En parallèle
INTRODUCTION
La Bonne Nouvelle selon Jean a sans doute été écrite pour des communautés chrétiennes vivant en Syrie ou en Asie Mineure, la Turquie actuelle.
Le livre a un plan, un contenu et un vocabulaire différents des autres évangiles. Il donne beaucoup d’importance au sens caché des paroles et des actes de Jésus.
La première partie du livre (chapitres 1 à 12) raconte sept actions extraordinaires de Jésus. Elles sont appelées des signes parce qu’elles montrent que Jésus est le Fils de Dieu. Cette partie raconte aussi des rencontres de Jésus, par exemple avec un chef religieux juif (chapitre 3), avec une femme de Samarie (chapitre 4), avec des malades (chapitres 5 et 9). Dans son enseignement, Jésus se présente comme le pain qui permet de vivre, le berger qui conduit les êtres humains vers Dieu le Père, et la lumière qui éclaire le monde. Jésus montre ainsi à tous qui il est.
La deuxième partie du livre (chapitres 13 à 21) prépare et raconte le moment où Jésus doit quitter le monde pour aller vers son Père. Jésus parle à ses disciples, il leur donne des conseils pour le temps où il ne sera plus avec eux (chapitres 13 à 16). Puis Jésus prie Dieu, son Père, et lui confie ses disciples (chapitre 17).
Le récit des événements qui entourent la mort de Jésus (chapitres 18 et 19) a beaucoup d’éléments communs avec ceux de Matthieu, Marc et Luc sur le même sujet.
Le jour de Pâques, Jésus se montre vivant à ses disciples (chapitres 20 et 21). L’auteur de l’évangile dit alors ceci : il a écrit son livre pour que ceux qui n’ont pas vu Jésus croient, eux aussi, en lui (20.29-31).
La Bonne Nouvelle selon Jean parle très souvent des Juifs comme d’un groupe particulier. L’expression désigne les adversaires de Jésus, en général les chefs religieux qui s’opposent à lui. Jésus lui-même est juif et ses premiers disciples aussi. Quand Jean parle des Juifs, l’expression n’a pas un sens national. Cela concerne tous les êtres humains qui s’opposent à Jésus-Christ.
L’évangile de Jean ne raconte pas la naissance de Jésus ni le début de sa vie publique. Mais dans une longue introduction, il explique que Jésus-Christ est la Parole de Dieu, qui existe avec Dieu depuis toujours (1.1-18). Jésus, Parole de Dieu, est venu vivre avec les êtres humains. Ainsi ils peuvent devenir enfants de Dieu. Dans sa vie sur la terre, Jésus reste dans une relation très forte avec le Père. Il est l’envoyé du Père dans le monde. Tous ceux qui cherchent Dieu avec amour peuvent le connaître par lui.