Proverbes 31
NBS

Proverbes 31

31
Conseils à un roi
1 # 31.1 LXX place les v. 1-9 de ce chapitre après 30.15-33, c.-à-d. (cf. 30.15n) avant les chapitres 25–29. En revanche LXX comme le texte hébreu traditionnel ont 31.10-31 à la fin du livre. – du roi Lemouel. Sentence : certains lisent de Lemouel, roi de Massa (voir 30.1n). – sa mère... : ces conseils destinés au roi sont attribués à une femme, ce qui est exceptionnel dans l’A.T. mais correspond à une tendance caractéristique de la littérature de sagesse (voir ♦) ; cf. 1.8+. – l’instruisit ou le corrigea 1.2n ; 9.7n. Paroles du roi Lemouel. Sentence par laquelle sa mère l’instruisit.
2 # 31.2 Que te dirai-je : litt. quoi ; autre traduction possible non ; LXX que garderas-tu, mon enfant ? Quoi ? les paroles de Dieu. Mon fils unique, je te parle, mon fils. Quoi, fils de mon ventre ? Quoi, fils de mes vœux ? fils : le terme correspondant apparaît ici dans sa forme araméenne ( bar ). – fils de mon ventre Es 49.15 ; voir aussi Gn 15.4n ; Jb 19.17. Que te dirai-je, mon fils ? Que te dirai-je, fils de mon ventre ?
Que te dirai-je, fils de mes vœux ?
3 # 31.3 Ne livre pas... : comparer les v. 2-9 avec 3.4 ; 5.1-14 ; 6.20-35 ; 16.12s ; 29.14 ; voir aussi Dt 17.15-20 ; 1R 11.4 ; Ec 10.16s. – tes voies : certains modifient le texte hébreu traditionnel pour lire tes cuisses (ou tes flancs ), ou encore tes caresses. Ne livre pas ta vigueur aux femmes,
tes voies à celles qui perdent les rois.
4 # 31.4 vin / alcool v. 6 ; 20.1 ; Lv 10.9n. Ce n’est pas aux rois, Lemouel,
ce n’est pas aux rois de boire du vin,
ni aux princes de rechercher de l’alcool,
5 # 31.5 les pauvres ou les affligés. de peur qu’en buvant ils n’oublient ce qui a été prescrit
et ne dénaturent la cause de tous les pauvres.
6Donnez de l’alcool à celui qui va disparaître,
du vin à celui qui est amer ;
7qu’il boive et qu’il oublie sa pauvreté,
qu’il ne se souvienne plus de sa peine !
8 # 31.8 de tous les délaissés : litt. de tous les fils de ce qui passe. Ouvre ta bouche pour le muet,
pour la cause de tous les délaissés.
9Ouvre ta bouche, juge avec justice
et défends la cause du pauvre et du déshérité.
Portrait de la femme de valeur
10 # 31.10 Qui trouvera... : à partir d’ici commence un poème alphabétique : les initiales des 22 vers correspondent à l’ordre des lettres dans l’alphabet hébreu ; cf. Ps 9.1n ; 25.1n. – une femme de valeur : cf. v. 29 ; 12.4n. Cet éloge de la femme parfaite a parfois été compris allégoriquement, comme une description de la Sagesse personnifiée (cf. 8.22ss). Sur l’ensemble de ce poème, cf. 14.1 ; 1P 3.1-6. Qui trouvera une femme de valeur ?
Son prix dépasse de loin celui des coraux.
11 # 31.11 le bénéfice : litt. le butin. Le cœur de son mari a confiance en elle,
et le bénéfice ne manque pas.
12Elle lui fait du bien, et non pas du mal,
tous les jours de sa vie.
13 # 31.13 Elle se procure : litt. elle cherche . – travaille... : autre traduction se consacre à ses activités. Elle se procure de la laine et du lin
et travaille de ses mains avec plaisir.
14Elle est comme les bateaux d’un marchand,
elle fait venir son pain de loin.
15 # 31.15 ses instructions : autre traduction leurs rations ; cf. 27.27. Elle se lève lorsqu’il fait encore nuit,
elle donne de quoi manger à sa maison,
elle donne ses instructions à ses servantes.
16 # 31.16 du fruit de ses mains : c.-à-d. du produit de son travail ; expression analogue v. 31. – elle plante : autre lecture traditionnelle il plante. Elle pense à un champ et elle l’acquiert ;
du fruit de ses mains elle plante une vigne.
17Elle ceint ses reins de force,
elle affermit ses bras.
18 # 31.18 ce qu’elle gagne : autres traductions son commerce ; son activité. Elle sent que ce qu’elle gagne est bon ;
sa lampe ne s’éteint pas la nuit.
19 # 31.19 tiennent ou tiennent ferme 5.5n. Elle met la main à la quenouille,
ses mains tiennent le fuseau.
20Elle ouvre ses mains pour le pauvre,
elle tend la main au déshérité.
21 # 31.21 d’écarlate : cf. Ex 25.4n ; des versions anciennes ont lu un mot très voisin qui signifierait double ou doublé, et pourrait désigner des vêtements chauds. Elle ne craint pas la neige pour sa maison :
toute sa maison est vêtue d’écarlate.
22 # 31.22 couvertures 7.16n. Elle se fait des couvertures,
elle a des vêtements de fin lin et de pourpre rouge.
23 # 31.23 reconnu : litt. connu . – aux portes ( de la ville est sous-entendu dans le texte) : cf. v. 31 ; Dt 16.18n. – lorsqu’il est assis : position de celui qui juge. Son mari est reconnu aux portes de la ville,
lorsqu’il est assis avec les anciens du pays.
24 # 31.24 des sous-vêtements : le terme correspondant est au singulier (collectif ?) ; sur ce terme rare, voir Jg 14.12ns ; Es 3.23. – des ceintures : litt. une ceinture . – au marchand : litt. au Cananéen, type du marchand ambulant (cf. Jb 40.30). Elle fait des sous-vêtements et les vend,
elle livre des ceintures au marchand.
25 # 31.25 de l’avenir : litt. du jour d’après. Elle est revêtue de force et de dignité,
elle se rit de l’avenir.
26 # 31.26 Cf. v. 1 ; 6.20. – sa langue... : litt. un enseignement (ou une loi, 1.8n) de fidélité est sur sa langue. Elle ouvre la bouche avec sagesse,
sa langue enseigne la fidélité.
27Elle surveille la marche de sa maison,
elle ne mange pas le pain de la paresse.
28Ses fils se lèvent, ils la déclarent heureuse ;
son mari se lève, il la loue.
29 # 31.29 Beaucoup de filles... : cf. Ct 6.8s. Beaucoup de filles ont montré leur valeur ;
toi, tu les surpasses toutes.
30 # 31.30 la femme qui craint le S eigneur : on pourrait aussi comprendre la femme (qui est) la crainte du Seigneur ; cf. 1.7+.La grâce est trompeuse et la beauté futile ;
la femme qui craint le Seigneur, voilà celle qui sera louée.
31 # 31.31 fruit de ses mains : cf. v. 16n. – la louent : la formule hébraïque ( wihalelouha ) rappelle la formule des Psaumes, louez le S eigneur (halelou-Yah, d’où alléluia, voir Ps 104.35n).Donnez-lui du fruit de ses mains ;
qu’aux portes de la ville ses œuvres la louent !

Copyright © 2002, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

En savoir plus sur Nouvelle Bible Segond