Comprendre Que Toutes Choses Concourent À Votre Bien - Par Eric Célérier

Méditation quotidienne

Votre situation est transitoire !  

Bonjour,

Voici une promesse merveilleuse : "Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein." (Romains 8.28.)

Vous savez peut-être que vous êtes aimé(e) de Dieu, mais en êtes-vous persuadé(e)...? Entre la tête et le cœur, Dieu désire faire son travail en vous...!

"Je sais que mon rédempteur est vivant" (Job 19.25), a dit Job alors qu'il était éprouvé de toutes parts. Maladie, deuil, douleurs, souffrances, attaques spirituelles… et pour couronner le tout, sa femme ne lui est d’aucune aide puisque, dans son accablement, elle vient lui conseiller ceci : "Maudis Dieu et meurs...! "

Job n'est ni encouragé par les circonstances, ni par ses proches. Et même ses amis lui feront des reproches lui disant que si tout cela lui arrive, c'est qu'il a sûrement péché contre Dieu…

Mais Job sait...! Il sait que son sauveur est vivant et même qu'il se lèvera pour lui. Il sait que Dieu fera taire l'ennemi de son âme, l'ennemi de sa famille, l'ennemi de sa santé, l'ennemi qui ne cherche qu'à dérober, égorger et détruire (Jean 10.10).

Je vous encourage à vous attacher fermement à cette promesse : "Le Dieu de paix écrasera bientôt Satan sous vos pieds" (Romains 16.20.) Ayez confiance...! Votre situation est transitoire. Dieu a déjà prévu une issue.

Vous savez en qui vous avez cru : le Dieu tout puissant, le créateur de l'univers, l'Éternel des armées, le bon berger, l'alpha et l'oméga, dit le Seigneur Dieu, celui qui est, qui était, et qui vient, le Tout-Puissant (Apocalypse 1.8).

Soyez également persuadé(e) que vous êtes dans sa main et qu’en lui, toutes choses concourent à votre bien...!

Merci d'exister,  

Eric Célérier.

Vous aimez ce plan de lecture ? Vous aimerez aussi l'email hebdomadaire, envoyé chaque lundi matin pour bien commencer votre semaine. Il sera d'une grande bénédiction pour votre vie. Pour vous inscrire, c'est ici