ; Mi 6.7 ; Ps 132.11.et cria :
Bénie sois-tu entre les femmes,
et béni soit le fruit de ton ventre !
43 # 1.43 Comment m’est-il accordé : litt. d’où (vient) pour moi ceci ; cf. 2S 6.9 ; 24.21. – mon Seigneur : cf. 2.11 ; 20.41ss. Comment m’est-il accordé que la mère de mon Seigneur vienne me voir ? 44#1.44 tressailli (v. 41n) d’allégresse v. 14,47.Car dès que ta salutation a retenti à mes oreilles, l’enfant a tressailli d’allégresse dans mon ventre. 45#1.45 Heureuse : cf. v. 48 ; 6.20ss}} ; 7.23 ; 10.23 ; 11.27 ; 14.15. – qui a cru... : autre traduction qui a cru que ce qui lui a été dit... ; cf. v. 20,38 ; Hé 11.11.Heureuse celle qui a cru, car ce qui lui a été dit de la part du Seigneur s’accomplira !
L’hymne de Marie
46 # 1.46 Cf. 1S 2.1-10. – Marie : certains mss latins portent Elisabeth ; cf. v. 41,48s. – Je magnifie : litt. mon âme magnifie (même verbe v. 58n ; Ac 5.13 ; 10.46 ; 19.17), cf. Mc 14.34n}} ; voir aussi Ps 34.3s ; 69.31. Et Marie dit :
Je magnifie le Seigneur,
47 # 1.47 je suis transportée d’allégresse : litt. mon esprit exulte ou s’est mis à exulter ; cf. v. 14,44 (terme apparenté) ; 10.21 (même verbe) ; Mt 5.12 ; Jn 8.56 ; Ac 2.26n,46 ; 1P 1.6+ ; Jd 24 ; Ap 19.7 ; cf. Es 61.10 ; Ha 3.18 ; Ps 9.15 ; 13.6 ; 31.8 ; 35.9. – Dieu, mon Sauveur : le même titre sera appliqué à Jésus 2.11+ ; cf. Dt 32.15 ; 1S 10.19 ; Es 12.2 ; 17.10 ; Mi 7.7 ; Ps 24.5 ; 25.5 ; 27.1,9 ; 62.2,7. je suis transportée d’allégresse en Dieu, mon Sauveur,
48 # 1.48 il a porté les regards... 9.38 ; 1S 1.11 ; cf. 9.16 ; Gn 16.11 ; 29.32 ; Ps 31.8 ; 113.6s ; Jc 2.3n. – l’abaissement (ou l’humiliation ; cf. v. 25) de son esclave (v. 38n), c.-à-d. mon abaissement ; cf. 2.29n ; Ac 4.29n. – Désormais 5.10 ; 12.52 ; 22.18,69 ; Ac 18.6. – me dira heureuse v. 45 ; Gn 30.13 ; cf. Ml 3.12 ; Ps 72.17 ; Jb 29.10s ; Pr 31.28 ; Ct 6.9. parce qu’il a porté les regards sur l’abaissement de son esclave.
Désormais, en effet, chaque génération me dira heureuse,
49 # 1.49 le Puissant : le même terme grec est employé dans la traduction (LXX) de So 3.17 ( héros ) ; Ps 89.9. – de grandes choses : cf. Dt 10.21 ; 11.7 ; Jg 2.7 ; Ps 71.19. – Son nom est sacré ou saint Ps 111.9 ; cf. 1S 2.2 ; Es 57.15. parce que le Puissant a fait pour moi de grandes choses.
Son nom est sacré,
50 # 1.50 Ps 103.17. – de génération en génération Ps 100.5 ; cf. 61.7 ; 89.2. – sur ceux qui le craignent Ps 61.6 ; 103.11,13 ; cf. Ac 10.35. et sa compassion s’étend de génération en génération
sur ceux qui le craignent.
51 # 1.51 le pouvoir ou la force, litt. il a fait force par son bras ; cf. Ps 89.11. Voir aussi Ex 6.6 ; Dt 4.34 ; Es 40.10 ; 51.5,9 ; 53.1 ; Ps 118.15s. – ceux qui avaient des pensées orgueilleuses : litt. les orgueilleux dans la pensée de leurs cœurs (v. 66n) ; cf. 2S 22.28 ; Es 2.12 ; 13.11. Il a déployé le pouvoir de son bras ;
il a dispersé ceux qui avaient des pensées orgueilleuses,
52 # 1.52 Cf. 10.29ss ; 15.11ss ; 16.19ss ; 18.9ss ; 1S 2.7s ; Es 2.11ss ; Ez 21.26,31 ; Ps 113.7 ; 147.6 ; Jb 5.11 ; 12.19 ; 1Co 1.26ss ; 2Co 8.9 ; Ph 2.6ss ; Siracide 10.14 : « Le Seigneur a culbuté les trônes des princes, il a établi les doux à leur place. » il a fait descendre les puissants de leurs trônes,
élevé les humbles,
53 # 1.53 Cf. 1S 2.5. – rassasié... Ps 107.9. – renvoyé... Jb 22.9 ; cf. Gn 31.42 ; Dt 15.13 ; Rt 1.21 ; 3.17 ; Lc 20.11 ; voir aussi 1S 2.7 ; Ps 34.11 ; Jb 15.29. rassasié de biens les affamés,
renvoyé les riches les mains vides.
54 # 1.54 Il a secouru... Es 41.8s. – son serviteur : cf. Es 42.1 ; 44.1 ; 45.4 ; 52.13. – s’est souvenu... v. 72 ; Ps 25.6 ; 98.3 ; cf. Gn 8.1 ; 9.15 ; Ex 2.24. Il a secouru Israël, son serviteur,
et il s’est souvenu de sa compassion
55 # 1.55 comme il l’avait dit... Mi 7.20 ; cf. Gn 17.7 ; 18.18 ; 22.17s ; 2S 7.11ss. – envers (autre traduction à ) Abraham et sa descendance Gn 17.9 ; cf. Ps 18.51. – comme il l’avait dit à nos pères –
envers Abraham et sa descendance, pour toujours.
56 # 1.56 avec Elisabeth : litt. avec elle ; cf. v. 46n. – trois mois : cf. v. 36. – Puis elle retourna... : cf. v. 23,38 ; 1S 1.19 ; voir aussi Lc 1.80 ; 3.20. – chez elle : litt. dans sa maison v. 26 ; cf. v. 40. Marie demeura avec Elisabeth environ trois mois. Puis elle retourna chez elle.
Naissance de Jean le Baptiseur
57 # 1.57 V. 13. – arriva : litt. fut rempli ou accompli, de même 2.6 ; cf. Gn 25.24. Le temps où Elisabeth devait accoucher arriva, et elle mit au monde un fils. 58#1.58 apprirent : cf. v. 24,36. – avait fait preuve... : litt. avait grandi (ou magnifié, v. 46n) sa compassion envers elle, imitation d’une tournure hébraïque (cf. Gn 19.19). – ils se réjouirent avec elle v. 14.Ses voisins et les gens de sa parenté apprirent que le Seigneur avait fait preuve envers elle d’une grande compassion, et ils se réjouirent avec elle.
59 # 1.59 Le huitième jour 2.21 ; Gn 17.11s ; 21.4 ; Lv 12.3 ; Ac 7.8 ; Ph 3.5. – ils allaient lui donner (autre traduction ils lui donnaient ) le nom... : le nom est donné à la circoncision et non plus à la naissance, cf. Gn 4.1 ; 21.3 ; 25.25s. Le huitième jour, ils vinrent circoncire l’enfant, et ils allaient lui donner le nom de son père, Zacharie. 60#1.60 Cf. v. 13n ; c’est aussi la mère qui donne le nom en 1.31 ; Gn 29.32ss ; 30.6,24 ; 35.18 ; Jg 13.24 ; 1S 1.20 ; 4.21 etc. – sa mère dit : litt. ayant pris la parole, sa mère dit, sémitisme.Mais sa mère dit : Non, il sera appelé Jean. 61#1.61 Sur d’autres emplois du nom Jean ou Yohanân (v. 13n), cf. Né 12.13,42.Ils lui dirent : Il n’y a dans ta parenté personne qui porte ce nom. 62#1.62 Cf. v. 22n. C’est le père qui donne le nom Gn 16.15 ; 17.19 ; 35.18 ; Ex 2.22.Et ils faisaient des signes à son père pour savoir comment il voulait l’appeler. 63#1.63 il écrivit : litt. il écrivit, disant, sémitisme. – s’étonnèrent : cf. 8.25,56 ; 9.43 ; 11.14 ; 24.12,41 ; Ac 2.7 ; 3.10.Zacharie demanda une tablette et il écrivit : Son nom est Jean. Et tous s’étonnèrent. 64#1.64 Cf. v. 20. – A l’instant même 4.39 ; 5.25 ; 8.44,47,55 ; 13.13 ; 18.43 ; 19.11 ; 22.60. – sa bouche... : litt. sa bouche fut ouverte, et sa langue ; cf. Dn 10.16. – bénir Dieu v. 68 ; 2.28 ; 24.52s ; Rm 1.25 ; 2Co 1.3 ; 11.31 ; Ep 1.3 ; 1P 1.3.A l’instant même, sa bouche s’ouvrit et sa langue se délia ; il se mit à parler et à bénir Dieu. 65#1.65 saisis de crainte : cf. v. 12 ; 5.26 ; 7.16 ; 8.25,37 ; Ac 2.43+. – région montagneuse de la Judée v. 39. – on discutait : même verbe 6.11. – ces événements ou ces paroles (sémitisme) ; cf. 2.15,19,51 ; Ac 5.32 ; 10.37.Tous les habitants des alentours furent saisis de crainte et, dans toute la région montagneuse de la Judée, on discutait de tous ces événements. 66#1.66 se mirent à réfléchir : litt. mettaient dans leur cœur, le cœur étant ici, comme dans l’A.T., considéré comme le lieu de l’intériorité et de la réflexion ; cf. 2.19,35,51 ; 3.15 ; 5.22 ; 9.44n ; 21.14n ; Ac 5.4. Voir aussi 1S 21.13 ; Ml 2.2. – la main du Seigneur Ac 11.21 ; 13.11 ; cf. 1R 18.46 ; 2R 3.15 ; Ez 1.3 ; 3.14,22 ; Ps 80.18 ; 139.5 ; 1Ch 4.10.Tous ceux qui en entendaient parler se mirent à réfléchir. Ils se demandaient : Que sera donc cet enfant ? Car la main du Seigneur était avec lui.
L’hymne de Zacharie
67 # 1.67 Cf. v. 64. – rempli d’Esprit saint v. 15+. – parler en prophète : cf. v. 76 ; 7.27. Zacharie, son père, fut rempli d’Esprit saint et se mit à parler en prophète, en disant :
68 # 1.68 Béni soit le Seigneur... : certains mss portent seulement Béni soit le Dieu d’Israël Gn 9.26 ; 14.20 ; 24.27 ; Ex 18.10 ; 1S 25.32 ; 1R 1.48 ; 8.15 ; Ps 41.14 ; 72.18 ; 106.48 ; 1Ch 16.36 ; 2Co 1.3 ; Ep 1.3 ; 1P 1.3. – d’être intervenu en faveur de ou d’avoir visité son peuple ; même verbe grec v. 78 ; 7.16 ; terme apparenté 19.44 ; cf. Ac 15.14 ; sur le verbe hébreu sous-jacent, qui évoque le plus souvent une intervention salvatrice, plus rarement une intervention punitive, voir Jr 6.15n ; cf. Gn 21.1 ; 50.24s ; Ex 3.16 ; 4.31 ; 13.19 ; 32.34 ; Es 10.16 ; Jr 29.10 ; Ps 65.10 ; 80.15 ; 106.4 ; Rt 1.6. – d’avoir assuré sa rédemption : litt. d’avoir fait rédemption ou délivrance, même terme 2.38 ; mots apparentés en 21.28+ ; 24.21 ; Ac 7.35 ; cf. Es 63.4 ; Ps 111.9 ; 130.7s ; Tt 2.14 ; Hé 9.12,15 ; 1P 1.18. Béni soit le Seigneur, le Dieu d’Israël,
d’être intervenu en faveur de son peuple, d’avoir assuré sa rédemption
69 # 1.69 suscité... : litt. éveillé ou fait se lever ; le même terme peut avoir le sens de ressusciter ; cf. 3.8 ; 5.23s ; 6.8 ; 7.14,16,22 ; 8.54 ; 9.7,22 ; 11.8,31 ; 13.25 ; 20.37 ; 21.10 ; 24.6 ; Mt 2.13n ; Mc 1.31n ; Jn 2.19n ; voir aussi Jg 2.16ss ; 3.9,15 ; Ac 13.22. – une corne, c.-à-d. une puissance (sémitisme) ; cf. v. 71,77 ; 19.9 ; cf. Ps 18.3 ; voir aussi Dt 33.17 ; 1S 2.1,10 ; Ez 29.21 ; Ps 75.5 ; 89.25 ; 132.17 ; 148.14. – dans la maison de David 2S 7.12s ; Mt 1.1. – son serviteur Es 37.35 ; Ps 18.1 ; 1Ch 17.4,24 ; Ac 4.25. et de nous avoir suscité une corne de salut
dans la maison de David, son serviteur,
70 # 1.70 de ses saints prophètes d’autrefois ou des saints d’autrefois, ses prophètes ; cf. 24.44 ; Ac 3.18,21 ; Rm 1.2 ; 2P 3.2 ; Ap 10.7+. – comme il en a parlé par la bouche de ses saints prophètes d’autrefois –
71 # 1.71 Ps 18.18 ; 106.10. – salut v. 69. un salut qui nous délivre de nos ennemis et de tous ceux qui nous détestent.
72 # 1.72 C’est ainsi qu’il montre (autre traduction pour montrer ) sa compassion envers nos pères Mi 7.20 ; cf. Dt 7.9 ; 1R 8.23. – il se souvient de son alliance sacrée ou sainte v. 54 ; Ps 105.8s ; 106.45 ; 111.5 ; cf. Gn 17.7 ; Ex 2.24 ; Lv 26.42 ; Ez 16.60 ; Ac 3.25 ; 7.8 ; 1 Maccabées 4.10 : « Crions vers le Ciel ; s’il veut de nous, il se souviendra de l’alliance des pères. » C’est ainsi qu’il montre sa compassion envers nos pères
et qu’il se souvient de son alliance sacrée,
73 # 1.73 selon le serment : autre traduction et du serment ; cf. Gn 22.16s ; 26.3 ; Jr 11.5 ; Mi 7.20 ; Ps 105.8ss. selon le serment qu’il a juré à Abraham, notre père ;
ainsi nous accorde-t-il, 74#1.74 Mi 4.10 ; Ps 97.10. – des ennemis : certains mss portent de nos ennemis. – Voir crainte. – lui rendre un culte 2.37n.après avoir été délivrés des ennemis, de pouvoir sans crainte
lui rendre un culte 75#1.75 sainteté (ou piété ; termes de la même famille Ac 2.27 ; 13.34s ; 1Th 2.10 ; 1Tm 2.8 ; Tt 1.8 ; Hé 7.26 ; Ap 15.4 ; 16.5) / justice Ep 4.24n ; cf. Jos 24.14 ; Tt 2.12. – tout au long de nos jours : certains mss portent tous les jours de notre vie ; cf. 9.23.dans la sainteté et la justice,
devant lui, tout au long de nos jours.
76 # 1.76 mon enfant : litt. enfant . – prophète du Très-Haut : cf. v. 32+ ; voir aussi 7.26}} ; 20.6. – tu iras... : cf. v. 17 ; 3.4}} ; 7.27 ; Es 40.3 ; Ml 3.1. – le Seigneur : cf. v. 17,43. Et toi, mon enfant, tu seras appelé prophète du Très-Haut ;
car tu iras devant le Seigneur pour préparer ses chemins,
77 # 1.77 connaissance du salut : cf. v. 71 ; 3.7ss. – par (ou dans ) le pardon de ses péchés 3.3}} ; cf. 5.20+ ; Es 55.7 ; Ps 25.18 ; Mt 26.28 ; Ac 5.31. pour donner à son peuple la connaissance du salut
par le pardon de ses péchés,
78 # 1.78 la tendre compassion : litt. les entrailles de compassion, les entrailles étant perçues comme le siège des émotions, notamment de la pitié (Col 3.12n) ; cf. Es 54.7 ; 63.7,15 ; Jr 31.20 ; Za 1.16 ; Ps 79.8 ; 119.77 ; 145.9 ; Mt 9.36n. – le soleil levant : autres traductions l’aurore ; un astre levant ; litt. un levant ; cf. Nb 24.17 ; Ml 3.20 ; Mt 2.2,9 ; le verbe correspondant peut s’appliquer au lever d’un astre, mais aussi à la pousse d’une graine ; d’ailleurs le terme grec qui apparaît ici est, dans LXX, la traduction du mot hébreu rendu par germe en Jr 23.5 ; Za 3.8 ; 6.12 ; cf. Es 11.1 ; voir aussi 60.1s ; 2P 1.19. – brillera sur nous : litt. nous visitera (certains mss ont le passé nous a visités ) ; sur le verbe grec, voir v. 68n. – d’en haut : cf. 24.49 ; terme apparenté (superlatif) en 2.14 ( les lieux très hauts ) ; le même terme est traduit par hauteur en Ep 3.18 ; 4.8. grâce à la tendre compassion de notre Dieu.
C’est par elle que le soleil levant brillera sur nous d’en haut
79 # 1.79 éclairer : autre traduction se manifester à (Tt 2.11+). – ceux qui... Ps 107.10,14 ; cf. Es 9.1 ; 42.7 ; Mt 4.16 ; Ac 26.17s. – vers (ou sur ) le chemin de la paix (ou un chemin de paix ) : cf. 2.14,29 ; 7.50 ; 8.48 ; 10.5s ; 11.21n ; 12.51 ; 14.32 ; 19.38,42 ; 24.36 ; Es 59.8 ; Rm 3.17 ; voir aussi Es 9.5s ; Mi 5.4. pour éclairer ceux qui sont assis dans les ténèbres et dans l’ombre de la mort
et pour diriger nos pas vers le chemin de la paix.
La jeunesse de Jean le Baptiseur
80 # 1.80 Cf. 2.40,52 ; Gn 21.8,20 ; Jg 13.24s ; 1S 2.21,26 ; 3.19. – et devenait fort par l’Esprit : autre traduction possible et son esprit se fortifiait ; cf. v. 15,41,67. – dans les déserts ou dans les lieux déserts ; cf. 3.2,4}} ; 7.24 ; voir Mt 3.1n. Or l’enfant grandissait et devenait fort par l’Esprit. Il demeurait dans les déserts, jusqu’au jour où il se présenta devant Israël.
Loading reference in secondary version...