4
1Mais Dieu nous l’a promis : nous entrerons dans son repos, et cette promesse est toujours valable. Alors attention, personne parmi vous ne doit penser qu’il arrive trop tard ! 2On nous a annoncé la Bonne Nouvelle comme à nos ancêtres, mais la parole qu’ils ont entendue ne leur a servi à rien. Quand ils l’ont entendue, ils ne l’ont pas reçue en croyant en elle. 3Nous, nous avons cru, nous pouvons donc entrer dans le repos de Dieu. Dieu l’a dit :
« Dans ma colère, j’ai fait ce serment :
Ils n’entreront jamais dans le pays
où je leur ai préparé le repos. »
Pourtant, Dieu a fini son travail depuis la création du monde. 4En effet, il y a cette parole au sujet du septième jour : « Et Dieu s’est reposé le septième jour de tout son travail. »#4.4 Genèse 2.2. 5Dieu en parle aussi quand il dit : « Ils n’entreront jamais dans le pays où je leur ai préparé le repos. » 6Ceux qui ont reçu la Bonne Nouvelle les premiers n’ont pas obéi. Alors ils ne sont pas entrés dans le repos de Dieu. D’autres peuvent donc encore y entrer. 7C’est pourquoi Dieu fixe de nouveau un jour, et il l’appelle « aujourd’hui ». Il a parlé de ce jour-là beaucoup plus tard, par la bouche de David, dans le texte déjà cité :
« Aujourd’hui, si vous entendez la voix de Dieu,
ne fermez pas votre cœur ! »
8Si Josué avait conduit le peuple dans le repos de Dieu, Dieu ne parlerait pas, après cela, d’un autre jour. 9Cela veut dire qu’il y a encore un repos pour le peuple de Dieu. Il ressemble au repos du septième jour. 10En effet, celui qui entre dans le repos de Dieu, se repose, lui aussi, de son travail, comme Dieu s’est reposé du sien. 11C’est pourquoi, cherchons de tout notre cœur à entrer dans ce repos. Ainsi personne ne tombera en suivant le mauvais exemple de ceux qui n’ont pas obéi.
12La parole de Dieu est vivante, elle est pleine de force. Elle coupe mieux qu’une épée qui coupe des deux côtés. La parole de Dieu entre en nous en profondeur. Elle va jusqu’au fond de notre cœur, jusqu’aux articulations et jusqu’à la moelle. Elle juge les intentions et les pensées du cœur. 13Rien n’est caché pour Dieu. Tout ce qu’il a fait se présente ouvertement devant ses yeux. Son regard découvre tout, et c’est à lui que nous devons rendre compte.
C’est Dieu qui a établi Jésus comme grand-prêtre
14Nous avons un grand-prêtre puissant qui est arrivé jusqu’à Dieu : c’est Jésus, le Fils de Dieu. Alors gardons solidement ce que nous croyons. 15Le grand-prêtre que nous avons est capable de souffrir avec nous de nos faiblesses. En effet, comme nous, il a été tenté en toutes choses, mais lui n’a pas péché. 16Approchons-nous donc avec confiance du Dieu puissant qui nous aime. Près de lui, nous recevrons le pardon, nous trouverons son amour, et ainsi, il nous aidera au bon moment.
Charge les références dans la version secondaire...