Job 24
BDS

Job 24

24
Pourquoi Dieu ne juge-t-il pas les méchants ?
1Pourquoi le Tout-Puissant ╵n’a-t-il pas réservé des temps ╵pour exercer son jugement ?
Et pourquoi ceux qui le connaissent ╵ne voient-ils pas les jours ╵de son intervention ?
2On déplace les bornes#24.2 Voir Dt 19.14 ; Pr 22.28.,
on vole des troupeaux ╵et on les mène paître,
3on s’empare de l’âne ╵appartenant à l’orphelin,
c’est le bœuf de la veuve ╵que l’on retient en gage.
4On empêche les pauvres ╵de se déplacer librement#24.4 Autre traduction : on bouscule les pauvres hors du chemin..
Et les malheureux du pays ╵n’ont plus qu’à se cacher.
5Tels des ânes sauvages ╵vivant dans le désert,
les malheureux s’en vont ╵dès l’aube à leur travail, ╵cherchant leur nourriture.
La steppe doit fournir ╵du pain pour leurs enfants,
6ils doivent moissonner ╵le fourrage des champs
et grappiller ╵les vignes du méchant.
7Ils se couchent tout nus, ╵faute de vêtement,
sans rien pour se couvrir, ╵quand il fait froid.
8L’averse des montagnes ╵les laisse tout transis
et, n’ayant pas d’abris, ╵ils doivent se serrer ╵tout contre le rocher.
9On arrache de force ╵l’orphelin au sein de sa mère,
on exige des gages ╵des indigents#24.9 Voir Ex 22.25-26 ; Dt 24.6, 12-13..
10On les fait marcher nus, ╵privés de vêtements,
et on leur fait porter des gerbes ╵tout en les laissant affamés.
11Ils pressent les olives ╵dans les enclos d’autrui,
et foulent les vendanges ╵tout en mourant de soif.
12On entend dans la ville ╵les gens#24.12 Certains comprennent, en changeant une voyelle de l’hébreu et conformément à la version syriaque : les mourants. se lamenter
et les blessés se plaignent.
Mais Dieu ne prend pas garde ╵à ces atrocités !
13Or, contre la lumière ╵les méchants se révoltent,
ils ignorent ses voies
et quittent ses sentiers.
14Au point du jour, ╵le meurtrier se lève,
afin d’assassiner ╵le pauvre et l’indigent
et, quand la nuit arrive, ╵il devient un voleur.
15Les yeux de l’adultère ╵guettent le crépuscule :
« Nul œil ne me verra », ╵se dit-il,
et il couvre ╵son visage d’un voile.
16Quand il fait sombre ╵on force les maisons#24.16 En Orient, les maisons étaient souvent faites en pisé (argile séchée mélangée à la paille) ou en briques non cuites. Elles étaient donc faciles à forcer ou à percer (Mt 6.19-20).,
mais, de jour, on s’enferme,
refusant la lumière.
17L’aube pour tous ces gens ╵est un sombre moment,
car c’est là qu’ils éprouvent ╵les frayeurs des nuits noires.
18Oui le méchant est emporté#24.18 Job reconnaît ici (v. 18-24) que pour certains méchants – mais certains seulement – il arrive ce qu’affirment ses amis. D’autres voient dans ces versets des malédictions prononcées par Job contre les méchants : Que le méchant soit emporté…, ╵léger sur la face de l’eau !
Et il n’a sur la terre ╵qu’un domaine maudit,
il ne prend pas ╵le chemin de ses vignes.
19Comme un sol altéré ╵absorbe l’eau des neiges ╵dans la chaleur du jour,
voilà le pécheur englouti ╵par le séjour des morts.
20Le sein qui le porta ╵ne se souviendra plus de lui
tandis que la vermine ╵en fera ses délices,
il tombe dans l’oubli.
Le péché est abattu comme un arbre.
21Ces gens ont exploité ╵la femme sans enfant,
et n’ont pas été bons ╵envers la veuve…
22Oui il emporte les tyrans ╵par sa puissance.
Le voilà qui se dresse ╵et ils perdent l’espoir ╵de demeurer en vie#24.22 Autre traduction : Non ! Dieu, par sa puissance, prolonge les jours des tyrans. Ils n’imaginaient pas rester en vie, et les voilà debout..
23S’il leur a accordé ╵d’être en sécurité ╵et de gagner en assurance,
c’est en gardant les yeux ╵fixés sur leur conduite.
24Eux, pour un peu de temps, ╵ils s’étaient élevés, ╵puis ils ont disparu.
Ils sont tombés ╵comme tous ceux que l’on moissonne,
ils ont été coupés ╵comme des épis mûrs.
25Qui me démentira ╵en prétendant ╵qu’il n’en est pas ainsi ?
Et qui réfutera ╵le discours que je tiens ?

La Bible du Semeur®

Texte copyright © 1992, 1999, 2015 Biblica, Inc.®

Utilisé avec la permission de Biblica, Inc.® Tous droits réservés.


En savoir plus sur La Bible du Semeur 2015