Le Cadeau Hors De Prix | Avent 2021

Devotional

Le premier livre du Nouveau Testament, Matthieu, commence par 17 versets, 45 noms et 347 mots détaillant la généalogie de Jésus. Pourquoi est-ce ainsi ? Ce n’est certainement pas un paragraphe d’introduction qui attire l’attention du lecteur occasionnel. Bien sûr, si vous connaissez toute l’histoire, alors c’est l’un des passages les plus étonnants de toute la littérature. 


Regardez bien… Tout d’abord, il révèle que Jésus était l’incarnation, l’accomplissement de prophéties hébraïques vieilles de plusieurs siècles concernant un Messie, un Sauveur, un Christ, qui sauverait le peuple de Dieu par la lignée d’Abraham. 


Elle révèle également l’humanité du Christ et son humilité. Même si Jésus est le Fils unique de Dieu, il est venu sur cette terre sous une forme physique commune à tous les humains et très loin de celle de Dieu. Oui, l’arbre généalogique de Jésus comprend Abraham, Isaac, Jacob, le roi David et le roi Salomon — la royauté, les patriarches et les héros de la Bible. Mais il comprend aussi des méchants : meurtriers, adultères, adorateurs d’idoles et voleurs. Et il y a aussi plein des gens ordinaires, des gens du peuple, si vous voulez. 


Il y a très longtemps à Noël, le jour où Jésus est né sur cette terre, il n’était pas différent de nous, ni physiquement ni humainement. Il a pleuré, il a eu faim et soif, et il a vécu une brève vie. 


Mais cet homme a toujours été, est et sera toujours notre Sauveur, le Messie, et le seul véritable espoir pour un monde ténébreux, dégénéré et mourant.


Crédit : «The Cost of Christmas» par Dr Jack Graham [traduction libre]