Esaïe 58
BDS
58
La gloire de Sion rachetée
Le vrai jeûne
1Crie de toutes tes forces
et ne te retiens pas.
Fais retentir ta voix |comme le son du cor#58.1 Le cor était utilisé pour rassembler les guerriers pour le combat ou les fidèles pour les fêtes religieuses.  !
A mon peuple dénonce sa révolte,
et aux descendants de Jacob leurs fautes.
2Ils me recherchent chaque jour,
ils disent qu’ils se plaisent |à connaître mes voies,
comme ferait un peuple |qui accomplit ce qui est juste
et n’a pas délaissé |le droit que son Dieu a prescrit.
Ils exigent de moi |de justes jugements
et veulent être près de Dieu.
3« Que nous sert de jeûner,
si tu ne le vois pas ?
Pourquoi nous humilier,
si tu n’y prends pas garde ? »
Au jour où vous jeûnez,
vous traitez vos affaires#58.3 Autre traduction : vous faites ce que vous voulez.
et vous exploitez tous vos ouvriers,
4vous passez votre jeûne |en procès et querelles
et en donnant des coups de poing |avec méchanceté.
Ce n’est pas par des jeûnes, |comme ceux d’aujourd’hui,
que vous ferez entendre |vos prières là-haut !
5Est-ce cela le jeûne |auquel je prends plaisir ?
Est-ce cela un jour |où l’homme s’humilie ?
S’agit-il de courber |la tête comme un jonc
et de vous étaler |sur le sac et la cendre ?
Pouvez-vous appeler |cela un jour de jeûne
que l’Eternel agrée ?
6Le jeûne qui me plaît
est celui qui consiste |à détacher les liens |de la méchanceté,
à délier les courroies |de toute servitude,
à mettre en liberté |tous ceux que l’on opprime
et à briser |toute espèce de joug.
7C’est partager ton pain |avec ceux qui ont faim,
et offrir l’hospitalité |aux pauvres sans abri,
c’est donner des habits |à celui qu’on voit nu,
ne pas te détourner |de ton prochain#58.7 Voir Mt 25.35-36 ; Jc 2.15-16..
8Alors, comme l’aurore, |jaillira ta lumière,
ton rétablissement |s’opérera bien vite.
Oui, alors la justice |marchera devant toi,
et la gloire de l’Eternel |sera l’arrière-garde#58.8 Voir 52.12..
9Quand tu appelleras,
l’Eternel répondra ;
quand tu crieras à l’aide,
il dira : « Je suis là ! »
Si, du milieu de toi, |tu supprimes le joug de l’oppression,
les gestes menaçants
et les propos méchants,
10si tu donnes ton pain#58.10 D’après quelques manuscrits hébreux, les versions syriaque et grecque. Le texte hébreu traditionnel porte : Si tu te donnes.
à celui qui a faim
et si tu pourvois aux besoins |de l’opprimé,
la lumière luira pour toi |au milieu des ténèbres,
et ton obscurité |se changera pour toi |en clarté de midi,
11L’Eternel te conduira constamment.
Il pourvoira à tes besoins |dans les déserts arides,
il te fortifiera physiquement
et tu ressembleras |à un jardin bien arrosé,
à une source vive |aux eaux intarissables.
12Les tiens rebâtiront |les ruines d’autrefois
et tu relèveras |les fondements posés |dans les siècles passés.
Tu seras appelé : |« Réparateur des brèches »,
« le restaurateur des chemins » |qui rend le pays habitable.
13Si, le jour du sabbat, |tu te retiens de travailler,
si tu t’abstiens |de traiter tes affaires |en ce jour qui m’est consacré,
si pour toi le jour du sabbat |est un temps de délices,
si ce saint jour de l’Eternel, |tu le tiens en estime
et si tu le respectes
en t’abstenant de faire |ce qui te plaît,
de traiter tes affaires
et de tenir de longs discours,
14alors tu trouveras |ta joie en l’Eternel,
et sur les hauteurs du pays |je te ferai passer
et je te donnerai |la pleine jouissance |du patrimoine |de Jacob, ton ancêtre.
L’Eternel a parlé.

La Bible du Semeur®

Texte copyright © 1992, 1999, 2015 Biblica, Inc.®

Utilisé avec la permission de Biblica, Inc.® Tous droits réservés.

En savoir plus sur La Bible du Semeur