INTRODUCTION AU LIVRE D’AMOS
(És 58:1. Mi 3:8.)
Ce livre a pour titre le nom «Amos», qui est celui d’un prophète originaire de Tekoa. Il partit de là pour Béthel, dans le royaume de Juda, porter un message très dur à un peuple insouciant. Il annonça la fin du peuple élu, même si le pays vivait dans une sorte d’harmonie et que les cultes étaient solennels. Le Judéen Amos fit entendre un message très sévère dans le royaume rival. Il dérangea l’ordre social, religieux et politique établi. Son intervention fut ressentie comme une intrusion étrangère. Amos fut mal perçu en Israël et finit par être expulsé de Béthel (7:10-13). Il fut le contestataire contesté.
Les chapitres 1 à 2 relatent les reproches sévères et spécifiques que l’Éternel adressa au royaume d’Israël et aux pays voisins. Sont concernés: la Syrie, la Philistie, Édom, Ammon, Moab, et Juda-Israël. Toutes ces nations ont participé activement ou implicitement au culte idolâtrique.
Les chapitres 3 à 6 donnent les détails sur la nature du conflit qui opposait Dieu à son peuple. L’élection n’excluait pas le châtiment. Israël devait rendre compte à l’Éternel de ses iniquités. Amos fut chargé de le leur dire avec véhémence. Dans le pays, il y avait beaucoup de désordres, d’oppression, de violence et de rapine (3). Certaines femmes riches opprimaient les misérables, écrasaient les indigents et dominaient avec dureté leurs maris. Sur le plan cultuel, les sacrifices étaient dérisoires malgré leur quantité et leur régularité, car ils étaient offerts dans un esprit impénitent (4). Israël était donc menacé de deuil et de désolation. Que faire? «Cherchez-moi, et vous vivrez» (5:4b), dit l’Éternel. C’était le moment de revenir à Dieu au lieu d’attendre son jour dans une atmosphère cultuelle qui déplaisait à l’Éternel (6).
Les chapitres 7 à 9 décrivent l’intervention imminente de Dieu. Cinq visions contiennent ces messages divins. D’abord, les sauterelles, le feu, le fil à plomb. Puis la corbeille de fruits et le sanctuaire ébranlé. Entre les deux ensembles, on voit comment Amos est expulsé de Béthel. En somme, l’Éternel est le Seigneur de l’univers, il châtiera les coupables et restaurera le royaume de David.
Dans son message, le prophète Amos tourne son regard vers le présent et vers l’avenir. Vers le présent d’abord, en ce qu’il critique vigoureusement le désordre qui sévit en Israël dans le domaine économique, social et politique. L’avenir est donc chargé de lourdes menaces pour tous, mais plus particulièrement, pour le peuple qui déclare appartenir au Dieu vivant. Parmi ces menaces, la plus inattendue est le jour du Seigneur. Amos annonce que ce jour sera une nuit sombre.
Le livre d’Amos met en évidence le caractère parfois révolutionnaire du message de l’Éternel. Chaque personne devrait pouvoir vivre en paix parmi ses semblables. Pour cela Dieu institue un droit. Or ce droit est constamment bafoué par le plus fort ou les grands. Ici Dieu apparaît comme le défenseur intraitable du droit des faibles.
Loading reference in secondary version...