2 Corinthiens 2
BFC

2 Corinthiens 2

2
1Ainsi, j'ai décidé de ne pas retourner chez vous, pour ne pas vous attrister de nouveau. 2Car si je vous attriste, qui me donnera encore de la joie? Celui que j'aurai attristé le pourrait-il? 3Voilà pourquoi je vous ai écrit comme je l'ai fait#2.3 Allusion à une lettre probablement perdue pour nous. Voir aussi 7.8.: je ne voulais pas, en arrivant chez vous, être attristé par les personnes mêmes qui devraient me donner de la joie. J'en suis en effet convaincu: lorsque j'éprouve de la joie, vous aussi vous en êtes tous heureux. 4Oui, je vous ai écrit en pleine angoisse, le cœur lourd et avec beaucoup de larmes, non pour vous attrister, mais pour que vous sachiez à quel point je vous aime.
Pardonner au coupable
5Si quelqu'un a été une cause de tristesse, ce n'est pas pour moi qu'il l'a été, mais pour vous tous, ou du moins, n'exagérons pas, pour une partie d'entre vous#2.5 pour une partie d'entre vous: autre traduction dans une certaine mesure.. 6Il suffit pour cet homme d'avoir été blâmé par la majorité d'entre vous; 7c'est pourquoi, maintenant, vous devez plutôt lui pardonner et l'encourager, pour éviter qu'une trop grande tristesse ne le conduise au désespoir. 8Par conséquent, je vous le demande, donnez-lui la preuve de votre amour à son égard. 9Voici en effet pourquoi je vous ai écrit: je désirais vous mettre à l'épreuve pour voir si vous êtes toujours prêts à obéir à mes instructions. 10Quand vous pardonnez à quelqu'un une faute, je lui pardonne aussi. Et si je pardonne – pour autant que j'aie à pardonner quelque chose – je le fais pour vous, devant le Christ, 11afin de ne pas laisser Satan prendre l'avantage sur nous; nous connaissons en effet fort bien ses intentions.
L'inquiétude de Paul à Troas
12Quand je suis arrivé à Troas pour y annoncer la Bonne Nouvelle du Christ, j'ai découvert que le Seigneur m'y offrait une occasion favorable de le faire. 13Cependant, j'étais profondément inquiet parce que je n'avais pas trouvé notre frère Tite. C'est pourquoi j'ai fait mes adieux aux gens de Troas et je suis parti pour la Macédoine#2.13 v. 12-13: voir Act 20.1..
La victoire en Jésus-Christ
14Mais loué soit Dieu, car il nous entraîne sans cesse dans le cortège de victoire du Christ. Par nous, il fait connaître le Christ en tout lieu, comme un parfum dont l'odeur se répand partout. 15Nous sommes en effet comme un parfum à l'odeur agréable offert par le Christ à Dieu; nous le sommes pour#2.15 comme un parfum… par le Christ à Dieu: nous le sommes pour…: autre traduction au service de Dieu la bonne odeur de la parole du Christ pour… ceux qui sont sur la voie du salut et pour ceux qui se perdent. 16Pour les uns, c'est une odeur de mort qui mène à la mort; pour les autres, c'est une odeur de vie qui mène à la vie. Qui donc est qualifié pour une telle mission? 17Nous ne sommes pas comme tant d'autres qui se livrent au trafic de la parole de Dieu; au contraire, parce que c'est Dieu qui nous a envoyés, nous parlons avec sincérité en sa présence, en communion avec le Christ.

© Société biblique française - Bibli'O 1997


En savoir plus sur Bible en français courant