Esaïe 40
BDS

Esaïe 40

40
Le livre de la consolation
La délivrance promise
1Réconfortez mon peuple, ╵oui, réconfortez-le !
dit votre Dieu.
2Et parlez au cœur de Jérusalem, ╵annoncez-lui
que son temps de corvée ╵est accompli,
que son péché est expié,
qu’elle a reçu de l’Eternel
deux fois le prix de ses péchés !
3On entend une voix crier :
« Dégagez un chemin ╵dans le désert ╵pour l’Eternel,
nivelez dans la steppe
une route pour notre Dieu#40.3 Cité en Mt 3.3 ; Mc 1.3 ; Jn 1.23 d’après l’ancienne version grecque. Les v. 3-5 sont cités en Lc 3.4-6.  !
4Toute vallée sera élevée,
toute montagne abaissée ╵ainsi que toutes les collines.
Les lieux accidentés ╵se changeront en plaine,
les rochers escarpés ╵deviendront des vallées.
5Alors la gloire ╵de l’Eternel ╵sera manifestée,
et tous les hommes ╵la verront à la fois.
L’Eternel l’a promis. »
6Une voix interpelle : ╵« Va, proclame un message ! »
Une autre lui répond : ╵« Que dois-je proclamer ?
– Que tout homme est pareil à l’herbe
et toute sa beauté ╵comme la fleur des champs#40.6 Les v. 6-8 sont cités en 1 P 1.24-25 d’après l’ancienne version grecque. Voir aussi Jc 1.10-11.  ;
7car l’herbe se dessèche ╵et la fleur se flétrit
quand le souffle de l’Eternel ╵passe dessus.
En vérité : les hommes ╵sont pareils à de l’herbe.
8Oui, l’herbe se dessèche ╵et la fleur se flétrit,
mais la parole ╵de notre Dieu
subsistera toujours. »
9O Sion, messagère ╵d’une bonne nouvelle,
gravis une haute montagne !
Crie avec force,
Jérusalem, ╵messagère d’une bonne nouvelle !
Oui, crie sans crainte,
annonce aux villes de Juda :
« Voici votre Dieu vient ! »
10Voici l’Eternel, le Seigneur ;
il vient avec puissance
et son bras lui assure ╵la souveraineté.
Voici : ses récompenses ╵sont avec lui,
et le fruit de son œuvre ╵va devant lui.
11Comme un berger, ╵il paîtra son troupeau
et il rassemblera ╵les agneaux dans ses bras.
Sur son sein, il les porte
et conduit doucement ╵les brebis qui allaitent#40.11 Voir Ez 34.15 ; Jn 10.11..
La grandeur de Dieu
12Qui a mesuré l’océan ╵dans le creux de sa main ?
Qui a déterminé les dimensions du ciel ╵avec la largeur de sa main ?
Qui a tassé dans un boisseau ╵toute la poussière du sol ?
Qui a bien pu peser ╵les montagnes sur la bascule
et les coteaux sur la balance ?
13Qui donc a mesuré ╵l’Esprit de l’Eternel ?
Qui a été son conseiller#40.13 Cité en Rm 11.34 ; 1 Co 2.16.  ?
14De qui Dieu a-t-il pris conseil
pour se faire éclairer ?
Qui lui a enseigné ╵la voie du droit ?
Qui lui a transmis le savoir
et lui a fait connaître ╵le chemin de l’intelligence ?
15Voici : les nations sont pour lui
comme la goutte d’eau ╵tombant d’un seau,
ou comme un grain de sable ╵sur le plateau de la balance.
Voici : les îles ╵et les régions côtières,
il les soulève ╵comme de la poussière.
16Les cèdres du Liban ╵ne suffiraient pas à nourrir ╵le feu de son autel,
tous les animaux qui y vivent ╵ne seraient pas assez nombreux ╵pour l’holocauste.
17Toutes les nations, à ses yeux, ╵sont comme rien.
Elles ont, pour lui, la valeur ╵du néant et du vide.
18A qui comparerez-vous Dieu ?
Et comment le représenterez-vous ?
19Une idole moulée, ╵un artisan la fond,
l’orfèvre la recouvre ╵d’un fin placage d’or
puis il l’orne de chaînettes d’argent.
20Celui qui est trop pauvre ╵pour une telle offrande
choisit un bois ╵qui ne pourrisse pas,
puis il s’en va chercher ╵un artisan habile
pour faire une statue ╵qui ne vacille pas.
21Ne le savez-vous pas ?
Ne l’avez-vous pas entendu ?
Cela ne vous a-t-il pas été déclaré ╵dès le commencement ?
N’avez-vous pas compris
la fondation du monde ?
22Or, pour celui qui siège ╵bien au-dessus ╵du cercle de la terre,
ses habitants ╵sont pareils à des sauterelles.
Il a tendu le ciel comme une toile
et il l’a déployé ╵comme une tente ╵pour l’habiter.
23Il réduit à néant ╵les princes de la terre
et fait évanouir ╵les dirigeants du monde.
24A peine ont-ils été plantés,
à peine ont-ils été semés,
à peine ont-ils poussé ╵quelque racine en terre,
que l’Eternel souffle sur eux
et les voilà qui sèchent
et qui sont emportés ╵comme un fétu de paille ╵par la tempête.
25« A qui voudriez-vous ╵me comparer ?
Qui serait mon égal ? »
demande le Dieu saint.
26Levez bien haut les yeux ╵et regardez :
qui a créé ces astres ?
C’est celui qui fait marcher ╵leur armée en bon ordre,
qui les convoque tous, ╵les nommant par leur nom.
Et grâce à sa grande puissance ╵et à sa formidable force,
pas un ne fait défaut.
27Pourquoi donc, ô Jacob, ╵parler ainsi ?
Et pourquoi dire, ô Israël :
« Mon sort échappe à l’Eternel,
et mon Dieu ne fait rien ╵pour défendre mon droit » ?
28Ne le sais-tu donc pas ?
Et n’as-tu pas appris
que l’Eternel est Dieu ╵de toute éternité ?
C’est lui qui a créé ╵les confins de la terre.
Il ne se lasse pas, ╵il ne s’épuise pas,
et son intelligence ╵ne peut être sondée.
29Il donne de la force ╵à qui est las
et il augmente la vigueur ╵de celui qui est épuisé.
30Les jeunes gens se lassent ╵et ils s’épuisent,
et même de robustes gaillards tombent,
31mais ceux qui comptent ╵sur l’Eternel ╵renouvellent leur force :
ils prennent leur envol ╵comme de jeunes aigles ;
sans se lasser, ils courent,
ils marchent en avant, ╵et ne s’épuisent pas.

La Bible du Semeur®

Texte copyright © 1992, 1999, 2015 Biblica, Inc.®

Utilisé avec la permission de Biblica, Inc.® Tous droits réservés.


En savoir plus sur La Bible du Semeur 2015

YouVersion utilise des cookies pour personnaliser votre expérience. En utilisant notre site Web, vous acceptez l'utilisation des cookies comme décrit dans notre Politique de confidentialité.