Luc 5
FMAR
5
Jésus-Christ appelle Pierre, guérit un lépreux et un paralytique, et justifie sa conduite et celle des siens contre les Pharisiens.
1Or il arriva, comme la foule se jetait toute sur lui pour entendre la parole de Dieu, qu'il se tenait sur le bord du lac de Génézareth. 2Et voyant deux nacelles qui étaient au bord du lac, et dont les pêcheurs étaient descendus, et lavaient leurs rets, il monta dans l'une de ces nacelles, qui était à Simon. 3Et il le pria de la mener un peu loin de terre ; puis s'étant assis, il enseignait les troupes de dessus la nacelle. 4Et quand il eut cessé de parler, il dit à Simon : mène en pleine eau, et lâchez vos filets pour pêcher. 5Et Simon répondant, lui dit : Maître, nous avons travaillé toute la nuit, et nous n'avons rien pris ; toutefois à ta parole je lâcherai les filets. 6Ce qu'ayant fait, ils enfermèrent une si grande quantité de poissons, que leurs filets se rompaient. 7Et ils firent signe à leurs compagnons qui étaient dans l'autre nacelle, de venir les aider ; et étant venus, ils remplirent les deux nacelles, tellement qu'elles s'enfonçaient. 8Et quand Simon-Pierre eut vu cela, il se jeta aux genoux de Jésus, en lui disant : Seigneur, retire-toi de moi ; car je suis un homme pécheur. 9Parce que la frayeur l'avait saisi, lui et tous ceux qui étaient avec lui, à cause de la prise de poissons qu'ils venaient de faire ; de même que Jacques et Jean, fils de Zébédée, qui étaient compagnons de Simon. 10Alors Jésus dit à Simon : n'aie point de peur ; dorénavant tu seras un pêcheur d'hommes vivants. 11Et quand ils eurent amené les nacelles à terre, ils quittèrent tout, et le suivirent. 12Or il arriva que comme il était dans une des villes de ce pays-là, voici, un homme plein de lèpre voyant Jésus, se jeta en terre sur sa face, et le pria, disant : Seigneur, si tu veux, tu peux me rendre net. 13Et Jésus étendit la main, et le toucha, en disant : je le veux, sois net ; et incontinent la lèpre le quitta. 14Et il lui commanda de ne le dire à personne ; mais va, lui dit-il, et te montre au Sacrificateur, et offre pour ta purification ce que Moïse a commandé, pour leur servir de témoignage. 15Et sa renommée se répandait de plus en plus, tellement que de grandes troupes s'assemblaient pour l'entendre, et pour être guéries par lui de leurs maladies. 16Mais il se tenait retiré dans les déserts, et priait. 17Or il arriva un jour qu'il enseignait, que des Pharisiens et des Docteurs de la Loi, qui étaient venus de toutes les bourgades de Galilée, et de Judée, et de Jérusalem, étaient là assis, et la puissance du Seigneur était là pour opérer des guérisons. 18Et voici des hommes qui portaient dans un lit un homme qui était paralytique, et ils cherchaient le moyen de le porter dans la maison, et de le mettre devant lui. 19Mais ne trouvant point par quel côté ils pourraient l'introduire, à cause de la foule, ils montèrent sur la maison, et ils le descendirent par les tuiles, avec le petit lit, au milieu devant Jésus ; 20Qui voyant leur foi, dit au paralytique : homme, tes péchés te sont pardonnés. 21Alors les Scribes et les Pharisiens commencèrent à raisonner en eux-mêmes, disant : qui est celui-ci qui prononce des blasphèmes ? Qui est-ce qui peut pardonner les péchés, que Dieu seul ? 22Mais Jésus connaissant leurs pensées, prit la parole, et leur dit : pourquoi raisonnez-vous ainsi en vous-mêmes ? 23Lequel est le plus aisé, ou de dire : tes péchés te sont pardonnés ; ou de dire : lève-toi, et marche ? 24Or afin que vous sachiez que le Fils de l'homme a le pouvoir sur la terre de pardonner les péchés, il dit au paralytique : je te dis, lève-toi, charge ton petit lit, et t'en va en ta maison. 25Et à l'instant le paralytique s'étant levé devant eux, chargea le lit où il était couché, et s'en alla en sa maison, glorifiant Dieu. 26Et ils furent tous saisis d'étonnement, et ils glorifiaient Dieu, et étant remplis de crainte, ils disaient : certainement nous avons vu aujourd'hui des choses qu'on n'eût jamais attendues. 27Après cela il sortit, et il vit un péager nommé Lévi, assis au lieu du péage, et il lui dit : suis-moi. 28Lequel abandonnant tout, se leva, et le suivit. 29Et Lévi fit un grand festin dans sa maison, où il y avait une grosse assemblée de péagers, et d'autres gens qui étaient avec eux à table. 30Et les Scribes de ce lieu-là et les Pharisiens, murmuraient contre ses Disciples, en disant : pourquoi est-ce que vous mangez et que vous buvez avec des péagers et des gens de mauvaise vie ? 31Mais Jésus prenant la parole, leur dit : ceux qui sont en santé n'ont pas besoin de médecin, mais ceux qui se portent mal. 32Je ne suis point venu appeler à la repentance les justes, mais les pécheurs. 33Ils lui dirent aussi : pourquoi est-ce que les disciples de Jean jeûnent souvent, et font des prières ; pareillement aussi ceux des Pharisiens ; mais les tiens mangent et boivent ? 34Et il leur dit : pouvez-vous faire jeûner les amis de l'Epoux pendant que l'Epoux est avec eux ? 35Mais les jours viendront que l'Epoux leur sera ôté ; alors ils jeûneront en ces jours-là. 36Puis il leur dit cette similitude : personne ne met une pièce d'un vêtement neuf à un vieux vêtement ; autrement le neuf déchire le vieux, et la pièce du neuf ne se rapporte point au vieux. 37Pareillement, personne ne met le vin nouveau dans de vieux vaisseaux ; autrement le vin nouveau rompra les vaisseaux, et se répandra, et les vaisseaux seront perdus. 38Mais le vin nouveau doit être mis dans des vaisseaux neufs ; et ainsi ils se conservent l'un et l'autre. 39Et il n'y a personne qui boive du vieux, qui veuille aussitôt du nouveau : car il dit : le vieux est meilleur.