Sortir du mode parallèle
 
7
Jésus guérit le serviteur d’un officier romain
1Quand Jésus a fini de dire tout cela aux gens, il entre dans la ville de Capernaüm. 2Là, il y a un officier de l’armée romaine. Cet officier a un serviteur très malade qui est mourant, et il l’aime beaucoup. 3Quand l’officier entend parler de Jésus, il envoie quelques anciens des Juifs pour lui demander : « Viens sauver mon serviteur ! » 4Les anciens arrivent auprès de Jésus, et ils le supplient en disant : « Cet homme mérite que tu fasses cela pour lui ! 5En effet, il aime notre peuple, et c’est lui qui a fait construire notre maison de prière. »
6Alors Jésus va avec les anciens. Il est presque arrivé à la maison. À ce moment-là, l’officier envoie des amis pour lui dire : « Seigneur, ne te dérange pas, je ne suis pas digne que tu entres chez moi. 7Voilà aussi pourquoi je n’ai pas osé venir moi-même vers toi. Mais dis seulement un mot, et mon serviteur sera guéri. 8Moi, j’obéis à un chef et je commande à des soldats. Je dis à l’un : “Va !” et il va. Je dis à un autre : “Viens !” et il vient. Je dis à mon serviteur : “Fais ceci !” et il le fait. »
9Quand Jésus entend cela, il admire l’officier. Il se retourne et dit à la foule qui le suit : « Je vous le dis, même dans le peuple d’Israël, je n’ai jamais trouvé une foi aussi grande. »
10Les amis que l’officier romain a envoyés retournent chez lui et ils trouvent le serviteur en bonne santé.
Jésus rend la vie au fils d’une veuve
11Ensuite, Jésus va dans une ville appelée Naïn. Ses disciples et une grande foule marchent avec lui. 12Au moment où il arrive à l’entrée de la ville, on conduit un mort au cimetière. C’est le fils unique d’une veuve. Beaucoup de gens de la ville accompagnent cette femme. 13Quand le Seigneur la voit, il est plein de pitié pour elle et il lui dit : « Ne pleure pas. » 14Il s’avance et il touche le cercueil. Les porteurs s’arrêtent. Jésus dit : « Jeune homme, réveille-toi ! C’est un ordre ! » 15Alors le mort s’assoit et il se met à parler. Jésus le rend à sa mère. 16Tous les gens sont effrayés, ils disent : « Gloire à Dieu ! Un grand prophète est arrivé chez nous ! Dieu est venu au secours de son peuple ! » 17Dans toute la Judée et dans les environs, on raconte ce que Jésus a fait.
La question de Jean-Baptiste
18Les disciples de Jean vont raconter toutes ces choses à leur maître. Alors Jean appelle deux de ses disciples. 19Il les envoie vers le Seigneur pour lui demander : « Est-ce que tu es le Messie qui doit venir ? Ou bien devons-nous en attendre un autre ? » 20Les disciples arrivent auprès de Jésus et lui disent : « Jean-Baptiste nous a envoyés vers toi pour te demander : “Est-ce que tu es le Messie qui doit venir ? Ou bien devons-nous en attendre un autre ?” »
21À ce moment-là, Jésus guérit beaucoup de malades, d’infirmes et de gens qui ont des esprits mauvais, et il donne la vue à beaucoup d’aveugles. 22Ensuite, il répond aux disciples de Jean : « Allez raconter à Jean ce que vous avez vu et entendu : les aveugles voient clair, les boiteux marchent bien, les lépreux sont guéris, les sourds entendent, les morts se réveillent, les pauvres reçoivent la Bonne Nouvelle. 23Il est heureux, celui qui ne refuse pas de croire en moi ! »
Jésus parle de Jean
24Les disciples envoyés par Jean repartent, et Jésus se met à parler de Jean aux foules qui sont là. Il leur dit : « Qu’est-ce que vous êtes allés regarder dans le désert ? Un roseau secoué par le vent ? 25Non ! Alors, qu’est-ce que vous êtes allés voir ? Un homme habillé de vêtements élégants ? Mais ceux qui ont de beaux vêtements et qui vivent dans la richesse habitent dans les palais des rois ! 26Qu’est-ce que vous êtes allés voir ? Un prophète ? Oui, je vous le dis, et même plus qu’un prophète ! En effet, Jean est celui que les Livres Saints annoncent 27quand Dieu dit :
“Je vais envoyer mon messager devant toi.
Il préparera le chemin pour toi#7.27 Malachie 3.1, voir aussi Exode 23.20..” »
28Jésus ajoute : « Je vous le dis : il n’y a jamais eu un homme plus important que Jean. Pourtant, celui qui est le plus petit dans le Royaume de Dieu est plus important que lui. 29Tout le monde a écouté Jean, même les employés des impôts. Ils ont dit : “Dieu veut nous sauver !”, et ils ont demandé le baptême de Jean. 30Mais les Pharisiens et les maîtres de la loi ont refusé ce que Dieu voulait pour eux, ils n’ont pas voulu du baptême de Jean. » 31Jésus dit encore : « À qui est-ce que je vais comparer les gens d’aujourd’hui ? À qui ressemblent-ils ? 32Ils ressemblent à des enfants assis sur la place du village. Les uns crient aux autres : “Pour vous, nous avons joué un air de flûte, mais vous n’avez pas dansé ! Nous avons chanté un chant de funérailles, mais vous n’avez pas pleuré !” 33En effet, Jean-Baptiste est venu, il ne mange pas de pain, il ne boit pas de vin, et vous dites : “Il est fou !” 34Le Fils de l’homme est venu, il mange et il boit, et vous dites : “Regardez ! Cet homme pense seulement à manger et à boire ! Il est l’ami des pécheurs et des employés des impôts !” 35Mais tous ceux qui acceptent la sagesse de Dieu reconnaissent qu’elle agit bien. »
Jésus dans la maison de Simon le Pharisien
36Un Pharisien invite Jésus à manger avec lui. Jésus entre dans la maison du Pharisien et il se met à table. 37À ce moment-là, une femme de la ville arrive, c’est une prostituée. Elle a appris que Jésus est dans la maison du Pharisien. Elle apporte un très beau vase, plein de parfum, 38et elle se place derrière Jésus, à ses pieds. Elle pleure. Elle se met à mouiller les pieds de Jésus avec ses larmes. Ensuite, elle les essuie avec ses cheveux, elle les embrasse et elle verse du parfum dessus. 39Le Pharisien qui a invité Jésus voit cela. Il se dit : « Cet homme n’est sûrement pas un prophète ! En effet, la femme qui le touche est une prostituée, et il ne le sait pas ! » 40Alors Jésus dit au Pharisien : « Simon, j’ai quelque chose à te dire. » Le Pharisien répond : « Parle, maître. » 41Jésus dit : « Quelqu’un a prêté de l’argent à deux hommes. L’un des deux lui doit 500 pièces d’argent, et l’autre 50, 42mais ils ne peuvent pas rembourser. Alors celui qui a prêté l’argent supprime leur dette à tous les deux. Quel est celui qui l’aimera le plus ? » 43Simon répond : « À mon avis, c’est celui à qui il a supprimé la plus grosse dette. » Jésus lui dit : « Tu as raison. »
44Puis il se tourne vers la femme, et il dit à Simon : « Tu vois cette femme ? Je suis entré dans ta maison, et tu ne m’as pas versé d’eau sur les pieds. Mais elle, elle m’a mouillé les pieds avec ses larmes et elle les a essuyés avec ses cheveux. 45Tu ne m’as pas embrassé, mais elle, depuis qu’elle est entrée, elle m’embrasse sans cesse les pieds. 46Tu n’as pas versé de parfum sur ma tête, mais elle, elle a versé du parfum sur mes pieds. 47C’est pourquoi je te dis une chose : ses nombreux péchés sont pardonnés, et c’est pour cela qu’elle a montré beaucoup d’amour. Mais celui à qui on pardonne peu montre peu d’amour. » 48Et Jésus dit à la femme : « Tes péchés sont pardonnés. » 49Ceux qui mangent avec lui se mettent à penser : « Qui est cet homme ? Il ose même pardonner les péchés ! »
50Mais Jésus dit à la femme : « Ta foi t’a sauvée. Va en paix ! »
7
1Now when he had ended all his sayings in the audience of the people, he entered into Capernaum.
2And a certain centurion's servant, who was dear unto him, was sick, and ready to die.
3And when he heard of Jesus, he sent unto him the elders of the Jews, beseeching him that he would come and heal his servant.
4And when they came to Jesus, they besought him instantly, saying, That he was worthy for whom he should do this:
5For he loveth our nation, and he hath built us a synagogue.
6Then Jesus went with them. And when he was now not far from the house, the centurion sent friends to him, saying unto him, Lord, trouble not thyself: for I am not worthy that thou shouldest enter under my roof:
7Wherefore neither thought I myself worthy to come unto thee: but say in a word, and my servant shall be healed.
8For I also am a man set under authority, having under me soldiers, and I say unto one, Go, and he goeth; and to another, Come, and he cometh; and to my servant, Do this, and he doeth it.
9When Jesus heard these things, he marvelled at him, and turned him about, and said unto the people that followed him, I say unto you, I have not found so great faith, no, not in Israel.
10And they that were sent, returning to the house, found the servant whole that had been sick.
11And it came to pass the day after, that he went into a city called Nain; and many of his disciples went with him, and much people.
12Now when he came nigh to the gate of the city, behold, there was a dead man carried out, the only son of his mother, and she was a widow: and much people of the city was with her.
13And when the Lord saw her, he had compassion on her, and said unto her, Weep not.
14And he came and touched the bier: and they that bare him stood still. And he said, Young man, I say unto thee, Arise.
15And he that was dead sat up, and began to speak. And he delivered him to his mother.
16And there came a fear on all: and they glorified God, saying, That a great prophet is risen up among us; and, That God hath visited his people.
17And this rumour of him went forth throughout all Judaea, and throughout all the region round about.
18And the disciples of John shewed him of all these things.
19And John calling unto him two of his disciples sent them to Jesus, saying, Art thou he that should come? or look we for another?
20When the men were come unto him, they said, John Baptist hath sent us unto thee, saying, Art thou he that should come? or look we for another?
21And in that same hour he cured many of their infirmities and plagues, and of evil spirits; and unto many that were blind he gave sight.
22Then Jesus answering said unto them, Go your way, and tell John what things ye have seen and heard; how that the blind see, the lame walk, the lepers are cleansed, the deaf hear, the dead are raised, to the poor the gospel is preached.
23 And blessed is he, whosoever shall not be offended in me.
24And when the messengers of John were departed, he began to speak unto the people concerning John, What went ye out into the wilderness for to see? A reed shaken with the wind?
25 But what went ye out for to see? A man clothed in soft raiment? Behold, they which are gorgeously apparelled, and live delicately, are in kings' courts.
26 But what went ye out for to see? A prophet? Yea, I say unto you, and much more than a prophet.
27 This is he, of whom it is written, Behold, I send my messenger before thy face, which shall prepare thy way before thee.
28 For I say unto you, Among those that are born of women there is not a greater prophet than John the Baptist: but he that is least in the kingdom of God is greater than he.
29And all the people that heard him, and the publicans, justified God, being baptized with the baptism of John.
30But the Pharisees and lawyers rejected the counsel of God against themselves, being not baptized of him.
31And the Lord said, Whereunto then shall I liken the men of this generation? and to what are they like?
32 They are like unto children sitting in the marketplace, and calling one to another, and saying, We have piped unto you, and ye have not danced; we have mourned to you, and ye have not wept.
33 For John the Baptist came neither eating bread nor drinking wine; and ye say, He hath a devil.
34 The Son of man is come eating and drinking; and ye say, Behold a gluttonous man, and a winebibber, a friend of publicans and sinners!
35 But wisdom is justified of all her children.
36And one of the Pharisees desired him that he would eat with him. And he went into the Pharisee's house, and sat down to meat.
37And, behold, a woman in the city, which was a sinner, when she knew that Jesus sat at meat in the Pharisee's house, brought an alabaster box of ointment,
38And stood at his feet behind him weeping, and began to wash his feet with tears, and did wipe them with the hairs of her head, and kissed his feet, and anointed them with the ointment.
39Now when the Pharisee which had bidden him saw it, he spake within himself, saying, This man, if he were a prophet, would have known who and what manner of woman this is that toucheth him: for she is a sinner.
40And Jesus answering said unto him, Simon, I have somewhat to say unto thee. And he saith, Master, say on.
41 There was a certain creditor which had two debtors: the one owed five hundred pence, and the other fifty.
42 And when they had nothing to pay, he frankly forgave them both. Tell me therefore, which of them will love him most?
43Simon answered and said, I suppose that he, to whom he forgave most. And he said unto him, Thou hast rightly judged.
44And he turned to the woman, and said unto Simon, Seest thou this woman? I entered into thine house, thou gavest me no water for my feet: but she hath washed my feet with tears, and wiped them with the hairs of her head.
45 Thou gavest me no kiss: but this woman since the time I came in hath not ceased to kiss my feet.
46 My head with oil thou didst not anoint: but this woman hath anointed my feet with ointment.
47 Wherefore I say unto thee, Her sins, which are many, are forgiven; for she loved much: but to whom little is forgiven, the same loveth little.
48And he said unto her, Thy sins are forgiven.
49And they that sat at meat with him began to say within themselves, Who is this that forgiveth sins also?
50And he said to the woman, Thy faith hath saved thee; go in peace.