1
Prologue
1 # 1.1 aux pères 3.9 ; 8.9 ; voir aussi Lc 1.55 ; Rm 4.16-18 ; 11.17 ; 1Co 10.1. – par (litt. dans ) les prophètes Os 12.10s. Après avoir autrefois, à bien des reprises et de bien des manières, parlé aux pères par les prophètes, Dieu 2#1.2 en ces jours qui sont les derniers : litt. au terme de ces jours-ci ; cf. 9.26 ; Jr 23.20 ; Ez 38.16 ; Mi 4.1 ; Dn 2.28,45 ; 10.14 ; Ac 2.17 ; 1Co 1.11 ; 1P 1.20. – par un Fils... : la formulation met en valeur la qualité du nouveau messager, Fils par opposition aux prophètes (v. 1) qui sont habituellement qualifiés de serviteurs ; cf. 3.5s ; 4.14 ; Am 3.7 ; Ps 2.6-12 ; Mt 21.33-38}}. – héritier de tout 2.8 ; Mt 28.18. – par qui : cf. 11.3 ; Jn 1.3 ; 1Co 8.6 ; Col 1.16 ; voir aussi Pr 8.27-31 ; Sagesse 7.21 : « L’artisane de l’univers, la Sagesse. » – les mondes ou les âges, les temps, traduction traditionnelle les siècles (v. 8n ; 6.5 ; 11.3 ; c’est le mot grec qui a donné le terme éons, voir Ep 2.2n).nous a parlé, en ces jours qui sont les derniers, par un Fils qu’il a constitué héritier de tout et par qui il a fait les mondes.
3 # 1.3 rayonnement de sa gloire 2Co 4.4 ; Col 1.15 ; cf. Sagesse 7.25s : « Elle (la Sagesse) est un effluve de la puissance de Dieu, une pure irradiation de la gloire du Tout-Puissant... Elle est un reflet de la lumière éternelle, un miroir sans tache de l’activité de Dieu et une image de sa bonté. » – l’expression ou l’empreinte (le terme grec a donné notre mot caractère ). – sa réalité même ou sa vraie nature ; c’est du mot grec correspondant que vient le terme technique hypostase (également 3.14n ; 11.1n ; 2Co 9.4n). – soutient tout Col 1.17. – par sa parole : grammaticalement, il peut s’agir de celle de Dieu ou de celle du Fils ; cf. 11.3 ; Ps 33.9. Cf. Philon d’Alexandrie, De migratione Abrahami, 3-6 : « La Parole est l’habitation du père... L’habitation de Dieu n’est pas telle ou telle des réalités qui supportent la description ou tombent sous le sens... Que serait cette habitation sinon la Parole antérieure à tous les êtres qui ont reçu l’existence et le devenir, la Parole dont le Pilote de l’Univers s’est emparé comme d’un timon pour gouverner le Tout : quand il façonnait le monde, Il en avait fait son instrument pour assurer l’irréprochable cohésion de son œuvre. » – après avoir fait : certains mss ajoutent par lui-même . – purification des péchés 9.14,26. – il s’est assis... v. 13n ; 8.1 ; 10.12 ; 12.2 ; Ps 110.1 ; 113.5 ; Mt 22.44}} ; 26.64}} ; Mc 16.19 ; Ep 1.20 ; autres références à différents détails du Ps 110 en Hé 5.6,10 ; 6.20 ; 7.11-28 ; 10.12s. Ce Fils, qui est le rayonnement de sa gloire et l’expression de sa réalité même,
soutient tout par sa parole puissante ;
après avoir fait la purification des péchés,
il s’est assis à la droite de la majesté dans les hauteurs,
4 # 1.4 supérieur aux (ou meilleur que les, même terme en 6.9 ; 7.7,19,22 ; 8.6 ; 9.23 ; 10.34 ; 11.16,35,40 ; 12.24) anges 1.5–2.18 ; cf. Ep 1.21 ; Ph 2.9-11 ; 1P 3.22. – Voir nom . – plus remarquable que le leur : autre traduction bien différent du leur, cf. 8.6. devenu d’autant supérieur aux anges
qu’il a hérité un nom plus remarquable que le leur.
Le Fils supérieur aux anges
5 # 1.5 Cf. Ac 13.33 ; Rm 1.3s. – Dieu : le sujet est sous-entendu dans le texte, litt. a-t-il jamais dit . – Tu es mon Fils... 5.5 ; Ps 2.7 . – aujourd’hui 3.7,13,15 ; 4.7 ; 13.8. – Moi, je serai... 2S 7.14 ; 1Ch 17.13. Auquel des anges, en effet, Dieu a-t-il jamais dit :
Tu es mon Fils,
c’est moi qui t’ai engendré aujourd’hui.
Et encore :
Moi, je serai pour lui un Père,
et lui sera pour moi un Fils.
6 # 1.6 Et encore... : d’autres comprennent et quand il introduit (ou introduira ) de nouveau... ; cf. v. 5 ; 2.13 ; 4.5,7 ; le verbe traduit par introduit peut s’entendre d’une intronisation. – premier-né Ps 89.28 ; Col 1.18. – le monde : ici comme en 2.5, il s’agit du terme grec rendu dans le reste du N.T. par terre habitée (Mt 24.14n) ; si le verbe traduit précédemment par introduire se réfère à l’intronisation du Christ (après sa mort), il faut ici entendre monde dans un sens analogue à celui qu’il a en 2.5 ( monde à venir ). – Que tous les anges... Dt 32.43n ; Ps 97.7n . – se prosternent devant lui : autres traductions lui rendent hommage, l’adorent (voir culte), cf. Mt 2.2n. Et encore, quand il introduit le premier-né dans le monde, il dit :
Que tous les anges de Dieu se prosternent devant lui !
7 # 1.7 Il fait... Ps 104.4n . – des esprits ou des vents (même mot en hébreu comme en grec) ; cf. v. 14n. Pour les anges, il dit :
Il fait de ses anges des esprits,
de ses serviteurs un feu flamboyant.
8 # 1.8 Ps 45.7s . – pour le Fils : autre traduction au Fils, même possibilité au v. 13 ; cf. v. 7. – est établi pour toujours : litt. est pour le siècle du siècle, cf. v. 2n ; Ga 1.5n. – ton règne : autres traductions ton royaume, ta royauté (Mt 3.2n) ; plusieurs mss portent son règne. Mais pour le Fils :
Ton trône, ô Dieu, est établi pour toujours,
le sceptre de ton règne est un sceptre d’équité.
9 # 1.9 Voir justice . – le mal : litt. la non-loi ; le même terme, au pluriel, est traduit par désordres en 10.17 ; voir Mt 7.23n ; 2Co 6.14 ; 2Th 2.3n. – conféré une onction : verbe apparenté au nom Christ . – à toi plus qu’à : autre traduction plutôt qu’à ; la même préposition est employée dans la comparaison entre le Christ et les anges en 1.4 ; 2.7,9. – compagnons 3.1n. Tu as aimé la justice et tu as détesté le mal ;
c’est pourquoi, ô Dieu, ton Dieu t’a conféré
une onction d’huile d’allégresse, à toi plus qu’à tes compagnons.
10 # 1.10 Ps 102.26-28 . – l’ouvrage : litt. les œuvres ; cf. 2.7n ; 3.9 ; 4.3s,10. Et encore :
C’est toi, Seigneur, qui as fondé la terre au commencement,
et les cieux sont l’ouvrage de tes mains ;
11 # 1.11 ils s’useront : litt. ils vieilliront ; le même verbe est traduit par rendre ancien en 8.13 ; cf. Lc 12.33. – comme un vêtement : cf. Es 50.9 ; 51.6 ; plusieurs mss omettent la répétition de l’expression correspondante au v. 12. Ils disparaîtront, mais toi, tu demeures ;
ils s’useront tous comme un vêtement ;
12 # 1.12 Tu les rouleras Es 34.4 ; Ap 6.14 ; certains mss portent tu les changeras ; voir aussi Hé 12.26s. – le même 13.8. Tu les rouleras comme un habit,
et ils seront changés comme un vêtement,
mais toi, tu es le même, et tes années ne finiront pas.
13 # 1.13 Ps 110.1 . – Assieds-toi ou siège . L’épître reprend ici le verbe employé dans la traduction grecque (LXX) du Ps 110 et qui signifie le plus souvent être assis . Partout ailleurs (1.3+) elle emploie un verbe en partie synonyme, qui signifie plutôt s’asseoir ; il pourrait évoquer plus particulièrement l’entrée en fonction d’un roi ou d’un juge (cf. Mt 19.28 ; 20.21ss ; 25.31 ; Ac 23.3 ; 25.6,17 ; 1Co 6.4n ; Ap 3.21). – ton marchepied : litt. le marchepied de tes pieds. Et pour lequel des anges a-t-il jamais dit :
Assieds-toi à ma droite,
jusqu’à ce que je fasse de tes ennemis ton marchepied.
14 # 1.14 des esprits... : cf. v. 7n. – serviteurs / ministère : les deux termes grecs ainsi traduits évoquent l’idée de service ; le premier (dérivé du mot traduit par serviteurs au v. 7) s’applique plutôt à un service public, religieux ou profane (voir aussi 8.2,6 ; 9.21n ; 10.11 ; Ac 13.2n ; Rm 13.6n), le second à un service personnel ; cf. 6.10 ; Ps 91.11 ; Dn 7.10 ; Mt 4.11n ; 18.10 ; 20.26n ; Ac 6.1n ; 12.11 ; Ap 19.10. – hériter : cf. v. 2,4. Ne sont-ils pas tous des esprits serviteurs, envoyés pour exercer leur ministère en faveur de ceux qui vont hériter le salut ?
Loading reference in secondary version...