1
LES VISIONS DE ZACHARIE
Un appel du Seigneur aux Israélites
1La deuxième année du règne de Darius, au cours du huitième mois, le Seigneur s’adressa au prophète Zacharie, fils de Bérékia et petit-fils d’Iddo#1.1 la deuxième année, au cours du huitième mois : c’est-à-dire en octobre-novembre 520 avant J.-C. – Darius a été empereur de Perse de 522 à 486 avant J.-C. – Zacharie (dont le nom signifie le Seigneur se souvient ) était aussi prêtre d’après Néh 12.16..
2-3Il lui ordonna de dire aux Israélites : « Moi, le Seigneur de l’univers, je me suis violemment irrité contre vos ancêtres. Mais revenez à moi, le Seigneur, et je reviendrai à vous, je vous le promets. 4N’imitez pas vos ancêtres. Autrefois les prophètes les ont exhortés de ma part à renoncer à leur mauvaise conduite et à leurs actions indignes, mais ils n’ont pas voulu écouter et ils ne m’ont pas obéi. 5Vos ancêtres ne sont plus là et les prophètes n’ont pas vécu indéfiniment, vous le savez bien. 6Cependant les paroles et les ordres que j’avais transmis à mes serviteurs les prophètes ont finalement convaincu vos ancêtres ; ils ont changé d’attitude, ils ont reconnu que je les avais traités comme je l’avais décidé et comme le méritaient leur conduite et leurs actes. »
Première vision : les chevaux
7La deuxième année du règne de Darius, le vingt-quatrième jour du onzième mois, ou mois de Chebath#1.7 C’est-à-dire vers la mi-février 519 avant J.-C., le Seigneur communiqua un message au prophète Zacharie, fils de Bérékia et petit-fils d’Iddo.
Voici le récit de Zacharie : 8J’ai eu, cette nuit, une vision. J’ai vu un cavalier monté sur un cheval roux. Il se trouvait parmi des myrtes#1.8 Les myrtes sont des arbustes toujours verts qui poussent dans les régions méditerranéennes. situés au fond d’une vallée. Derrière lui, il y avait d’autres chevaux, des roux, des gris et des blancs. 9Je lui demandai : « Mon seigneur, que représentent ces chevaux ? » L’ange chargé de me parler répondit : « Je vais te l’expliquer. » 10Et, du milieu des myrtes où il se trouvait, il ajouta : « Le Seigneur les a envoyés parcourir la terre. » 11Les cavaliers firent alors leur rapport à l’ange du Seigneur : « Nous avons parcouru toute la terre, lui dirent-ils, et nous n’y avons trouvé aucun signe d’agitation : tout est calme. » 12L’ange s’exclama : « Seigneur de l’univers, voilà soixante-dix ans#1.12 soixante-dix ans : voir Jér 25.11 ; 29.10. que tu es irrité contre Jérusalem et les autres villes de Juda. Combien de temps encore refuseras-tu d’avoir pitié d’elles ? » 13Alors le Seigneur adressa à l’ange des paroles rassurantes et réconfortantes.
Le Seigneur va de nouveau choisir Jérusalem
14L’ange qui parlait avec moi m’ordonna de proclamer ce message de la part du Seigneur de l’univers :
« J’ai un amour ardent
pour Jérusalem et la colline de Sion,
15mais j’éprouve une violente irritation
contre les nations trop sûres d’elles.
En effet, lorsque ma colère contre Israël
était encore faible,
elles ont contribué à sa ruine.
16C’est pourquoi, je le déclare,
moi, le Seigneur de l’univers,
je vais revenir à Jérusalem
pour y manifester ma bonté.
Mon temple y sera rebâti,
et l’on reconstruira la ville. »
17Puis l’ange me demanda de proclamer cet autre message :
« Mes villes vont retrouver leur bien-être,
déclare le Seigneur de l’univers,
je choisirai de nouveau Jérusalem,
je viendrai au secours de Sion. »
Loading reference in secondary version...