Première aux Corinthiens 11
NBS

Première aux Corinthiens 11

11
1 # 11.1 4.16 ; cf. Ga 4.12 ; Ep 5.1 ; Ph 3.17 ; 4.9 ; 1Th 1.6 ; 2.14 ; 2Th 3.7,9 ; Hé 6.12 ; 13.7. Imitez-moi, comme moi-même j’imite le Christ.
L’homme et la femme devant le Seigneur
2 # 11.2 Je vous félicite : autre traduction je vous loue ; même verbe v. 17,22 ; Lc 16.8 ; Rm 15.11n. – retenant... 15.2. – traditions et transmises rendent un substantif et un verbe apparentés ; cf. v. 23 ; 15.3 ; 2Th 2.15 ; 2P 2.21 ; Jd 3 ; cf. Mt 11.27n ; Mc 7.13n ; Ga 1.14 ; Col 2.8 ; voir aussi Rm 6.17n ; 2Th 3.6. Je vous félicite de ce que vous vous souvenez de moi à tous égards, en retenant les traditions telles que je vous les ai transmises.
3 # 11.3 Je veux... Col 2.1 ; cf. Rm 1.13+. – la tête : autre traduction le chef (au sens de commandant, conducteur, peut-être aussi protecteur ) ; en grec le terme correspondant peut également évoquer l’origine (p. ex. la source d’un fleuve ; cf. v. 8s). Dans la suite du passage Paul joue sans doute sur plusieurs acceptions possibles du même mot grec. – homme / Christ : cf. Ep 4.15. – femme / homme Ep 5.23 ; cf. Gn 3.16. – Dieu / Christ 3.23 ; 15.27s. Je veux cependant que vous le sachiez : la tête de tout homme, c’est le Christ ; la tête de la femme, c’est l’homme ; et la tête du Christ, c’est Dieu. 4#11.4 parle en prophète 14.1+. – la tête couverte : autre traduction avec un voile qui pend de sa tête ; le texte pourrait s’opposer à la coutume juive consistant à se couvrir la tête pour prier, mais il n’est pas certain que cette coutume ait déjà été en vigueur au Ier s. apr. J.-C. ; cf. 2Co 3.18. – fait honte à sa tête : expression ambiguë ; on peut comprendre ou bien déshonore celui qui est sa tête (ou son chef, cf. v. 3n), ou bien déshonore sa propre tête, c.-à-d. se déshonore lui-même (cf. v. 3-7, 13-15).Tout homme qui prie ou qui parle en prophète la tête couverte fait honte à sa tête. 5#11.5 Voir v. 4n ; cf. 14.33-36.Mais toute femme qui prie ou qui parle en prophétesse la tête non couverte d’un voile fait honte à sa tête : c’est comme si elle était rasée. 6#11.6 Cf. Gn 24.65.Si une femme ne se couvre pas d’un voile, qu’elle se coupe aussi les cheveux ! Et s’il est choquant qu’une femme ait les cheveux coupés ou rasés, qu’elle se couvre d’un voile ! 7#11.7 Cf. Gn 1.26ns ; 5.1 ; 9.6 ; cf. 2Co 4.4+ ; Jc 3.9. – Voir gloire.Un homme ne doit pas se couvrir la tête d’un voile, puisqu’il est l’image et la gloire de Dieu ; la femme, elle, est la gloire de l’homme. 8#11.8 Gn 2.21s ; 1Tm 2.13.En effet, ce n’est pas l’homme qui a été tiré de la femme, mais la femme de l’homme ; 9#11.9 Gn 2.18.et ce n’est pas l’homme qui a été créé à cause de la femme, mais la femme à cause de l’homme. 10#11.10 Autre traduction si la femme doit avoir..., c’est à cause... une marque d’autorité : litt. une autorité ou un pouvoir ; le terme ainsi traduit s’applique en général à une autorité exercée plutôt que subie ; il peut aussi être rendu par droit (8.9n ; 9.4-6 etc.), possession (7.37n ; cf. Mc 1.22n ; Jn 10.17s) ; on pourrait également comprendre un signe de son droit (de parler en prophétesse ou de prier, v. 3). – à cause des anges : cf. 6.3 ; Gn 6.2 ; Dt 23.15 ; Ps 138.1n ; Ep 3.10 ; Testament de Ruben 5.1-6 : « Parce qu’elles (les femmes) n’ont pas d’autorité ou de pouvoir sur l’homme, elles usent d’artifices dans leurs attitudes... Fuyez donc la luxure, mes enfants, et interdisez à vos femmes et à vos filles de parer leur tête et leur visage pour tromper l’esprit... C’est ainsi qu’elles séduisirent les Veilleurs (= les anges) qui existaient avant le déluge. » Règlement de la Guerre (Qumrân) 7.5s (cf. Dt 23.10ss) : « Nul homme qui ne sera en état de pureté à cause de son flux au jour du combat ne descendra avec eux ; car les anges de sainteté accompagneront leurs armées. »C’est pourquoi la femme doit avoir sur la tête une marque d’autorité, à cause des anges. 11#11.11 Cf. 7.4s ; Ga 3.28.Toutefois, dans le Seigneur, la femme n’est pas sans l’homme, ni l’homme sans la femme. 12#11.12 Cf. v. 8.En effet, tout comme la femme a été tirée de l’homme, de même l’homme naît par la femme ; et tout vient de Dieu.
13 # 11.13 Jugez-en : cf. 10.15. – par vous-mêmes : autre traduction entre vous. Jugez-en par vous-mêmes : convient-il qu’une femme prie Dieu sans être couverte d’un voile ? 14La nature elle-même ne vous enseigne-t-elle pas qu’il est déshonorant pour l’homme de porter des cheveux longs, 15#11.15 Car déjà... : litt. car la chevelure lui (ce pronom est absent de certains mss) a été donnée en guise d’habit.alors que pour la femme c’est une gloire ? Car déjà sa chevelure l’habille. 16#11.16 se plaît à contester : autre traduction se considère comme contestataire (expression analogue en 3.18 ; 14.37). – Eglises de Dieu : cf. 1.2 ; 14.33 ; 16.19 ; 1Th 2.14 ; 2Th 1.4.Mais si quelqu’un se plaît à contester, nous n’avons pas une telle habitude, et les Eglises de Dieu non plus.
Le repas du Seigneur
17 # 11.17 V. 2+. – injonction : cf. 7.10. Si je ne vous félicite pas en formulant cette injonction, c’est que vous vous réunissez, non pas pour le meilleur, mais pour le pire. 18#11.18 j’apprends : cf. 1.11 ; 5.1 ; 16.17. – lorsque vous vous réunissez 14.26. – en Eglise ou en assemblée. – divisions 1.10n-12 ; 3.3.D’abord, j’apprends que lorsque vous vous réunissez en Eglise, il y a parmi vous des divisions – et je le crois en partie. 19#11.19 Il faut... : cf. 15.25,53. – des dissensions : autre traduction des partis (Ac 5.17n ; 24.5+) ; le terme grec correspondant a donné notre mot hérésie(s) (2P 2.1n) ; cf. Ga 5.20 ; Tt 3.10. – résistent à l’épreuve : autre traduction sont dignes d’approbation ; un verbe apparenté est traduit par s’examiner au v. 28 ; cf. 3.13n ; même terme en Rm 16.10 (qui a fait ses preuves) ; voir aussi Dt 13.4 ; Mt 18.7 ; 1Jn 2.19.Il faut bien qu’il y ait aussi des dissensions entre vous, pour que ceux d’entre vous qui résistent à l’épreuve puissent se manifester. 20#11.20 prendre part au dîner : litt. manger le dîner ; le terme grec désigne le repas du soir. – du Seigneur : le texte grec emploie un adjectif qu’on pourrait traduire par seigneurial ou dominical, qui n’apparaît qu’ici et en Ap 1.10n.Donc, lorsque vous vous réunissez, ce n’est pas pour prendre part au dîner du Seigneur ; 21#11.21 se hâte de prendre : autre traduction prend pour soi, cf. v. 33 ; l’expression son propre dîner est sans doute à comprendre par opposition au dîner du Seigneur (v. 20).car au moment de manger, chacun se hâte de prendre son propre dîner, de sorte que l’un a faim tandis que l’autre est ivre. 22#11.22 en faisant honte... : cf. Jc 2.5s. – féliciter v. 2+.N’avez-vous pas des maisons pour manger et boire ? Ou bien méprisez-vous l’Eglise de Dieu en faisant honte à ceux qui n’ont rien ? Que dois-je vous dire ? Dois-je vous féliciter ? Sur ce point, je ne vous félicite pas.
Mt 26.26-28 ; Mc 14.22-24 ; Lc 22.19-20
23 # 11.23 j’ai reçu du Seigneur 7.10+ ; 15.3 ; cf. Ga 1.11s. – où il allait être livré : litt. où il était livré . – prit du pain... Mt 26.26-28}}. Car moi, j’ai reçu du Seigneur ce que je vous ai transmis : le Seigneur Jésus, dans la nuit où il allait être livré, prit du pain ; 24#11.24 avoir rendu grâce : cf. Mt 26.27n. – qui est pour vous : quelques mss portent qui est rompu (ou brisé, ou encore donné) pour vous ; cf. Lc 22.19. – en mémoire de : cf. Lv 24.7 ; Ps 38.1 ; 70.1.après avoir rendu grâce, il le rompit et dit : « C’est mon corps, qui est pour vous ; faites ceci en mémoire de moi. » 25#11.25 l’alliance nouvelle : cf. Jr 31.31 ; 2Co 3.6 ; cf. Hé 7.22+. – en mon sang : cf. Ex 24.6-8 ; Za 9.11.Il fit de même avec la coupe, après le dîner, en disant : « Cette coupe est l’alliance nouvelle en mon sang ; faites ceci en mémoire de moi, toutes les fois que vous en boirez. » 26#11.26 jusqu’à ce qu’il vienne 16.22n ; Mt 26.29 ; Ap 22.20+.Car toutes les fois que vous mangez ce pain et que vous buvez cette coupe, c’est la mort du Seigneur que vous annoncez, jusqu’à ce qu’il vienne.
27 # 11.27 Cf. Hé 6.6+ ; 10.29. – indignement : cette remarque vise de toute évidence les problèmes évoqués v. 20ss. – coupable envers : cf. Jc 2.10. C’est pourquoi celui qui mange le pain ou boit la coupe du Seigneur indignement sera coupable envers le corps et le sang du Seigneur. 28#11.28 s’examine ou se mette à l’épreuve ; cf. v. 19n ; 3.13n ; Rm 1.28n ; 2Co 13.5n ; voir aussi Mt 26.22ss.Que chacun s’examine plutôt lui-même, et qu’ainsi il mange du pain et boive de la coupe ; 29#11.29 discerner : cf. v. 31n. – le corps : quelques mss précisent le corps du Seigneur ; cf. v. 31n ; 10.16s ; voir aussi Col 1.18n ; 2.17n.car celui qui mange et boit sans discerner le corps mange et boit un jugement contre lui-même. 30#11.30 infirmes Mt 14.14n. – se sont endormis dans la mort : litt. se sont endormis, 7.39n ; 15.6+ ; 1Th 4.13 ; 5.10 ; cf. Mt 9.24+.C’est pour cela qu’il y a parmi vous beaucoup de malades et d’infirmes, et qu’un assez grand nombre se sont endormis dans la mort. 31#11.31 Si nous nous jugions : autre traduction si nous nous discernions ; le verbe grec, qui apparaît aussi au v. 29 (cf. 12.10), est dérivé de celui qui est traduit par juger dans la suite (nous ne serions pas jugés) ; cf. v. 28 ; voir aussi Rm 14.22s.Si nous nous jugions nous-mêmes, nous ne serions pas jugés. 32#11.32 Cf. 1P 4.17. – nous corrige Hé 12.5-10. – afin que nous ne soyons pas condamnés, autre dérivé du verbe correspondant à juger (v. 31n) ; cf. 5.5.Mais par ses jugements le Seigneur nous corrige, afin que nous ne soyons pas condamnés avec le monde.
33 # 11.33 Cf. v. 21n. Ainsi, mes frères, lorsque vous vous réunissez pour le repas, attendez-vous les uns les autres. 34#11.34 je les réglerai... : cf. 7.1+,17+. – quand je viendrai 4.19+.Si quelqu’un a faim, qu’il mange chez lui, afin que vous ne vous réunissiez pas pour votre propre jugement.
Quant aux autres questions, je les réglerai quand je viendrai.

Copyright © 2002, Société biblique française. Avec autorisation. Tous droits réservés.

En savoir plus sur Nouvelle Bible Segond