Bonne Nouvelle selon Luc INTRODUCTION
PDV2017
INTRODUCTION
Le même auteur, appelé Luc, a écrit deux livres, la Bonne Nouvelle selon Luc et les Actes des Apôtres. Dans son premier livre, Luc s’adresse à des chrétiens qui ne sont pas d’origine juive et qui parlent grec. Il leur explique le sens des mots difficiles et les coutumes juives qu’ils ne connaissent pas. Ainsi, les non-Juifs du monde entier et de tous les temps peuvent comprendre que Jésus est leur Sauveur.
La Bonne Nouvelle selon Luc suit le plan général des trois premiers évangiles. Mais le livre développe particulièrement le récit du voyage de Jésus depuis la Galilée jusqu’à Jérusalem (9.51 à 19.28). Dans ce récit de la marche vers Jérusalem, là où Jésus doit mourir, Luc raconte des événements et des histoires qui ne sont pas dans les autres évangiles. C’est, par exemple, la visite de Jésus chez Marthe et Marie (10.38-42), l’histoire du bon Samaritain (10.29-37), celle du père qui retrouve son fils perdu (15.11-32).
L’auteur indique ce qui est pour lui particulièrement important dans le message et la vie de Jésus :
Dieu a envoyé Jésus-Christ pour sauver tous ceux qui sont prêts à l’accueillir. Jésus s’intéresse particulièrement aux gens méprisés : les pécheurs, les petits, les pauvres, les malades, les étrangers.
Les chrétiens auxquels Luc s’adresse possédaient sûrement des richesses. Luc rapporte plusieurs histoires racontées par Jésus qui parlent de la richesse, par exemple en 12.16-21 et au chapitre 16. Il propose aux disciples de Jésus d’utiliser la richesse pour Dieu et pour les autres.
Les disciples de Jésus sont en route avec lui, ils sont prêts à changer de vie, ils comprennent que Dieu est bon et aime tous les êtres humains. Dans les pays occupés par les Romains, les gens disent : « L’empereur est Seigneur. » Mais les chrétiens disent : « C’est Jésus-Christ qui est Seigneur. » En effet, Dieu a réveillé Jésus de la mort et lui a donné autorité sur tout. Dans l’évangile de Luc, Jésus est appelé Seigneur plus souvent que dans les autres évangiles.
Le livre de la Bonne Nouvelle selon Luc se termine à Jérusalem (chapitre 24), là où il a commencé (chapitres 1 et 2). Jésus s’est montré vivant à ses disciples, et ils sont très joyeux. Dès le début de sa vie publique, Jésus est rempli de l’esprit qui vient de Dieu, l’Esprit Saint (chapitres 3 et 4). Les disciples de Jésus vont aussi le recevoir (24.49). Comme Jésus, ils peuvent prier et chanter la bonté de Dieu.

© 2000 Société biblique française - Bibli'O

En savoir plus sur Parole de Vie 2017