Ésaïe 33
PDV2017
33
Malheur à celui qui détruit tout !
1Malheur à toi qui détruis tout#33.1 Cette malédiction s’adresse sans doute à l’Assyrie.
et qui n’es pas détruit !
Malheur à toi qui trahis les autres
et qui n’es pas trahi !
Quand tu auras fini de détruire,
tu seras détruit,
quand tu auras fini de trahir,
tu seras trahi.
2 Seigneur, aie pitié de nous !
Nous mettons notre confiance en toi.
Chaque matin, sois notre force,
et notre sauveur au moment du malheur.
3Quand les peuples entendent ta voix,
ils s’enfuient.
Dès que tu te mets debout,
ils partent de tous côtés.
4Alors le pillage commence,
on croirait voir des criquets.
On se jette sur les richesses
comme un nuage de sauterelles.
5Le Seigneur est plus grand que tout,
car il habite un lieu élevé.
Il a établi à Jérusalem
le respect du droit et la justice.
6Et toi, peuple du Seigneur,
tu pourras vivre en sécurité.
La sagesse et la connaissance
sont des richesses qui sauvent.
Le respect du Seigneur,
voilà ton trésor.
Le Seigneur va agir
7Voici que les gens d’Ariel#33.7 Voir Ésaïe 29.1 et la note. poussent des cris dans les rues.
Les messagers de paix pleurent amèrement.
8Les routes sont vides,
personne ne passe sur les chemins.
Les accords ne sont pas respectés,
les témoins sont rejetés,
on méprise tout le monde.
9Le pays en deuil se dessèche.
Les montagnes du Liban, couvertes de honte, sont toutes sèches.
La plaine du Saron ressemble à un désert.
Les monts du Bachan et du Carmel n’ont plus d’arbres.
10Le Seigneur dit :
« Maintenant je vais agir,
maintenant je vais me lever,
je vais montrer ma grandeur.
11Les projets que vous avez faits
ne sont que de l’herbe sèche.
Quand ils se réalisent,
c’est seulement de la paille.
12Votre propre souffle
vous détruira comme un feu.
Les autres peuples seront brûlés
et deviendront de la cendre.
Comme des branches d’épines coupées,
ils seront jetés au feu.
13Vous qui êtes loin,
écoutez ce que j’ai fait.
Et vous qui êtes près,
reconnaissez ma puissance. »
14À Sion, les coupables sont effrayés,
les gens mauvais tremblent de peur.
Ils demandent :
« Qui de nous pourra tenir
près de ce feu dévorant ?
Qui de nous pourra rester près de ces flammes
qui ne s’éteignent jamais ? »
15– C’est l’homme qui vit
en faisant ce qui est juste,
et qui dit la vérité.
Voici comment il se conduit :
il refuse les avantages
obtenus par la violence,
il repousse ceux qui veulent l’acheter
avec des cadeaux.
Il ferme ses oreilles
quand on parle de tuer quelqu’un.
Il ferme les yeux
pour ne pas voir le mal.
16Cet homme-là habitera en sécurité sur les hauteurs.
Il aura pour abri les fentes des rochers.
Il aura toujours à manger,
et toujours de l’eau à boire.
Jérusalem deviendra un lieu sûr
17Tu pourras admirer le roi dans toute sa beauté,
tu verras le pays dans toute son étendue.
18Tu réfléchiras à ce qui t’effrayait
et tu te demanderas :
« Où sont donc les hommes
qui vérifiaient et comptaient les impôts ?
Où sont ceux qui contrôlaient les murs de défense ? »
19Tu ne verras plus ce peuple orgueilleux,
ces gens qui parlent une langue obscure,
une langue étrangère que personne ne comprend.
20Regarde Jérusalem, vois Sion,
la ville de nos fêtes.
Elle t’apparaîtra comme un lieu sûr,
comme une tente qu’on ne déplace plus.
On n’arrachera jamais ses piquets,
on n’enlèvera jamais ses cordes.
21C’est là que le Seigneur montrera
qu’il est magnifique.
Ce sera une région de grands fleuves
et de larges canaux.
Les navires de guerre n’y passeront pas,
les grands bateaux ne la traverseront pas.
22Le Seigneur est notre chef,
c’est lui qui nous conduit.
Le Seigneur est notre roi,
c’est lui qui nous sauve.
23Les cordes des ennemis ne sont plus serrées,
elles ne tiennent plus le mât du bateau#33.23 Le mât d’un bateau est un long poteau dressé sur le pont..
On ne peut plus monter la voile.
C’est pourquoi on se partagera
d’immenses richesses.
Même les boiteux participeront au pillage.
24Aucun habitant de Jérusalem ne dira :
« Je suis malade. »
Le peuple de cette ville
recevra le pardon de ses fautes.

© 2000 Société biblique française - Bibli'O

En savoir plus sur Parole de Vie 2017