Ésaïe 9
PDV2017
9
1Le peuple qui marche dans la nuit
voit une grande lumière.
Pour ceux qui vivent dans le pays de l’obscurité,
une lumière se met à briller.
2 Seigneur, tu les inondes de bonheur,
tu fais grandir leur joie.
Ils se réjouissent devant toi
comme on se réjouit en faisant les récoltes,
comme on crie de joie
en partageant les richesses des ennemis vaincus.
3Oui, tu arraches ton peuple
au pouvoir qui pèse sur lui.
Le bâton qui blesse ses épaules,
le fouet qui le frappe,
tu les brises comme tu l’as fait
le jour où tu as vaincu les Madianites#9.3 Voir Juges 7..
4Toutes les chaussures des ennemis
qui font trembler le sol,
tous les habits couverts de sang
sont dévorés par le feu.
5Un enfant est né pour nous,
un fils nous est donné.
Il a reçu l’autorité d’un roi.
On lui donne pour nom :
Conseiller merveilleux, Dieu fort,
Père pour toujours, Prince de la paix.
6Il étendra son autorité
et assurera une paix sans fin.
Il occupera le siège royal de David
et dirigera son royaume.
Il l’établira et le rendra solide
en faisant respecter le droit et la justice,
dès maintenant et pour toujours.
Voilà ce que le Seigneur de l’univers fera à cause de son brûlant amour.
La colère du Seigneur frappe le royaume d’Israël
7Le Seigneur lance sa parole
contre le peuple de Jacob,
oui, elle est tombée sur le royaume d’Israël.
8Tout le monde le sait,
tout Éfraïm#9.8 Éfraïm, c’est-à-dire le royaume d’Israël ou royaume du Nord. Sa capitale était Samarie. et les habitants de Samarie le savent.
Le cœur plein d’orgueil, ces gens disaient :
9« Les murs de briques sont tombés,
nous les reconstruirons
avec des pierres taillées.
Les poutres en bois ordinaire sont tombées,
nous les remplacerons par des poutres de cèdre. »
10Alors le Seigneur a dressé contre Israël
les ennemis assyriens de Ressin#9.10 Ressin : le roi de Syrie. Voir Ésaïe 7.1.
et il a encouragé leurs adversaires :
11les Syriens à l’est, les Philistins à l’ouest.
Ceux-ci ont dévoré le royaume d’Israël avec appétit.
Malgré cela,
la colère du Seigneur ne se calme pas,
son poing reste levé.
12Le Seigneur a frappé son peuple,
mais Israël n’est pas revenu vers lui,
il ne s’est pas tourné
vers le Seigneur de l’univers.
13Alors, en un jour,
le Seigneur a coupé en Israël
la tête et la queue,
la branche de palmier et le roseau.
14Les anciens et les notables,
c’est la tête,
les prophètes qui enseignent des mensonges,
c’est la queue.
15Les dirigeants ont trompé ce peuple,
et ceux qu’ils dirigeaient
ont pris un mauvais chemin.
16C’est pourquoi le Seigneur est sévère
avec leurs jeunes gens,
il n’a pas pitié de leurs orphelins
et de leurs veuves.
En effet, ce sont tous des gens mauvais
qui font le mal,
et tout ce qu’ils disent est horrible.
Malgré cela,
la colère du Seigneur ne se calme pas,
son poing reste levé.
17Oui, la méchanceté brûle comme un feu
qui dévore les épines de toutes sortes.
Il gagne les buissons de la forêt
et fait monter vers le ciel
des colonnes de fumée.
18À cause de la colère du Seigneur de l’univers,
le pays est en flammes.
On dirait que le feu dévore le peuple.
Personne n’a pitié de son frère.
19Les gens déchirent à droite et ils ont encore faim.
Ils dévorent à gauche et ils ne sont pas rassasiés.
Chacun s’attaque à son prochain :
20la tribu de Manassé attaque celle d’Éfraïm,
la tribu d’Éfraïm attaque celle de Manassé,
et toutes les deux sont contre la tribu de Juda.
Malgré cela,
la colère du Seigneur ne se calme pas,
son poing reste levé.

© 2000 Société biblique française - Bibli'O

En savoir plus sur Parole de Vie 2017